USS Virginia BB-13 - Histoire

USS Virginia BB-13 - Histoire

USS Virginia BB-13

irginie IV

(cuirassé n° 13 : dp. 14 980 (tl.) ; l. 441'3" ; b. 76'2~" ; dr. 23'9" (moyenne), s. 19.01 k. (tl.), cpl . 916;a. 4 12", 8 8", 12 6", 12 3", 24 1-pars., 4 .30-car. Colt mg.; 4 21" tt.; cl. Virginia)

Le quatrième Virginia (Battleship No. 13) a été posé le 21 mai 1902 à Newport News, en Virginie, par la Newport News Shipbuilding and Dry Dock Co.
lancé le 5 avril 1904; parrainé par Miss Gay Montague, fille du gouverneur de Virginie ; et commandé le 7 mai 1906, capitaine Seaton Schroeder dans la commande.

Après s'être équipé, Virginia a mené sa croisière "secouant vers le bas" à Lynnhaven Bay, en Virginie, au large de Newport, R.I., et au large de Long Island, N.Y., avant de se rendre à Bradford, R.I., pour le charbon le 9 août. Après avoir effectué des essais pour la standardisation de ses vis au large de Rockland, Maine, le cuirassé a manœuvré dans le détroit de Long Island avant de mouiller au large de la maison du président Theodore Roosevelt, Oyster Bay, Long Island, du 2 au 4 septembre, pour un examen présidentiel.

Virginia a ensuite poursuivi sa croisière d'essai avant de repartir à nouveau à Bradford. Pendant ce temps, des événements se produisaient dans les Caraïbes qui allaient modifier l'emploi du nouveau cuirassé. Sur l'île de Cuba, en août 1906, une révolution avait éclaté contre le gouvernement du président T. Estrada Palma. La désaffection, qui avait commencé dans la province de Pinar del Rio, s'est amplifiée au début de l'automne au point que le président Palma n'a eu d'autre recours que d'appeler les États-Unis à intervenir.

À la mi-septembre, il était devenu évident que la petite police cubaine (3 000 gardes ruraux) était incapable de protéger les intérêts étrangers et une intervention serait nécessaire. En conséquence, Virginia a quitté Newport le 15 septembre 1906, à destination de Cuba, et a atteint La Havane le 21, prête à La Havane jusqu'au 13 octobre, date à laquelle elle a navigué pour Sewall's Point, en Virginie.

Virginia a débarqué le général Frederick Funston à Norfolk à son arrivée là-bas et s'est concentré avant de se diriger vers le nord à Tompkinsville pour attendre d'autres ordres. Peu de temps après, elle s'est déplacée vers le New York Navy Yard où elle a été charbonnée et mise en cale sèche pour faire peindre le fond de sa coque avant de subir des réparations et des modifications au Norfolk Navy Yard du 3 novembre 1906 au 18 février 1907. Après l'installation d'appareils de lutte contre l'incendie à la nouvelle York Navy Yard entre le 19 février et le 23 mars, le cuirassé a navigué une fois de plus pour les eaux cubaines, rejoignant la flotte à Guantanamo Bay le 28 mars.

Virginia a tiré des pratiques cibles dans les eaux cubaines avant de s'embarquer pour Hampton Roads le 10 avril pour participer aux festivités de l'Exposition du Tricentenaire de Jamestown. Elle est restée à Hampton Roads pendant un mois, du 15 avril au 15 mai, avant de subir des réparations au Norfolk Navy Yard jusqu'au début de juin. Par la suite examinée à Hampton Roads par le président Theodore Roosevelt entre le 7 et le 13 juin, la Virginie s'est déplacée vers le nord pour des exercices de tir sur les cibles des évolutions de la baie de Cape Cod qui ont duré de la mi-juillet à la mi-juillet. Elle a navigué plus tard avec sa division à Newport; la rivière du Nord, New York ; et à Provincetown, Mass., avant de mener des exercices de combat de jour et de nuit dans la baie de Cape Cod.

De retour vers le sud au début de l'automne, le Virginia subit deux mois de réparations et de modifications au Norfolk Navy Yard, du 24 septembre au 24 novembre, avant de subir d'autres réparations au New York Navy Yard plus tard en novembre. Elle s'est ensuite déplacée vers le sud de nouveau, atteignant Hampton Roads le 6 décembre.

Virginia passa les 10 jours suivants à se préparer pour un exploit jamais tenté auparavant : une croisière autour du monde par les cuirassés de la flotte de l'Atlantique. Le voyage, considéré par le président Roosevelt comme un geste dramatique envers les Japonais - qui n'avaient que récemment émergé sur la scène mondiale comme une puissance avec laquelle il fallait compter - s'est avéré être un succès retentissant, les navires étant si performants qu'ils ont déconcerté les prophètes de malheur. qui avait prédit un fiasco.

