Université d'État de Youngstown

Université d'État de Youngstown

L'université d'État de Youngstown, fondée en 1908, est une institution progressive et mixte située au centre-ville de Youngstown, dans l'Ohio. YSU compte plus de 12 000 étudiants inscrits et un ratio étudiants-professeurs sain de 19 pour un. YSU est l'un des rares établissements de l'État à proposer un enseignement associé, des baccalauréats et des cycles supérieurs et des installations de formation continue en un seul endroit. et environ 55 pays à travers le monde. Les salles résidentielles du campus abritent environ 1 000 étudiants et comprennent une installation spéciale de distinctions honorifiques. Les services aux étudiants disponibles sur le campus comprennent : une assistance didactique complète dans toutes les matières, avec des centres spéciaux pour l'écriture, les compétences d'étude, la lecture et les mathématiques ; tests de carrière, planification et placement; des programmes spéciaux pour les étudiants multiculturels, les femmes et les adultes de plus de 25 ans ; et un programme d'orientation qui comprend un mentorat par des membres du corps professoral et du personnel et des étudiants de la classe supérieure. Au-delà des contours académiques, les étudiants peuvent s'essayer aux loisirs et aux sports ou à d'autres activités parascolaires. Ils peuvent choisir parmi plus de 130 organisations étudiantes, y compris des sororités et des fraternités sociales, et il existe de nombreuses possibilités de participation au théâtre, aux groupes de scène, aux publications étudiantes, à l'athlétisme intra-muros et interuniversitaire et à la planification d'activités. Les autres installations du campus de l'Ohio comprennent l'État- Bibliothèque Maag ultramoderne, centre de santé, librairie, complexe sportif et centre de bien-être. Le campus de l'Université d'État de Youngstown se trouve à une heure de route de Cleveland, Ohio et Pittsburgh, Pennsylvanie et à 400 miles des villes de New York et Chicago.


Université d'État de Youngstown - Histoire

Black Studies est un programme d'études interdisciplinaire destiné à fournir aux étudiants une compréhension de l'impact historique, social et culturel des personnes d'ascendance africaine. Black Studies fournit également une large perspective sur les problèmes auxquels est confronté le monde multiracial moderne, et sert de formation pour la recherche de solutions à ces problèmes.

Le programme d'études sur les Noirs de YSU propose une majeure en études sur les Noirs menant au baccalauréat ès arts. Une mineure en Black Studies est également disponible qui complète les majeures dans des domaines connexes, tels que l'économie, l'éducation, l'anglais, l'histoire, la philosophie, les sciences politiques, les études religieuses et la sociologie.

Opportunités de carrière

Les diplômés des Black Studies travaillent dans les services de santé communautaire, dans les conseils d'action communautaire dans tout le pays, en tant que représentants des affaires des minorités dans les entreprises et l'industrie, dans les relations professionnelles et patronales, et dans les agences des affaires des minorités des gouvernements local, étatique et fédéral. La plupart des médias audiovisuels et imprimés ont besoin de personnel qualifié pour les départements des affaires des minorités.

Le Collège des Arts et des Sciences

Les étudiants sont initiés à un large éventail d'études et reçoivent une formation intensive dans leur domaine de spécialisation. Cette formation fournit une base pour la compétence dans une carrière et la capacité de fonctionner dans de nombreux autres domaines également.

Il existe 16 départements au sein du Collège des arts et des sciences et plus de 40 majeures sont proposées menant au baccalauréat ès sciences (B.S.) ou au baccalauréat ès arts (A.B.). En coopération avec la School of Education, bon nombre des majors peuvent également postuler au baccalauréat ès sciences en éducation (BS en éducation). Le collège propose des programmes d'études supérieures menant à la maîtrise ès arts (M.A.) ou à la maîtrise ès sciences (M.S.) dans six départements.

Les étudiants qui ont décidé de leur principal programme d'études peuvent entrer directement dans ce programme spécifique. Les étudiants qui ne se sont pas engagés dans un domaine spécifique peuvent et doivent s'inscrire au collège en tant que majeures "indéterminées" et suivre des cours généraux qui satisfont aux exigences communes à la plupart des programmes d'études.

Accréditation

Programme d'études

Programme d'études individualisé

Ce programme permet aux étudiants intéressés de concevoir le programme d'études le mieux adapté à leur contexte particulier et à leurs objectifs de carrière et ainsi de créer des voies alternatives aux diplômes actuellement proposés.

La faculté

Des professeurs qualifiés du Collège des arts et des sciences et du Collège des beaux-arts et des arts du spectacle enseignent des cours d'études sur les Noirs. Ils sont également disponibles pour l'orientation scolaire et professionnelle et pour fournir des informations sur l'aide financière et les services aux étudiants minoritaires.

