Théâtre d'Epidaure Panorama

Théâtre d'Epidaure Panorama


Selon Pausanias, le théâtre antique a été construit à la fin du 4ème siècle avant JC [2] par l'architecte Polykleitos le Jeune. [3] Pausanias loue le théâtre pour sa symétrie et sa beauté. [4] D'une capacité maximale de 13 000 à 14 000 spectateurs, le théâtre a accueilli de la musique, des chants et des jeux dramatiques qui faisaient partie du culte d'Asclépios. Il était également utilisé comme moyen de guérir les patients, car on croyait que l'observation de spectacles dramatiques avait des effets positifs sur la santé mentale et physique.

Aujourd'hui, le monument attire un grand nombre de visiteurs grecs et étrangers et est utilisé pour la représentation de pièces de théâtre antiques. [5] La première représentation moderne réalisée au théâtre était la tragédie de Sophocle Électre. Il a été joué en 1938, réalisé par Dimitris Rontiris, avec Katina Paxinou et Eleni Papadaki. [6]

Les représentations ont cessé en raison de la Seconde Guerre mondiale. Les représentations théâtrales, dans le cadre du festival organisé, ont repris en 1954. En 1955, elles ont été établies comme un événement annuel pour la présentation du théâtre antique. Le Festival d'Épidaure se poursuit aujourd'hui et se déroule pendant les mois d'été.

Le théâtre a été utilisé sporadiquement pour accueillir de grands événements musicaux. Dans le cadre du Festival d'Epidaure, des acteurs grecs et étrangers de renom sont apparus, dont la soprano grecque Maria Callas, qui a joué Norma en 1960 et Médée en 1961.

Le monument conserve la structure tripartite caractéristique d'un théâtre hellénistique qui a un théâtre, un orchestre et un skene. A l'époque romaine, le théâtre (contrairement à de nombreux théâtres grecs) n'a subi aucune modification.

L'auditorium est divisé verticalement en deux parties inégales, le creux inférieur ou théâtre et le théâtre supérieur ou épithéâtre. Les deux sous-sections sont séparées par un couloir horizontal pour le déplacement des spectateurs (largeur 1,82 m.), la frise. La partie inférieure du coin de l'auditorium est divisée en 12 sections, tandis que la partie supérieure est divisée en 22 sections. Les rangées inférieures des auditoriums supérieur et inférieur ont une forme de présidence, à savoir des places réservées aux personnes importantes. La conception de l'auditorium est unique et repose sur trois centres de notation. Grâce à cette conception spéciale, les architectes ont obtenu à la fois une acoustique optimale et une ouverture pour une meilleure visibilité.

L'orchestre circulaire, d'un diamètre de 20 m, constitue le centre du théâtre. Au centre se trouve une plaque de pierre circulaire, la base de l'autel ou thymele. L'orchestre est entouré d'une canalisation souterraine spéciale de drainage d'une largeur de 1,99 m, appelée euripos. L'euripos était couvert par une passerelle circulaire en pierre.

En face de l'auditorium et derrière l'orchestre se développe le bâtiment scénique du théâtre (skene), qui a été construit en deux phases : [7] la première est placée à la fin du IVe siècle avant notre ère et la seconde au milieu du IIe siècle AEC. Le format du skene (qui est en partie conservé aujourd'hui) est daté de la période hellénistique et se composait d'un bâtiment de scène à deux étages et d'un avant-scène devant la scène. Il y avait une colonnade devant l'avant-scène et de part et d'autre, les deux coulisses dépassaient légèrement. A l'est et à l'ouest des deux coulisses, il y avait deux petites salles rectangulaires pour les besoins des interprètes. Deux rampes mènent au toit de l'avant-scène, le logeion, où les comédiens joueront plus tard. Enfin, le théâtre possédait deux grilles, aujourd'hui restaurées.

La première fouille systématique du théâtre a commencé en 1881 par la Société archéologique, sous la direction de l'archéologue Panayis Kavvadias [8] et conservé en très bon état grâce aux restaurations [9] de P. Kavvadias (1907), d'A. Orlandos (1954-1963) et le Comité de préservation des monuments d'Épidaure [10] (1988 à 2016). Une fois les travaux terminés, le théâtre a été récupéré – à l'exception du bâtiment de scène – presque entièrement dans sa forme originale.


Une très brève histoire du théâtre antique d'Épidaure, Grèce

Probablement le plus beau et le mieux conservé de son genre, le théâtre d'Épidaure a été construit au IVe siècle avant J.-C. par Polyclète le Jeune. En raison de son excellente acoustique et de son état, le théâtre antique est encore utilisé aujourd'hui, notamment dans le cadre du festival annuel d'Épidaure. Voici une brève introduction au Théâtre antique d'Épidaure.