La croisière a commencé huit jours avant Noël 1907 et s'est terminée le jour de l'anniversaire de Washington, le 22 février 1909. Au cours du voyage, les navires ont fait escale dans les ports des deux côtes de l'Amérique du Sud ; sur la côte ouest des États-Unis; à Hawaï aux Philippines ; Japon; Chine; et à Ceylan. La division Virginia s'est également rendue à Smyrne, en Turquie, via Beyrouth, pendant la partie méditerranéenne de la croisière. À la fois au départ et à l'arrivée, la flotte a été examinée à Hampton Roads par le président Roosevelt, dont la diplomatie du « grand bâton » et le flair pour le geste dramatique avaient été pratiquement personnifiés par la croisière de la « Grande Flotte Blanche ».

À la suite de ce tour du monde capital, Virginia a subi quatre mois de réparations et de modifications de voyage au Norfolk Navy Yard du 26 février au 26 juin 1909. Elle a passé l'année suivante et trois mois à opérer au large de la côte est des États-Unis, allant du forage sud terrains, au large des caps de Virginie, à Newport, RI Pendant ce temps, elle a effectué une brève croisière avec des membres de la milice navale embarquée et a visité Rockport et Provincetown, Mass. Pendant la plus grande partie de ce temps, elle a mené des pratiques de combat avec la flotte -les évolutions n'ont été interrompues que par de brèves périodes de travaux de triage à Norfolk et à Boston.

Virginia s'est rendue à Brest, en France, et à Gravesend, en Angleterre, du 16 novembre au 7 décembre et du 8 au 29 décembre 1909, respectivement, avant qu'elle, dans le cadre de la 4e Division, la flotte de l'Atlantique rejoigne la flotte de l'Atlantique à Guantanamo Bay pour des exercices et des exercices. Elle a opéré par la suite dans les eaux cubaines depuis deux mois, du 13 janvier au 13 mars 1910 avant elle est revenue au nord pour des pratiques de combat sur les terrains de forage du sud.

Virginia a quitté Hampton Roads le 11 avril, en compagnie de Georgia (cuirassé n° 15), et a atteint le Boston Navy Yard deux jours plus tard. Il y subit des réparations jusqu'au 24 mai avant de prendre la mer pour Provincetown. Au cours des cinq jours suivants, Virginia a opéré avec le charbonnier Vestal, testant un "upparatus de charbon en mer" au large de Provincetown et à Stellwagen's Bank avant de mener des exercices de torpille. Le cuirassé est retourné au Boston Navy Yard le 18 juin.

Virginia a maintenu sa routine d'opérations au large de la côte est, allant occasionnellement dans les eaux cubaines pour des évolutions régulières de la flotte en matière de tactique et d'artillerie, jusqu'en 1913, une routine largement ininterrompue. En 1913, cependant, les troubles au Mexique ont provoqué l'envoi fréquent d'hommes de guerre américains dans ces eaux. Le Virginia devint l'un de ces navires à la mi-février, lorsqu'il atteignit Tampico le 15 de ce mois ; elle est restée là jusqu'au 2 mars, quand elle s'est déplacée à Vera Cruz pour le charbon. Elle est retournée à Tampico le 5 mars et y est restée 10 jours.

Après une autre période d'opérations au large de la côte est, allant des caps de Virginie à Newport -une période de manœuvres et d'exercices variée par une visite à New York à la fin du mois de mai 1913 pour la dédicace du mémorial au cuirassé Maine ( coulé dans Havana Harbour en février 1898) et une à Boston à la mi-juin pour les exercices du Flag Day et de Bunker Hill — Virginia retourna dans les eaux mexicaines en novembre. Elle a atteint Vera Cruz le 4 novembre et est restée dans le port jusqu'au 30ème, quand elle s'est déplacée à Tampico. Elle a observé les conditions dans ces ports et a opéré au large des côtes mexicaines jusqu'en janvier 1914.

De retour dans les eaux cubaines pour des exercices et des manœuvres avec la flotte, Virginia a navigué pour les caps de Virginie à la mi-mars 1914. Elle a manœuvré avec la flotte au large du cap Henry et à Lynnhaven Roads avant d'effectuer des exercices d'artillerie sur l'épave du San Marcos (ex- Texas) dans le détroit de Tanger, dans la baie de Chesapeake. Le Virgirnia a ensuite organisé des tirs d'artillerie expérimentaux sur les terrains de forage du sud avant de passer une grande partie du mois d'avril en cale sèche à Boston.

L'occupation américaine de Vera Cruz en avril 1914 a entraîné le déploiement important de vaisseaux de guerre américains dans ce port qui a duré jusqu'à l'automne. Le Virginia a atteint Vera Cruz le 1er mai et a opéré avec la flotte hors de ce port jusqu'au début d'octobre, une période interrompue par des tirs d'entraînement à la cible dans la baie de Guantanamo entre le 18 septembre et le 3 octobre.