En dehors de la classe

Les majors des Black Studies ont une occasion unique de rencontrer et d'accueillir ces hommes et femmes exceptionnels et d'en apprendre davantage sur leurs expériences dans les affaires, la littérature, le divertissement, la politique et la vie.

Préparation au lycée

Ces exigences s'appliquent aux étudiants qui ont obtenu leur diplôme d'études secondaires après septembre 1985. Les étudiants qui poursuivent un diplôme d'associé et plus tard un baccalauréat doivent satisfaire aux exigences du baccalauréat. De plus, il est recommandé aux élèves de suivre n'importe quel cours d'études sur les Noirs (comme l'histoire des Noirs américains) qui peut être offert au lycée.

Conditions d'admission à l'université

Les scores ACT ou SAT sont nécessaires si le candidat a quitté l'école secondaire depuis moins de deux ans ou s'il est requis pour l'admission dans des programmes restreints. Résidents de l'Ohio doit avoir obtenu son diplôme d'études secondaires avec un diplôme approuvé par l'État à compter de la promotion de juin 1994 ou avoir réussi le test de développement de l'enseignement général (GED). Les non-résidents doivent avoir obtenu leur diplôme dans les deux tiers supérieurs de leur classe de lycée ou avoir un score composite ACT d'au moins 17 ou avoir un score total combiné SAT d'au moins 700 ou avoir réussi le test de General Education Development.

Admission de transfert - Les résidents de l'Ohio doivent être en règle dans le dernier établissement fréquenté avec une moyenne globale cumulée de 2,0 ou plus (sur un système de 4,0). Ceux qui ont moins que la moyenne requise peuvent être pris en considération pour l'admission sous conditions probatoires. Les non-résidents doivent être en règle dans le dernier établissement fréquenté avec une moyenne cumulative globale de 2,0 ou plus (sur un système de 4,0).

Bourses et aide financière

Tous les étudiants sont encouragés à demander une aide financière.

Les bourses, les subventions, les prêts et les emplois à temps partiel sont attribués en fonction des besoins et des promesses académiques.

Le bureau des bourses et de l'aide financière de la Youngstown State University est situé dans la salle 2013 au deuxième étage des avenues Jones Hall, Wick et Lincoln. Les futurs étudiants qui ont des questions peuvent appeler le 330/742-3505 ou s'arrêter au bureau. Un grand parking est disponible de l'autre côté de la rue sur le parking de l'avenue Wick.

Visites de campus

Youngstown State University accueille et encourage fortement les étudiants potentiels et leurs invités à visiter le campus, à visiter les installations et à rencontrer un membre du nouveau personnel des relations étudiantes.

Les visites guidées du campus proviennent du New Student Relations Office, du lundi au vendredi sur rendez-vous. Un entretien avec un coordinateur des relations avec les nouveaux étudiants peut être prévu avant ou après la visite. Des dispositions peuvent être prises en téléphonant au 330/742-2000.

Nouveau bureau des relations étudiantes

Le nouveau bureau des relations étudiantes est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h. Durant les trimestres d'automne, d'hiver et de printemps, le bureau est également ouvert le samedi sur rendez-vous.

Pour plus d'informations sur le programme en Black Studies, contactez le département au 330/742-3097. Pour obtenir une demande d'admission au premier cycle et d'aide financière, veuillez appeler le 330/742-2000, (800) 336-9YSU, ou arrêtez-vous au Dana Hall, au coin des rues Spring et Bryson sur le campus YSU. Un parking est disponible de l'autre côté de la rue sur le parking des visiteurs M-8 où vous devez vous identifier en tant que visiteur de New Student Relations afin de renoncer aux frais de stationnement. Des informations peuvent également être obtenues en écrivant à New Student Relations, Youngstown State University, Youngstown, Ohio 44555-2000.

Notre numéro TDD pour les sourds est le 330/742-1564.

L'Université d'État de Youngstown s'est engagée à appliquer une politique de non-discrimination sur la base de la race, de la couleur, de l'âge, de la religion, du sexe, de l'origine nationale, du handicap, de l'orientation sexuelle ou de l'identité en tant que vétéran handicapé ou vétéran de l'ère vietnamienne. Page d'accueil


Université d'État de Youngstown - Histoire

La collection d'histoire orale de la Youngstown State University, commencée en 1974, rassemble et préserve les récits à la première personne des habitants du nord-est de l'Ohio qui ont participé ou observé de près des événements qui ont considérablement affecté à la fois l'État et la nation. La collection d'histoire orale abrite plus de onze cents interviews, dont des récits personnels portant sur la Seconde Guerre mondiale, le Vietnam, le Youngstown College (université), la culture grecque, portoricaine, roumaine, russe et italienne, l'industrie (acier, poterie, brique, relations de travail, charbon , et les chemins de fer), la politique, l'Holocauste et la religion.