Situé sur la plaine fertile d'Argolide, dans la partie orientale du Péloponnèse, le sanctuaire d'Asclépios à Epidaure était un important centre de guérison sacré pendant les temps anciens. On croyait qu'Asclépios, également orthographié Asklepios, possédait des pouvoirs de guérison qu'il avait appris de son père, Apollon. Par conséquent, la région a attiré des gens de toute la Grèce qui sont venus se faire soigner par les prêtres résidents. Et avec le temps, et au fur et à mesure que le centre se développait, la prospérité augmentait, que les prêtres utilisaient pour construire un impressionnant complexe d'installations, notamment des temples, des bains, des salles de sport et un théâtre.

Construit en 340 avant JC, le théâtre peut accueillir environ 13 000 spectateurs. Il a été construit en deux phases – une au IVe siècle av. J.-C. et la seconde au milieu du IIe siècle – et divisé en deux parties : une pour les citoyens et une pour les prêtres et les autorités.

L'acoustique du théâtre est en effet incroyable, les spectateurs des derniers rangs sont connus pour entendre des comédiens sur scène sans aucune amplification. Et en 2007, le mystère de l'excellente qualité acoustique du théâtre a été résolu. Au début, on pensait que l'emplacement de la structure en était la cause - elle a été construite sur la pente du mont Kynortio à une inclinaison de 26 degrés. Mais des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont découvert que même si cela est partiellement vrai, la vraie raison est les sièges eux-mêmes. Les marches agissent comme des « pièges acoustiques », filtrant tout bruit de fond tout en créant un phénomène appelé « hauteur virtuelle », qui permet une plus grande clarté du son, ce qui permet aux spectateurs du dernier rang d'entendre plus facilement ce qui se passe sur scène.

Utilisé pendant plusieurs siècles, le théâtre a été détruit en 395 après JC lorsque les Goths ont envahi le Péloponnèse. Plus tard en 426 après JC, Théodose II ferma le sanctuaire, interdisant toutes les activités païennes dans toute la Grèce, alors que le site était définitivement hors d'usage à la suite d'une série de tremblements de terre.

L'impressionnant monument est resté couvert jusqu'en 1881 lorsque des fouilles ont eu lieu sous la direction de la Société archéologique grecque. Et tandis que leurs travaux ont constaté que le bâtiment de scène n'existait plus, ils ont découvert l'auditorium, qui était encore en bon état. La nouvelle a rapidement fait le tour, attirant l'attention du grand public.

La découverte du théâtre antique était étroitement liée aux demandes persistantes d'utiliser les installations anciennes à des fins culturelles et commerciales. C'est ainsi qu'en 1907, des réparations ont été apportées à l'allée ouest et au mur de soutènement. La restauration a repris peu après la Seconde Guerre mondiale et s'est concentrée sur la sécurité du monument et sur son aptitude aux représentations. Depuis 1938, des centaines de pièces de théâtre ont été jouées, et en 1954, le célèbre Festival d'Épidaure, maintenant appelé Festival Athènes-Épidaure, a été lancé. Organisé chaque été, l'événement présente à la fois des drames acclamés du passé et des pièces contemporaines qui sont jouées non seulement à Athènes mais aussi dans le théâtre antique. Au fil des ans, le festival a gagné en popularité en Grèce et à l'étranger.