Alors que la guerre faisait rage en Europe, Virginia a poursuivi ses opérations au large de la côte est des États-Unis, allant des terrains de forage du sud à la côte de la Nouvelle-Angleterre et de temps en temps vers les eaux cubaines pour les manœuvres hivernales. Il est mis en réserve le 20 mars 1916, au Boston Navy Yard, et subit une refonte complète au printemps 1917 lorsque les États-Unis déclarent la guerre à l'Allemagne.

Le jour où l'Amérique est entrée dans la Première Guerre mondiale, le gouvernement des États-Unis a pris des mesures pour reprendre tous les navires marchands allemands internés alors dans les ports américains. Dans le cadre de ce mouvement, Virginia a envoyé des équipes d'arraisonnement pour saisir les navires allemands de passagers et de fret America, Cincinnati, Wittekind, Koln et Ockenfels le 6 avril 1917.

Achevant sa révision à Boston le 27 août, Virginia a navigué pour Port Jefferson, N.Y., trois jours plus tard, pour rejoindre la 3e division, Battleship Force, Atlantic Fleet. Au cours des 12 mois qui ont suivi, le cuirassé a servi de navire d'entraînement au tir à partir de Port Jefferson et de Norfolk, service brièvement interrompu au début de décembre 1917, lorsqu'il est devenu le navire amiral temporaire du contre-amiral John A. Hoogewerff, commandant de la division 1 du cuirassé. est devenu le vaisseau amiral du commandant de la 3e division, le contre-amiral Thomas Snowden.

Révisé au Boston Navy Yard à l'automne 1918, le Virginia passa le reste des hostilités à des tâches d'escorte de convois, emmenant des convois bien au-delà de la moitié de l'Atlantique. Elle quitta New York le 14 octobre 1918 pour sa première mission de ce type, couvrant un convoi qui avait embarqué quelque 12 176 hommes. Après avoir escorté ces navires jusqu'à 22 degrés de longitude ouest, elle s'est mise en route et s'est dirigée vers la maison.

Cela s'est avéré être sa seule mission en temps de guerre, car l'armistice a été signé le 11 novembre 1918, la veille du départ de Virginia avec un convoi à destination de la France, sa deuxième escorte a pénétré le milieu de l'Atlantique. Après avoir quitté ce convoi à 34 degrés de longitude ouest, Virginia fit demi-tour et se dirigea vers Hampton Roads.

La cessation des hostilités signifiait le retour des nombreuses troupes qui avaient combattu l'ennemi outre-mer. Une mission similaire à celle de l'opération « Tapis magique » qui a suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, un énorme transport de troupes, ramenant les « doughboys » de « là-bas », a commencé peu après la fin de la Première Guerre mondiale.

Avec des installations supplémentaires d'amarrage et d'amarrage installées pour permettre son utilisation comme transport de troupes, le Virginia quitta Norfolk huit jours avant Noël 1918. Au cours des mois qui suivirent, il effectua cinq voyages aller-retour vers Brest, en France, et retour. Atteignant Boston le jour de l'indépendance 1919, mettant fin à son dernier transport de troupes, Virginia mit fin à son service de transport, ayant ramené quelque 6 037 hommes de France.

Le Virginia est resté au Boston Navy Yard, inactif jusqu'à sa mise hors service le 13 août 1920. Rayé de la liste de la Navy et placé sur la liste de vente le 12 juillet 1922, le cuirassé a été reclassé avant son inactivation en BB-13 le 17 juillet 1920— a ensuite été retiré de la liste des ventes et transféré au ministère de la Guerre le 6 août 1923 pour être utilisé comme cible de bombardement.

Virginia et son sistership New Jersey ont été emmenés à un point situé à trois milles du bateau-phare de Diamond Shoals, au large de Cape Hatteras, Caroline du Nord, et y ont jeté l'ancre le 5 septembre 1923. la troisième attaque, sept Martins, volant à 3 000 pieds, larguèrent chacun deux bombes de 1 100 livres sur Virginia - une seule d'entre elles toucha. Cette seule bombe, cependant, "a complètement démoli le navire en tant que tel". Un observateur écrivit plus tard : « Les deux mâts, le pont, les trois cheminées et les ouvrages supérieurs ont disparu avec l'explosion et il ne restait, une fois la fumée dissipée, que la coque nue, les ponts arrachés et recouverts d'une masse de débris de la proue à la poupe constitués de piles, de ventilateurs, de mâts de cage et de ponts."

Moins d'une demi-heure après l'explosion cataclysmique qui a détruit le navire, sa carcasse endommagée a coulé sous les vagues. Son sistership l'a finalement rejoint peu de temps après. La fin de la Virginie et celle du New Jersey ont fourni aux officiers de marine clairvoyants une distraction dramatique de la puissance aérienne et leur ont fait comprendre le "besoin urgent de développer l'aviation navale avec la flotte". En tant que tel, le service rendu par l'ancien pré-dreadnought a peut-être été son plus précieux.