Le programme d'histoire orale de la Youngstown State University cherche à favoriser une compréhension critique mais démocratique du nord-est de l'Ohio - son histoire, sa culture, ses problèmes et ses perspectives. Les êtres humains donnent un sens à leur vie dans l'histoire. L'histoire orale nous permet d'utiliser ces récits à la première personne pour explorer les dimensions privées des carrières publiques, ajouter de nouvelles voix au dossier historique, suivre la création et la reconstitution de la mémoire historique et présenter l'histoire au public sous de nouvelles formes créatives. Un sentiment d'urgence informe notre travail, car les histoires que nous conservons sur bande et transcription seront bientôt irrémédiablement perdues.

Pour plus d'informations sur le programme d'histoire orale, contactez le Dr Donna M. DeBlasio.

La collection

Le texte intégral est disponible. Vous aurez besoin d'Adobe Acrobat Reader
Vous pouvez également rechercher directement MaagNet.


Les voix de la vallée de l'acier

Du début du XIXe siècle aux dernières années, la vallée de Mahoning a attiré de nouveaux migrants et immigrants à la recherche d'opportunités économiques et de nouveaux foyers. Au fur et à mesure que ces familles se sont installées dans la région, elles ont créé le mélange culturel diversifié de notre communauté d'aujourd'hui. Ils ont apporté de nouvelles langues, traditions religieuses, recettes, points de vue et talents artistiques dans la région. Depuis le milieu du XIXe siècle, les migrants et les immigrants ont laissé leur empreinte ici dans la vallée de Mahoning à bien des égards, des dômes d'oignons des églises d'Europe de l'Est aux favoris des épiceries fines et de la pizza Brier Hill à la musique jazz et blues des Afro-Américains. Des arrivées plus récentes de Porto Rico, du Mexique et de diverses régions d'Asie ont enrichi notre mélange culturel, apportant de nouveaux aliments et de nouvelles traditions. Nous pouvons retracer l'expérience de l'immigration et de la migration à travers des histoires familiales, conservées dans des lettres, des journaux intimes, des photographies, des documents et d'autres matériaux. Les souvenirs contenus dans ces documents intéressent non seulement les familles locales, mais aussi les universitaires et les étudiants qui souhaitent comprendre l'histoire de l'immigration et de la migration, du travail, de la langue et de la communauté.

Steel Valley Voices recueille et partage les histoires et les souvenirs des diverses communautés de la région de Youngstown. Ces archives numériques mettent des lettres, des documents, des photographies et d'autres documents à la disposition de toute personne intéressée par l'histoire et la culture de Mahoning Valley.

Pouvez-vous nous aider à construire l'archive ? Si vous avez des lettres ou des documents, des photographies, des enregistrements audio ou vidéo, ou d'autres documents reflétant l'histoire de votre famille, église, groupe communautaire ou quartier, nous aimerions avoir de vos nouvelles.

Pour plus d'informations, veuillez contacter : Donna M. DeBlasio [email protected]

Sur

Un projet du Center for Working-Class Studies de la Youngstown State University.


Le professeur YSU nouvellement doté voit des liens vers l'histoire et les compétences professionnelles

YOUNGSTOWN, Ohio – Tout au long de sa vie, Robert Reeder I portait une profonde passion pour l'histoire, en particulier celle de l'Ohio et des transports.

Il a visité Canal Fulton chaque année pour sa célébration Olde Canal Days. Parmi ses destinations de vacances préférées figurait Sugarcreek - la "Petite Suisse" de l'Ohio - pour voir les chevaux et les poussettes utilisés par la communauté amish dans le comté de Tuscarawas. Chaque année, il participait à l'exposition de machines à vapeur à la foire de Canfield, jouant toujours un rôle dans l'équipe de battage. Fan de ponts couverts, un exemple à Old Sturbridge Village dans le Massachusetts porte son nom.

Ainsi, lorsque son petit-fils, Robert Reeder III, était prêt à se doter d'un poste de professeur dans son alma mater, c'était un choix logique de soutenir un professeur d'histoire.

« Partout où il y avait des sites historiques, il allait. Il a travaillé sur des chapitres de livres sur les transports dans les années 1800, lorsque des projets comme le canal Érié ont transformé l'Amérique et la capacité de déplacer des personnes et des produits », a déclaré jeudi Reeder III lors de la cérémonie de nomination du récipiendaire de la chaire d'histoire Robert Reeder I Memorial à Université d'État de Youngstown : Amy Fluker.