Facebook

Le théâtre antique d'Epidaure, Grèce
Probablement le plus beau et le mieux conservé de son genre, le théâtre d'Épidaure a été construit au IVe siècle avant J.-C. par Polyclète le Jeune.
En raison de son excellente acoustique et de son état, le théâtre antique est encore utilisé aujourd'hui, notamment dans le cadre du festival annuel d'Épidaure.
Situé sur la plaine fertile d'Argolide, dans la partie orientale du Péloponnèse, le sanctuaire d'Asclépios à Epidaure était un important centre de guérison sacré pendant les temps anciens.
On croyait qu'Asclépios, également orthographié Asklepios, possédait des pouvoirs de guérison qu'il avait appris de son père, Apollon. Par conséquent, la région a attiré des gens de toute la Grèce qui sont venus se faire soigner par les prêtres résidents.
Et avec le temps, et au fur et à mesure que le centre se développait, la prospérité augmentait, que les prêtres utilisaient pour construire un impressionnant complexe d'installations, notamment des temples, des bains, des salles de sport et un théâtre.
Construit en 340 avant JC, le théâtre peut accueillir environ 13 000 spectateurs. Il a été construit en deux phases – une au IVe siècle av. J.-C. et la seconde au milieu du IIe siècle – et divisé en deux parties : une pour les citoyens et une pour les prêtres et les autorités.
L'acoustique du théâtre est en effet incroyable, les spectateurs des derniers rangs sont connus pour entendre des comédiens sur scène sans aucune amplification.
Et en 2007, le mystère de l'excellente qualité acoustique du théâtre a été résolu.
Au début, on pensait que l'emplacement de la structure en était la cause - elle a été construite sur la pente du mont Kynortio à une inclinaison de 26 degrés.
Mais des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont découvert que même si cela est partiellement vrai, la vraie raison est les sièges eux-mêmes.
Les marches agissent comme des « pièges acoustiques », filtrant tout bruit de fond tout en créant un phénomène appelé « hauteur virtuelle », qui permet une plus grande clarté du son, ce qui permet aux spectateurs du dernier rang d'entendre plus facilement ce qui se passe sur scène.
Utilisé pendant plusieurs siècles, le théâtre a été détruit en 395 après JC lorsque les Goths ont envahi le Péloponnèse.
Plus tard en 426 après JC, Théodose II ferma le sanctuaire, interdisant toutes les activités païennes dans toute la Grèce, alors que le site était définitivement hors d'usage à la suite d'une série de tremblements de terre.
L'impressionnant monument est resté couvert jusqu'en 1881, date à laquelle des fouilles ont eu lieu sous la direction de la Société archéologique grecque. Et tandis que leurs travaux ont constaté que le bâtiment de scène n'existait plus, ils ont découvert l'auditorium, qui était encore en bon état. La nouvelle a rapidement fait le tour, attirant l'attention du grand public.
La découverte du théâtre antique était étroitement liée aux demandes persistantes d'utiliser les installations anciennes à des fins culturelles et commerciales.
C'est ainsi qu'en 1907, des réparations ont été apportées à l'allée ouest et au mur de soutènement. La restauration a repris peu après la Seconde Guerre mondiale et s'est attachée à rendre le monument sûr et adapté aux représentations.
Depuis 1938, des centaines de pièces de théâtre ont été jouées, et en 1954, le célèbre Festival d'Épidaure, maintenant appelé Festival Athènes-Épidaure, a été lancé. Organisé chaque été, l'événement présente à la fois des drames acclamés du passé et des pièces contemporaines qui sont jouées non seulement à Athènes mais aussi dans le théâtre antique. Au fil des ans, le festival a gagné en popularité en Grèce et à l'étranger.
Source : https://theculturetrip.com/europe/greece/articles/a-very-brief-history-of-epidaurus-ancient-theater-greece/
Fb Patrimoine culturel : https://www.facebook.com/CulturalheritageIRSiE/
Fb Groupe patrimoine culturel : https://www.facebook.com/groups/2665757243671033/
LinkedIn Patrimoine culturel : https://www.linkedin.com/company/heritage/
Groupe LinkedIn Patrimoine culturel : https://www.linkedin.com/groups/8875453/
Instagram : https://www.instagram.com/cultural_heritage_irsie/

Histoire du monde antique

L'emplacement de la tombe d'Alexandre le Grand est l'un des plus grands mystères de l'histoire. Les théories abondent, la plus cohérente étant que le roi de Macédoine est enterré à Alexandrie, la ville d'Égypte qu'il a fondée.
Aujourd'hui, un professeur d'histoire de l'Université de Cambridge affirme que la tombe d'Alexandre le Grand y est définitivement enterrée, rejetant de multiples théories selon lesquelles les restes du grand général auraient été transférés ailleurs.


Le théâtre d'Epidaure

Il a été construit sur le versant de la montagne au nord-est de la Sanctuaire d'Asclépios, dieu de la médecine, et il est devenu célèbre depuis ce temps pour être le le plus beau de tous les théâtres grecs, connu aussi pour ses presque acoustique parfaite.

L'orchestre circulaire a un centre autel de Dionysos. La cavea a la forme d'un éventail, avec 34 rangées de setas, divisées en 12 secteurs par des escaliers.

© Crédits photos par Olecorre sous CC-BY-SA 3.0

Au-delà du couloir semi-circulaire (diazome), plus tard, 21 nouvelles rangées de sièges ont été ajoutées : la cavea a un capacité de 20 000 spectateurs.

Les premier et dernier rang de la partie inférieure et la première de la partie supérieure avaient des sièges à dossier et ces sièges étaient réservés aux citoyens distingués.

Voulez-vous en savoir plus sur Epidaure et l'histoire de Grèce?

Consultez notre guide de la Grèce antique, avec une histoire détaillée et Images passées et présentes de l'Acropole, les Parthénon, Epidaure et tous les plus grands sites historiques et archéologiques de la Grèce antique.


Quelle est la taille du théâtre d'Épidaure ?

Le théâtre se compose de l'orchestre circulaire, le lieu où jouaient les acteurs et la danse, et du « koilon », la partie semi-circulaire autour de l'orchestre - du nom de la danse qui chantait et dansait - où se trouvent les sièges des spectateurs. Le 'koilon' est divisé en deux moulures, la supérieure avec 21 rangées de sièges pour le peuple et la inférieure avec 34 rangées de sièges pour les prêtres et les seigneurs. L'orchestre a un diamètre de 20 mètres et est entouré d'un égout souterrain spécial de 1,99 m de large pour évacuer l'eau de pluie s'écoulant du 'koilon'.

Beaucoup a été dit et écrit sur la forme suprême de l'art de théâtre grec antique au fil des siècles, mais une chose est sûre : le drame antique touche votre âme, vous enseignant des leçons inestimables pour la nature humaine. Donc, si vous vous considérez comme un amateur de théâtre, visiter le théâtre antique d'Épidaure n'est pas facultatif, c'est obligatoire pour votre santé culturelle. Un régal pour le corps et l'esprit.

Saisissez l'opportunité d'un excursion d'une journée en Argolide et découvrez de première main le théâtre antique d'Épidaure, le site étroitement lié à la naissance du drame dans la Grèce antique. Conseil : si vous voyagez avec des enfants, prenez un Visite inspirée de Percy Jackson autour de l'ancienne Corinthe et d'Épidaure, et divertissez votre tout-petit avec les aventures mythiques de son héros de livre préféré !

Si vous souhaitez assister à une représentation dans le grand théâtre d'Épidaure, vous pouvez trouver le programme du Festival d'Épidaure pour 2019 et plus d'informations ici.


Epidaure - Théâtre d'Epidaure - Façade panoramique

Le théâtre de l'Asklepieion d'Epidaure est le spécimen idéal des réalisations et de l'expérience des anciens Grecs en matière de construction théâtrale. Il était déjà loué dans l'antiquité par Pausanias pour sa symétrie et sa beauté.

Il a la structure hellénistique typique avec les trois parties de base : la cavea, l'orchestre et le bâtiment de scène (skene). Le plus grand rayon de la cavea est de 58 m. tandis que le diamètre de l'orchestre est d'environ 20 m. La partie inférieure des deux diazomata (sections) est divisée avec 13 escaliers en 12 cunei (avec 34 rangées de bancs) et la partie supérieure avec 23 escaliers en 22 cunei (avec 21 rangées de bancs).

Le bâtiment de scène comprenait une salle principale avec quatre piliers le long de l'axe central et une salle carrée à chaque extrémité. Le proskenium avait une façade avec 14 demi-colonnes contre des piliers. Deux rampes de chaque côté menaient à la scène tandis que des doubles portes monumentales se dressaient aux deux entrées.

Le théâtre a été construit en deux étapes. Au cours du premier, à la fin du IVe siècle av. Au cours du second, au milieu du IIe siècle av. Le théâtre était utilisé pour des concours musicaux et poétiques et des représentations théâtrales.

Pendant des siècles, le monument est resté recouvert d'épaisses couches de terre. Des fouilles systématiques ont commencé en 1881 sous la direction de P. Kavvadias. La cavea a été mise au jour assez bien conservée en dehors des gradins sur les bords et des murs de soutènement. Au contraire, la scène a été retrouvée dans des ruines nivelées au sol.

Au début du XXe siècle, le portail de l'entrée ouest et le mur de soutènement attenant ont été restaurés. De gros travaux ont été entrepris de 1954 à 1963 pour la reconstruction des parties détruites et la restauration partielle du monument.

Le monument attire un grand nombre de visiteurs. Les représentations théâtrales lors d'un festival ont commencé en 1954 et ont été établies l'année suivante en tant qu'institution du drame antique.

En 1988, le Comité pour la préservation des monuments d'Épidaure, comprenant des scientifiques du ministère de la Culture et des Universités, a lancé un programme de travaux de conservation au théâtre pour résoudre une série de problèmes spécifiques concernant l'usure causée par les milliers de visiteurs. Pour une protection efficace du bâtiment scénique des structures skeniques contemporaines, le lieu sera couvert par un abri accessible.


Sanctuaire d'Asclépios à Epidaure

Dans une petite vallée du Péloponnèse, le sanctuaire d'Asclépios, le dieu de la médecine, s'est développé à partir d'un culte beaucoup plus ancien d'Apollon (Maleatas), au plus tard au VIe siècle av. . Ses principaux monuments, notamment le temple d'Asklepios, le Tholos et le Théâtre - considéré comme l'un des plus purs chefs-d'œuvre de l'architecture grecque, datent du IVe siècle. Le vaste site, avec ses temples et ses bâtiments hospitaliers consacrés à ses dieux guérisseurs, offre un aperçu précieux des cultes de guérison de l'époque grecque et romaine.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure

Dans une petite vallée du Péloponnèse, le sanctuaire d&rsquoAsclépios, le dieu de la médecine, issu du culte d&rsquoApollon (Maléatas), pris forme au plus tard au VIe siècle& avant& le & cultes notre & officiel deciture dE utea Ses principaux monuments, dont le temple d'Asclépios, le Tholos et le Théâtre - consideréré comme l'un des plus purs chefs-d'&oeliguvre de l'architecture grecque - datent du IVe siècle. L'ensemble du sanctuaire, avec ses temples et ses installations hospitalières consacrés aux dieux guérisseurs, offre un teacutemoignage exceptionnel des cultes theérapeutiques du monde hellénique et romain.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

إبيدوريس الأثري

لى ات لة بيلوبونيز الصغيرة. ادة له الطب ليبيوس القرن السادس ل الميلاد. لا أنّ النصب الرئيسة لى القرن التاسع، لاسيما المسرح منها الذي ا الهندسة اليونانية. الموقع بمجمله ادةً رائعة على المراكز العلاجية العالم الإغريقي-الروماني، بمعابده ومنشاءاته الاستشفائية المخصّصة للآلهة الشافية للأمراض.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

??