Dans son nouveau poste, Fluker vise non seulement à former des historiens, mais aussi à préparer les étudiants à quel que soit leur cheminement de carrière. L'histoire n'est pas toujours un chemin aussi simple que, disons, le génie mécanique, où les diplômés savent qu'ils peuvent souvent trouver un emploi immédiatement dans leur domaine.

« J'ai emprunté la voie la plus traditionnelle, je n'ai jamais voulu être historien. Je me suis spécialisé en histoire, j'ai obtenu une maîtrise en histoire, j'ai obtenu un doctorat. en histoire et maintenant j'enseigne l'histoire », a déclaré Fluker. « Mais je sais que ce n’est pas la réalité pour beaucoup d’étudiants. Je ne veux pas que les étudiants ne choisissent pas la majeure s'ils pensent qu'ils ne peuvent rien y faire.

Parmi ses propositions figure la création d'une série de conférences réunissant des professionnels diplômés en histoire qui ne travaillent pas dans le domaine. Déjà, elle s'est entretenue avec un journaliste et un banquier qui ont une formation en histoire. Bien que les compétences exactes ne se traduisent pas nécessairement - il n'est pas nécessaire de parcourir les données de recensement des années 1800 ou les photographies historiques si vous travaillez dans une banque - les connaissances fondamentales sont "transférables à l'infini", a-t-elle déclaré.

« L'histoire et de nombreuses disciplines des arts libéraux vous apprennent à être une personne vraiment réfléchie. Avec la recherche, l'analyse et l'interprétation, quelle que soit la carrière que vous choisissez, ce sont des choses qu'on vous demandera de faire », a-t-elle déclaré. « Vous devez prendre des informations, interpréter ce qui est important et communiquer cela de manière efficace. En tant qu'historien, ce qui est le plus important, ce n'est pas seulement la recherche que vous faites, mais aussi la façon dont vous racontez les histoires. »

Avec l'attention que suscitent les carrières dans les STEM - sciences, technologie, ingénierie et mathématiques -, Fluker a déclaré que son domaine doit faire un meilleur travail de sensibilisation et d'engagement pour montrer aux étudiants et aux parents quelles opportunités sont offertes par la détention d'un diplôme en histoire.

« Nous ne sommes pas naturellement des spécialistes du marketing », a-t-elle déclaré. «Nous devons aider les étudiants à comprendre comment ces compétences particulières que nous développons dans notre programme se traduisent afin que les gens ne pensent pas automatiquement aux STEM lorsqu'il s'agit de trouver un emploi. Nous devons aider les gens à comprendre que les arts libéraux ont cela aussi. »

Fluker, qui travaille à Youngstown State depuis 2018, étudie principalement les liens entre l'identité régionale et la commémoration de la guerre civile. C'est un domaine qui chevauche la passion de Reeder I pour l'histoire, a-t-elle déclaré.

« Cela me frappe la façon dont M. Reeder a apprécié la façon dont le passé et l'identité sont liés. Ce sont les mêmes fils qui parcourent mes propres recherches sur la guerre civile américaine et sa mémoire dans la culture américaine », a-t-elle déclaré. « Mon travail est fondé sur l'idée que la façon dont nous interprétons l'histoire, les monuments que nous choisissons de construire et les sites historiques que nous choisissons de préserver révèlent des informations sur nous-mêmes, nos valeurs et nos communautés. Cela nous aide à comprendre qui nous sommes et ce que nous ne sommes plus.

En plus de ce lien entre le travail de Reeder I et celui de Fluker, Reeder III a également noté que son travail aidera les étudiants de première génération. Lorsqu'un étudiant est le premier de sa famille à fréquenter l'université, il y a souvent une pression pour que l'expérience se traduise par un emploi bien rémunéré dans un domaine traditionnel.

"Je pense que c'était un calcul que M. Reeder lui-même a dû faire alors qu'il se détournait de son désir de poursuivre ses propres études pour travailler dans les aciéries de Youngstown", a déclaré Fluker. «Je crois que la façon d'engager et de retenir les étudiants de première génération dans l'histoire est de les impliquer en dehors de la salle de classe. Les expériences leur permettent de comprendre qu'étudier l'histoire ne consiste pas seulement à mémoriser une série d'événements passés. »

Reeder III et ses deux frères et sœurs – sa sœur aînée a été la première de la famille à fréquenter l'université – sont tous titulaires d'un diplôme de premier cycle de YSU. Sa sœur est maintenant CPA et son frère est professeur de chimie et de biologie à la Morehead State University dans le Kentucky.

Reeder lui-même est associé chez Sullivan & Cromwell LLP à New York.