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Рхеологические амятники Эпидавра

небольшой долине на полуострове елопоннес на нескольких ровнях расположены памятники Эпидавра. Культ Асклепия впервые сложился есь в VI в. о н.э. о основные памятники, и, режде всего театр, считающийся одним из одлинных едевров древнегреческо. о н.э. ирная территория, е располагаются посвященные богам рамы и здания больниц, имеет отношение рамы и здания больниц, имеет отношение ке тани ольниц, имеет отношение ке таор.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Sanctuaire de l'Esculape à Epidaure

Emplazado en un pequeño valle del Peloponeso, este sitio comprende un santuario dedicado al dios de la medicina Esculapio. Su culto, emanado del rendido antiguamente a Apolo Maleatas, cobró forma como muy tarde en el siglo VI a.C. y llegó ser el culto oficial de la ciudad-estado de Epidauro. Los principales monumentos del sitio, construidos en el siglo IV a.C., son el templo de Esculapio, el tholos y el teatro, que se considera una de las más puras obras maestras de la arquitectura griega. Con sus hospitales y templos consagrados a los dioses curadores, el conjunto del sitio aporta un testimonio sobre los cultos terapéuticos la Antigüedad grecorromana.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

??
Heiligdom van Asklepios à Epidaure

Het heiligdom van Asklepios, de god van de geneeskunde, ligt in een kleine vallei in de Peloponnesos. Het ontwikkelde zich vanuit een veel vroegere cultus van Apollo (Maleatas) tot of officiële cultus van de stadstaat Epidaurus in de 6e tot de laatste eeuw voor Christus. De belangrijkste monumenten dateren uit de 4e eeuw. Vooral de tempel van Asklepios, de Tholos en het Theater worden beschouwd als voorbeelden van de meest zuivere meesterwerken van de Griekse architectuur. Het uitgestrekte gebied met zijn tempels en hospitalen gewijd aan de genezende goden, geeft een waardevol inzicht in de genezingscultus van de Griekse en Romeinse tijd.

  • Anglais
  • français
  • arabe
  • Chinois
  • russe
  • Espanol
  • Japonais
  • néerlandais

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le sanctuaire d'Asclépios à Epidaure est un témoignage remarquable des cultes de guérison du monde antique et témoin de l'émergence de la médecine scientifique. Situé dans le Péloponnèse, dans l'unité régionale d'Argolide, le site comprend une série de monuments antiques répartis sur deux terrasses et entourés d'un paysage naturel préservé. Parmi les monuments du Sanctuaire se trouve le saisissant Théâtre d'Épidaure, réputé pour ses proportions architecturales parfaites et son acoustique exemplaire. Le théâtre, avec les temples d'Artémis et d'Asclépios, le Tholos, l'Enkoimeterion et les Propylées, forment un ensemble cohérent de monuments qui illustrent l'importance et le pouvoir des dieux guérisseurs des mondes hellénique et romain.

Le Sanctuaire est le premier sanatorium organisé et est important pour son association avec l'histoire de la médecine, fournissant la preuve de la transition de la croyance en la guérison divine à la science de la médecine. Initialement, au 2ème millénaire avant notre ère, c'était un site de pratiques de guérison cérémonielles avec des associations curatives qui ont ensuite été enrichies par les cultes d'Apollon Maleatas au 8ème siècle avant notre ère, puis par Asklepios au 6ème siècle avant notre ère. Le Sanctuaire des deux dieux a été développé pour devenir le centre thérapeutique le plus important du monde antique. Ces pratiques se sont ensuite étendues au reste du monde gréco-romain et le Sanctuaire est ainsi devenu le berceau de la médecine.

Parmi les installations de la période classique se trouvent des bâtiments qui représentent toutes les fonctions du sanctuaire, y compris les cultes et rituels de guérison, la bibliothèque, les bains, les sports, l'hébergement, l'hôpital et le théâtre.

Le site est l'un des sanctuaires grecs antiques les plus complets de l'Antiquité et est important pour son éclat architectural et son influence. Le Sanctuaire d'Épidaure (avec le Théâtre, les Temples d'Artémis et d'Asclépios, le Tholos, l'Enkoimeterion, les Propylées, la Salle des Fêtes, les thermes ainsi que les installations sportives et hospitalières) est un exemple éminent d'un ensemble architectural hellénique de le 4ème siècle avant notre ère. La forme de ses bâtiments a exercé une grande influence sur l'évolution de l'architecture hellénistique et romaine. Tholos a influencé le développement de l'architecture grecque et romaine, en particulier l'ordre corinthien, tandis que l'Enkoimeterion stoa et le Propylaia ont introduit des formes qui ont évolué davantage dans l'architecture hellénistique. De plus, le système hydraulique complexe du Sanctuaire est un excellent exemple d'un système d'approvisionnement en eau et d'assainissement à grande échelle qui illustre l'importante connaissance technique des sociétés anciennes. Le théâtre magnifiquement préservé continue d'être utilisé pour des représentations théâtrales anciennes et familiarise le public avec la pensée grecque antique.

Critère (je): Le Théâtre d'Épidaure est un chef-d'œuvre architectural conçu par l'architecte d'Argos Polykleitos le Jeune et représente une réalisation artistique unique par son intégration admirable dans le site ainsi que la perfection de ses proportions et de son acoustique. Le Théâtre a été relancé grâce à un festival annuel qui s'y tient depuis 1955.

Critère (ii): Le sanctuaire d'Asklepios à Epidaure a exercé une influence sur tous les Asklepieia du monde hellénique, et plus tard, sur tous les sanctuaires romains d'Esculape.

Critère (iii): L'ensemble des bâtiments du Sanctuaire d'Épidaure est un témoignage exceptionnel des cultes guérisseurs des mondes hellénique et romain. Les temples et les installations hospitalières dédiées aux dieux guérisseurs constituent un ensemble cohérent et complet. Les fouilles menées par Cavvadias, Papadimitriou et d'autres archéologues ont grandement contribué à notre connaissance de cet ensemble.

Critère (iv): Le Théâtre, les Temples d'Artémis et d'Asclépios, le Tholos, l'Enkoimeterion et les Propylées font du Sanctuaire d'Épidaure un exemple éminent d'ensemble architectural hellénique du IVe siècle avant notre ère.

Critère (vi): L'émergence de la médecine moderne dans un sanctuaire à l'origine réputé pour la guérison miraculeuse à base psychique de patients prétendument incurables est directement et concrètement illustrée par l'évolution fonctionnelle du Sanctuaire d'Épidaure et est remarquablement décrite par les inscriptions gravées sur le remarquable stélaï conservé au Musée.

Le bien du patrimoine mondial contient à l'intérieur de ses limites tous les attributs clés qui traduisent la valeur universelle exceptionnelle du sanctuaire. Les installations qui ont été découvertes dans le Sanctuaire représentent toutes ses fonctions pendant toute la durée de son utilisation jusqu'à l'époque paléochrétienne. Ceux-ci incluent les actes d'adoration, la procédure de guérison avec un état de sommeil induit semblable à un rêve connu sous le nom de enkoimèse par la préparation des patients, la facilitation de la guérison par l'exercice et la conduite de jeux officiels. Depuis 1984, le Sanctuaire est désigné comme zone de protection absolue dans laquelle aucune activité de construction n'est autorisée. Cette zone de 1398,8 hectares coïncide avec la zone centrale du bien et est entourée par la zone tampon du bien, qui contrôle les activités de construction et couvre une superficie de 1992,6 hectares. Ces zones de protection ont presque entièrement préservé l'ensemble du paysage naturel vu depuis le Sanctuaire.

Authenticité

La forme et le matériau du théâtre d'Épidaure le caractérisent comme l'un des plus authentiques parmi les théâtres connus du monde antique. Le stade conserve près de 90 % de sa forme et de ses matériaux anciens. Les autres nombreux monuments du Sanctuaire ont conservé de nombreux éléments de leur conception et de leurs matériaux de telle manière que la construction peut être établie selon leur forme ancienne. Les interventions dans certaines des structures les plus significatives ont été réalisées conformément aux principes internationaux de restauration en ce qui concerne la lisibilité des édifices et le principe de réversibilité. L'emplacement et le cadre du sanctuaire ont été presque entièrement préservés afin que les visiteurs puissent encore ressentir le caractère spirituel du site.

Exigences de protection et de gestion

Le sanctuaire d'Asklepios et Apollo Maleatas est protégé en vertu des dispositions de la loi n° 3028/2002 sur la « Protection des antiquités et du patrimoine culturel en général ». Depuis 1984, il est intégré dans une zone de protection absolue, dans laquelle aucune activité de construction n'est autorisée (décret présidentiel 18.11.1983). Cette zone est entourée d'une zone plus large avec des contrôles obligatoires pour la délivrance des permis de construire ou de construire. En 2012, il y a eu une extension de la zone désignée du site archéologique (Décision ministérielle au Journal officiel : 220/AAP/15-6-2012), couvrant la zone plus large au-delà du Sanctuaire, étendant ainsi la surveillance. La plus grande partie de la zone dans laquelle le Sanctuaire a été développé pendant l'Antiquité appartient à l'État grec.