« Youngstown State offre aux gens comme moi, ma sœur et mon frère une plate-forme pour grandir et exceller. Je ne saurais trop vous dire à quel point cela signifie que les professeurs de cette université enseignent et se soucient des étudiants », a-t-il déclaré. « Ils m'ont propulsé. Sans eux, je n'aurais jamais excellé à la faculté de droit ou à la pratique du droit. Mais parce qu'ils ont pris le temps d'aider personne, un garçon de ferme de l'Ohio, je peux me tenir ici aujourd'hui et créer ces chaires. »

En aidant les étudiants de première génération, YSU peut aider à créer des citoyens qui peuvent « mettre le feu au monde ».

"Ces étudiants de première génération sont impatients d'apprendre, d'apprendre de nouvelles choses et ils excellent", a-t-il déclaré. "Cela aide à permettre à ces jeunes de sortir dans la société - que ce soit ici dans la vallée de Mahoning ou ailleurs - et de réussir."

Le don de 1 million de dollars a été fait dans le cadre de la campagne We See Tomorrow de la Youngstown State University Foundation. Après avoir atteint son objectif initial de 100 millions de dollars en janvier – 18 mois avant la date prévue – la fondation a augmenté l'objectif de 25 millions de dollars.

« Lorsque COVID a frappé en mars, avril et mai, nos chiffres ont ralenti, mais depuis juin, nos bienfaiteurs ont de nouveau répondu », a déclaré Paul McFadden, président de la fondation. "Monsieur. Le cadeau de Reeder en est la preuve. Nous sommes de retour sur la bonne voie après quelques mois au ralenti et j'espère que nous pourrons continuer sur cette lancée. »

Reeder III a également financé la chaire Grace Ruth en anglais à la mémoire de sa grand-mère en 2017. Depuis le début de la campagne We See Tomorrow en 2017, YSU est passé de trois chaires dotées à 18.

"Les deux principaux éléments fournissent des fonds à nos étudiants et des fonds à nos professeurs en termes de postes de professeur", a déclaré le président de YSU, Jim Tressel, dans de brèves remarques avant de participer au briefing sur le coronavirus du gouverneur Mike DeWine. « Pour voir l'impact que cela a eu, le passage de trois à 18 chaires et chaires, cela fait vraiment une différence. »

Sur la photo : Charles Howell, doyen du Beeghly College of Liberal Arts, Social Sciences and Education, Robert Reeder I Memorial Endowed Professor of History Amy Fluker et Robert Reeder III, qui a fait un don de 1 million de dollars pour créer le poste en l'honneur de son grand-père.


Voici l'histoire vraie de la façon dont Youngstown State a obtenu le surnom de « Pingouins »

Tous les manchots sauvages vivent dans l'hémisphère sud de la Terre et passent jusqu'à 80 % de leur vie dans l'océan, selon Live Science, ce qui soulève la question suivante : comment diable l'Université d'État de Youngstown, située à Youngstown, dans l'Ohio, a-t-elle adopté le surnom comme mascotte et surnom ?

Voici l'histoire complète et vraie (selon nous) du surnom des Youngstown State Penguins.

Est-ce que d'autres écoles ont le surnom de « Pingouins » ?

Tout comme l'idée d'un pingouin dans l'hémisphère nord est unique, le surnom de Youngstown State l'est aussi. L'université est la seule école de la division I de la NCAA avec une mascotte de pingouin et le surnom de "Pingouins".

Comment s'appelait l'État de Youngstown avant les « Pingouins » ?

Le surnom précédent de Youngstown State n'était pas aussi cool. Les équipes sportives de l'école ont été officieusement appelées les « sections locales », selon l'école. D'autres surnoms pour l'université comprenaient "Y" College, YoCo et Wye Collegians.

Quand Youngstown State a-t-il reçu le surnom de « Pingouins » ?

Il y aurait deux histoires concurrentes sur la façon dont l'université a adopté le surnom et elles auraient toutes deux commencé la même nuit, selon le site Web de Youngstown State Athletics : 30 janvier 1933.

La première et la plus largement acceptée histoire d'origine dit que lorsque Youngstown State jouait sur la route contre le West Liberty State Teachers College en basket-ball masculin par une nuit froide à West Liberty, en Virginie-Occidentale, où soit l'entraîneur-chef adverse ou un fan était présent ( il y a des histoires contradictoires) a vu la façon dont les joueurs "taperaient le sol et balancer leurs bras" d'une manière similaire aux pingouins. Le Jambar, le journal des étudiants de l'État de Youngstown, a rapporté dans un article publié en 2017 que le bus utilisé pour transporter l'équipe jusqu'au match n'était pas chauffé et "au moment où ils sont arrivés là-bas, ils étaient gelés".