Le bien est sous la juridiction du ministère de la Culture, de l'Éducation et des Affaires religieuses à travers l'Éphorie des Antiquités d'Argolide, son Service régional compétent qui surveille systématiquement la zone pour tout acte de fouilles et d'extraction illégales ainsi que le suivi et l'intervention pour les cas dans lequel des antiquités sont révélées au cours de travaux de creusement. En 1984, le Comité pour la conservation des monuments d'Épidaure a été fondé en tant qu'organe responsable des travaux de conservation et de restauration ainsi que de la mise en valeur du sanctuaire.

Les ressources financières du site proviennent du budget de l'État ainsi que des fonds de l'Union européenne. Le projet de conservation et de mise en valeur comprend des interventions sur des monuments importants du site ainsi que des travaux de mise en valeur des abords du Sanctuaire et de mise à niveau des services rendus aux visiteurs. Les plans futurs visent à protéger et à mettre en valeur les monuments qui ne sont pas encore inclus à ce stade dans le programme de restauration et visent également à construire des abris pour la protection des monuments vulnérables contre les intempéries.

Le Sanctuaire, dont la gestion est considérée comme réussie, reçoit plus de 250 000 visiteurs par an. Des installations spéciales existent pour la gestion du public assistant aux représentations annuelles au Théâtre antique.

La sécurité du site est assurée par un personnel de sécurité adéquat et qualifié. Un système de protection incendie amélioré a été développé, utilisant à la fois des instruments conventionnels et modernes. Pendant les travaux de restauration, toutes les mesures nécessaires pour assurer la stabilité des monuments sont mises en œuvre et ainsi les découvertes dans le musée et ses dépôts sont adéquatement protégés contre les risques sismiques.

La coopération étroite et fructueuse avec la communauté locale est renforcée par des conférences, des programmes éducatifs et des visites guidées, en particulier pour les écoles. De plus, le ministère de la Culture, de l'Éducation et des Affaires religieuses, en coopération avec la municipalité locale, a conclu un accord pour le remodelage de la zone d'accès au sanctuaire au sens large.

L'objectif à terme est d'offrir au public un ensemble monumental lisible et compréhensible qui révélera le fonctionnement du Sanctuaire à l'époque antique. Through constant care and gradual enhancement of all its monuments, the site will provide a natural, cultural and archaeological park with high level visitor services.


Study shows Ancient Theatre of Epidaurus is world’s most perfect in terms of aesthetics and acoustics

The Ancient Theatre of Epidaurus is the most perfect theatre in the world in terms of aesthetics and acoustics,” stated the University of Patras in its most recent study.

The Ancient Theatre of Epidaurus is the crown of cultural activity in Greece during the summer months and remains to this day one of the most important and globally recognizable monuments of antiquity.

Carved into the side of Mount Kynortio and dominating the southeastern end of the sanctuary, which was dedicated to Asclepius – the God and Creator of Medicine in Greek Mythology – the Ancient Theatre of Epidaurus has been characterized as the birth place of the art of theatre, and the genres of comedy, tragedy and drama.

A team of six professors from the University of Patras conducted extensive research on the ancient theatre and concluded that “the measurements confirm the theatre’s excellent acoustics and speech intelligibility, for all the typical listener positions tested.”

The study showed that in whichever seat someone sits within the theatre, either at the very front or at the last seat at the top of the theatre hill, they will be able to clearly hear the actors speak – who of course, never use microphones or any kind of sound boost equipment during plays.

The awe that someone feels once they enter the theatre is remarkable.

The natural echo of one’s voice can be heard from one end of the theatre to the other, a phenomenon that has long attracted the admiration of scientists, and even more so due to the fact that the Theatre of Epidaurus was built almost 2,500 years ago – a time when knowledge and technology were much more limited.

Playing at the Ancient Theatre of Epidaurus today is considered an incredible honour and career highlight, an achievement that is high on the bucket list of not just Greek actors but of the the most talented actors actors all around the world.

The theatre hosts mostly ancient Greek-style plays as well as contemporary adaptions of old plays and some musical events.

The performances can be in modern Greek, Ancient Greek or a mix of both, while there are very limited plays in different languages.

Some of the most famous and prestigious Greek movie stars have played in Epidaurus over the years, such as Melina Mercouri, Katina Paxinou, Alekos Alexandrakis, Manos Katrakis, Anna Synodinou, Kostas Kazakos, and of course the “national Greek star” Aliki Vougiouklaki.

Foreign directors of international acclaim, like American Robert Wilson and Belgian comedy-tragedy movie maker Ivo Van Hove have said that creating plays for the Ancient Theatre of Epidaurus was a “life goal”.

Since 1988, the Ancient Theatre of Epidaurus, along with all findings in the archaeological site of the sanctuary of Asclepius, have been added to the list of World Heritage Sites by UNESCO due to their significant influence and value to the world’s cultures and arts.

According to Greek traveller and geographer, Pausanias however, the story of the Epidaurus Theatre stars long before that during the 4 th century BC.

Way back then, Pausanias praised the ancient theatre for its harmony and beauty, and attributed the creation of the largest dome pavilion theatre of classical antiquity to its architect, Polykleitos, who also designed the whole of Asclepius sanctuary.

The construction of the theatre was completed in two main construction phases and its capacity was initially for 13,000 – 14,000 people, making it the largest theatre at the time.

Musical and dramatic competitions were held in the monument, as part of the cult of Asclepius. Their goal was to create mental uplift as a means of healing for the people, who very much emphasized the importance of mental health, as a result of the combination of a healthy body and a healthy mind.

The archaeological sites of Epidaurus were damaged over the years by ‘barbaric tribes’, as Ancient Greeks used to call them, such as the Goths, but they were also harmed during the Byzantine times and the Ottoman Rule.

However, the Ancient Theatre of Epidaurus is still considered to this day the best-preserved theatre of antiquity.

A study by the Georgia Institute of Technology makes the observation that “the elusive factor that makes the ancient amphitheatre an acoustic marvel, is not the slope, or the wind — it’s the seats.”

The research adds that, “as the ancient Greeks were placing the last few stones on the magnificent theatre at Epidaurus, they couldn’t have known that they had unwittingly created a sophisticated acoustic filter.

“While many experts speculated on the possible causes for Epidaurus’ acoustics, few guessed that the seats themselves were the secret of its acoustics success, where audiences in the back row were able to hear music and voices with amazing clarity, unlike any other theatre.

The architecture of the Epidaurus Theatre is not much different to that of most ancient Greek theatres, which are seen today as characteristic creations of Ancient Greek art.

The vast majority of ancient theatres are built on the slope of a hill, so that the slope of the ground favours the amphitheatre configuration of the space.

In Epidaurus, we can also find the characteristic three-part structure that Greeks used to build for its ideal appearance: the concave, the orchestra and the stage building.

The choice of location was a crucial element and, in addition to aesthetic enjoyment, it allowed the viewer not only to admire the natural environment, but it also was meant to serve worship or therapeutic purposes.

Georgia Tech experimented with ultrasonic waves and numerical simulations at the Epidaurus Theatre several times between 2013 and 2019, and discovered that “frequencies up to 500 Hz were held back while frequencies above 500 Hz were allowed to ring out. The corrugated surface of the seats was creating an effect similar to the ridged acoustics padding on walls or insulation in a parking garage.”

Leader of the study, professor Nico Declercq, explained that the audience could hear the lower frequencies of an actor’s voice “simply because the human brain is capable of reconstructing the missing frequencies through a phenomenon called virtual pitch.”

“Virtual pitch helps us appreciate the incomplete sound coming from small loudspeakers (in a laptop or a telephone), even though the low (bass) frequencies are not generated by a speaker.”

The first systematic excavation in the theatre began in 1881 by the Archaeological Society of Greece, and it took several years to complete, since the whole area of the hill was densely wooded and inaccessible.

Later, with the First and Second World Wars, all plans for the restoration of the theatre were cancelled, and it was not until the early 1950s that the Epidaurus Theatre came to life again.

The participation of the local community in the excavation program for the ancient theatre was equally crucial, as the inhabitants of Lygourio village in Epidaurus, gave up their estates, where the ancient monuments were located, so that the theatre could be resurrected.

Residents in the area also donated acres of fields so that a new road could be built to connect the sanctuary in Epidaurus with the first capital of Greece, Nafplio.

Apart from the Ancient Theatre of Epidaurus, the archaeological site of the area includes many more monuments of great importance, such as the Stadion – where sports events and competitions took place, the Gymnasium – the building where teenagers gathered to exercise, the Odeon – a place for mental and physical relaxation through music, called the first “rehab centre”, by many archaeologists today, along with the Epidaurus museum.

* The Stadion (stadium) where some of the first running competitions took place, similar to the modern Olympics

* The Gymnasium (gym) where Greek youth trained

*The Odeon where Ancient Greeks believed that “music can heal the soul”

The city of Epidaurus itself is equally important, as it has become a popular tourist destinantion over the last few years due to its coastal location and numerous tourist attractions.

Earlier in 2020, Epidaurus was also praised by global media as the town that “beat COVID-19” since it reported zero cases of the novel coronavirus, and thus it continues every day to leave its significant mark on the world map, for a plethora of reasons.


Modern Greece and the Ancient Theater of Epidaurus

The ancient theater was uncovered after excavation performed by archaeologist P. Kavvadias, during 1881-83 and continued under the care of the Athenian Archaeological until 1926. A few years later, in 1938, the first play was staged in the ancient theater of Epidavros. The play was the tragedy “Electra” by Sofokles, starring Katina Paksinou et Eleni Papadaki. Following that, the plays ceased due to World War II, but in the early 50s, reconstruction took place, so that a large number of spectators can be seated, while in 1955, the Festival of Epidavros was inaugurated, where plays are staged every summer. For the Festival of Epidavros, some of the greatest Greek and foreign actors have appeared in Epidaurus, as well as the famous Greek soprano, Maria Kallas.


Voir la vidéo: Acoustique Épidaure