"Ils sont entrés dans le vestiaire et il n'était pas chauffé", a déclaré Brian Brennan, ancien de Youngstown State et superviseur des opérations de la bibliothèque, au Jambar. "Ils se sont habillés et sont allés sur le terrain et ils sautaient partout en essayant de se réchauffer."

L'école n'avait pas de surnom officiel à ce moment-là et le surnom de "Pingouins" aurait gagné en popularité parmi les fans.

Voici l'autre histoire d'origine du surnom de l'école, qui, encore une fois, se serait produite la même nuit. La ville de West Liberty, en Virginie-Occidentale, aurait reçu entre un et deux pieds de neige le 30 janvier 1933, et pendant la route enneigée du match, certains fans discutaient des surnoms potentiels pour l'équipe. Quelqu'un a suggéré "Pingouins" et il aurait été bien reçu et une fois que la voiture est arrivée à West Liberty, ses occupants l'ont suggérée à d'autres dans le gymnase, où elle a également reçu un soutien.

Cependant, aucune de ces histoires n'est vraie. Eh bien, pas tout à fait vrai, car à tout le moins, ils ne se sont pas produits le jour où certaines traditions de l'État de Youngstown disent qu'ils se sont produits – le 30 janvier 1933.

Youngstown State n'a pas joué à West Liberty State le 30 janvier 1933. En fait, l'école n'a même pas eu de match ce soir-là, selon son livre des records de basket-ball masculin.

Cependant, Youngstown State a joué à West Liberty State le 9 février 1933. Il existe même des archives de journaux pour le sauvegarder. La bibliothèque William F. Maag, Jr. de Youngstown State cite le 8 février 1933 comme le jour du jeu lorsque le surnom du pingouin a commencé.

"Nous y sommes retournés parce que l'un des comités du campus nous a demandé quel était l'anniversaire de Pete", a déclaré Cassie Nespor, conservatrice au Melnick Medical Museum and University Archives à Youngstown State. "Pete est le nom du pingouin et nous nous sommes dit:" Je ne sais même pas quelle est cette question ", vous savez? Pete n'est pas une vraie chose. Il est juste, vous savez, une mascotte et quand est-il né était comme un question folle, alors nous, dans les archives, sommes retournés en arrière et avons regardé le calendrier de l'équipe de basket-ball en utilisant le journal étudiant sur le rapport de quand ils jouaient, où ils allaient. "

Le récapitulatif AP suivant a été publié dans le Pittsburgh Post-Gazette après la victoire 33-28 de West Liberty State en février 1933.

Le reste de l'histoire sur la façon dont Youngstown State a adopté le surnom de "Pingouins" pourrait-il être vrai, juste qu'au fil du temps, la mauvaise date a été utilisée?

"Il est très possible - nous ne sommes pas retournés en arrière pour vérifier les bulletins météo de ce jour-là - qu'il faisait très froid et que les vestiaires ne soient pas chauffés et donc quand ils sont entrés dans le gymnase, ils avaient très froid", a déclaré Nespor. "Nous avons vu des photos de leurs uniformes, vous savez qu'ils sont sans manches avec un short et leurs petites chaussures Converse en toile dans lesquelles ils ont joué. Je ne pense pas qu'ils leur ont donné des échauffements ou quoi que ce soit. Ils avaient à peine des uniformes."

Un article de l'Associated Press publié le 9 février 1933, la date réelle du match sur route de Youngstown State à West Liberty State, dit : plus d'un pouce de neige est tombé en une seule heure cet après-midi. Les routes de cette section ont été signalées ouvertes mais très glissantes. "

Donc, cette partie de l'histoire tient potentiellement.

"À la fin de cette année scolaire, le surnom a été accepté à l'unanimité par le corps étudiant sans qu'il soit nécessaire de procéder à un scrutin formel", selon le site Web de Youngstown State. "Des plans ont ensuite été élaborés pour introduire le nouveau nom au cours de la saison de basket-ball 1933-34."

"Le nom est resté", selon la bibliothèque William F. Maag, Jr. de Youngstown State, "mais ne deviendrait pas officiel avant la formation de la première équipe de football en 1938."

"Il semble que les étudiants ne se souciaient pas vraiment d'avoir une mascotte officielle jusqu'à ce qu'ils aient une équipe de football", a déclaré Nespor. "Le football n'a commencé qu'en 1938 ici. Les étudiants ont longtemps demandé une équipe de football, mais les équipes de football sont bien plus chères qu'une petite équipe de basket-ball et il a donc fallu un certain temps avant que l'école ne leur permette d'avoir une équipe de football. et ce n'est que lorsque l'équipe de football a été approuvée qu'ils se sont vraiment souciés d'avoir une mascotte. Ils ont fait un sondage auprès des étudiants pour voir comment ils voulaient appeler l'équipe de football et c'est à ce moment-là qu'il est devenu évident que les étudiants étaient en fait assez attachés à ce pingouin remarque qui s'était produite il y a cinq ans pour l'équipe de basket-ball."

L'année suivante, en 1939, Youngstown State a présenté la première des trois mascottes de pingouins vivants. Le pingouin d'origine a été amené dans le pays par l'explorateur antarctique Richard Byrd, selon la bibliothèque Maag, et le Conseil des ressources naturelles du comté de Mahoning a dépensé 150 $ pour acheter le pingouin, nommé Pete, pour l'école.

Après la mort prématurée de Pete, « les étudiants ont fait un don de 200 $ pour acheter la deuxième mascotte vivante du Youngstown College », selon la bibliothèque Maag. "Pete II est venu avec un compagnon, que les étudiants ont nommé Patricia. Ils vivaient dans le sous-sol de Jones Hall et sont restés au zoo de Cleveland pendant l'été."

Il y a un mystère autour de Pete I.

"Le premier Pete, il est mort en 1941", a déclaré Nespor. "Il n'était pas là mais deux ans, de 1939 à 1941, et quelqu'un l'a soi-disant récupéré de l'étang où il s'est noyé et ils l'ont bourré, puis il était assis sur le bureau du président, a taxidermisé Pete pendant un moment, puis il a disparu. Le la rumeur veut qu'il a été volé par des étudiants et qu'il n'est jamais revenu, et nous ne savons donc pas ce qui est arrivé à ce premier Pete taxidermisé. Vous savez, un ancien élève l'a juste dans sa salle à manger ou quelque chose du genre, et nous aimerions qu'il revienne."

La mascotte costumée de Youngstown State n'a été introduite qu'en 1965, lorsque Vic Rubenstein portait un smoking avec une mascotte de pingouin. Le département des sports a acheté un costume de pingouin complet deux décennies plus tard et, en 1986, Pete Penguin était marié à Penny Penguin – la mascotte de pingouin de l'école qu'il a ajoutée.

"Pete est marié, ce qui, je pense, est inhabituel", a déclaré Nespor, lorsqu'on lui a demandé son histoire ou légende de mascotte préférée de l'État de Youngstown. "C'est un peu, euh, bizarre. . Les pom-pom girls originales qui étaient à l'intérieur des costumes de mascotte en 1986 parlaient et elles ont dit qu'elles venaient juste d'avoir l'idée que Pete se marie à l'improviste. Ils avaient besoin de quelque chose à faire pour le match de retour à la maison et ils ont eu cette idée folle et c'est ainsi que nous avons obtenu Penny, de cette petite idée que les pom-pom girls avaient pour un match de retour."

"Une autre mascotte de l'université d'Akron, Zippy - je crois que c'est un kangourou - est venue au mariage en 1986", a déclaré Nespor.

Quand « Pingouins » a-t-il été officiellement utilisé pour la première fois dans des publications ?

La première utilisation de "Penguins" dans The Jambar, le journal étudiant du campus de l'État de Youngstown, a eu lieu le 15 décembre 1933 après que l'école ait joué Slippery Rock au basket-ball masculin, selon l'école. Le télégramme local de Youngstown l'a utilisé pour la première fois dans un titre le 29 décembre 1933 et la première utilisation de The Vindicator a eu lieu le mois suivant, le 27 janvier 1934.


Informations sur les entreprises locales : HISTOIRE DE YOUNGSTOWN

Utilisation MaagNET , le catalogue de la bibliothèque en ligne, pour localiser les livres et les documents disponibles dans la bibliothèque Maag. Recherché par Auteur, Titre, Mot-clé, ou Titre du sujet. Cliquez sur un titre pour accéder à la fiche d'un article, où vous verrez l'article&rsquos Emplacement, Numéro de téléphone, et Statut. Cela vous aide à déterminer si le livre est disponible et où il se trouve dans la bibliothèque.

Référence prête les documents sont conservés au bureau de référence au rez-de-chaussée de la bibliothèque. Référence les documents sont disponibles pour une utilisation en bibliothèque uniquement et sont classés par ordre alphabétique par numéro d'appel dans la salle de référence. Piles de Maag les documents sont rangés par ordre alphabétique par numéro d'appel aux étages 3 à 6A. Surdimensionné les matériaux sont situés sur le(s) premier(s) banc(s) d'étagères à chaque étage. Pour déterminer à quel étage de la bibliothèque votre article est rangé, utilisez le Guide de construction . Archives et collections spéciales est situé au 5ème étage.


Diversité des étudiants en histoire à la Youngstown State University

Jetez un œil aux statistiques suivantes concernant la composition des majeures en histoire de la Youngstown State University.

Programme de baccalauréat en histoire de l'Université d'État de Youngstown

Au cours de l'année universitaire 2018-2019, 10 étudiants ont obtenu un baccalauréat en histoire de la Youngstown State University. About 50% were men and 50% were women.

The majority of bachelor's degree recipients in this major at Youngstown State University are white. In the most recent graduating class for which data is available, 100% of students fell into this category.

The following table and chart show the ethnic background for students who recently graduated from Youngstown State University with a bachelor's in history.

Youngstown State University History Master’s Program

Of the 4 history students who graduated with a master's degree in 2018-2019 from Youngstown State University, about 25% were men and 75% were women.

The majority of master's degree recipients in this major at Youngstown State University are white. In the most recent graduating class for which data is available, 75% of students fell into this category.

The following table and chart show the ethnic background for students who recently graduated from Youngstown State University with a master's in history.


Steel Valley Voices

Steel Valley Voices collects and shares the stories and memories of the Youngstown area’s diverse communities. This digital archive makes letters, documents, photographs, and other materials available to anyone with an interest in Mahoning Valley history and culture.

From early in the 19th century through recent years, the Mahoning Valley has drawn new migrants and immigrants seeking economic opportunities and new homes. As those families settled in the area, they created the diverse cultural mix of our present day community. They brought new languages, religious traditions, recipes, viewpoints, and artistic talents to the area. Since the mid-19th century, migrants and immigrants have left their mark here in the Mahoning Valley in many ways, from the onion domes of eastern European churches to delicatessen favorites and Brier Hill pizza to the jazz and blues music of African Americans. More recent arrivals from Puerto Rico, the middle east, and various parts of Asia have added to our cultural mix, bringing new foods and new traditions. We can trace the experience of immigration and migration through family stories, preserved in letters, diaries, photographs, documents, and other materials. The memories held in these materials are of interest not only to local families but also to scholars and students who want to understand the history of immigration and migration, work, language, and the community.

Steel Valley Voices is a collaboration among the Center for Applied History, University Archives of Maag Library, the Center for Working Class Studies, the Youngstown Historical Center of Industry and Labor and the History Department at Youngstown State University. Steel Valley Voices was developed by former YSU Professor and Co-Director of the Center for Working Class Studies, Dr. Sherry Linkon.

Project Staff

Dr. Donna DeBlasio is a professor of History at YSU and Director of the Center for Applied History. Much of her historical research focuses on Youngstown’s working-class communities, including company housing, Idora Park, architecture, and other topics. She is the co-author of Catching Stories: A Practical Guide to Oral History (Swallow Press, 2009) and administrator of the Steel Valley Voices website.

Ben Lariccia began Steel Valley Voices by collecting, annotating, and translating letters sent to members of his family from their relatives in Italy, between the 1890s and the 1970s.

Dr. Carmen Leone is the author of Rose Street: A Family Story et Rose Street Revisited. He taught English at Edinboro University and at Youngstown State University. With Robert A. Calcagni, he also wrote a guide for collecting and writing family stories, Remembering Our Rose Streets.

Dr. Martha Pallante is chair of YSU’s History Department. Along with her research on the Niles Firebrick Company, Martha is also writing a cookbook based on her own family’s history and recipes.

Tom Welsh earned a doctorate in Cultural Foundations of Education, writing about the history of parochial schools in Youngstown. He has also researched and written about his own family’s history in the Mahoning Valley.


Youngstown

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Youngstown, city, Mahoning and Trumbull counties, seat (1876) of Mahoning county, northeastern Ohio, U.S. It lies along the Mahoning River, near the Pennsylvania border, and is equidistant (65 miles [105 km]) from Cleveland (northwest) and Pittsburgh (southeast). Youngstown is the heart of a steel-industrial complex that includes the cities of Warren, Niles, Campbell, Struthers, and Girard. The region was part of the Western Reserve until John Young, a surveyor from New York, purchased a tract of land there from the Connecticut Land Company (1797) and laid out a town (Young’s town). James Hillman, a local trader, was responsible for the early development of the community, which was organized as a town in 1802. Also in that year, James and Daniel Heaton built Ohio’s first furnace at nearby Yellow Creek to produce iron by reducing ore with charcoal and limestone. Later, it was discovered that locally mined block coal could be used directly for iron smelting. After the 1855 opening of the first Sault Ste. Marie locks, rich iron ores from the upper Great Lakes region could be transported to Youngstown and its neighbouring steel centres subsequently, four main railroad lines and four branch lines were built to move ores and coal to Youngstown. By 1920 the city had become one of the largest steel-producing centres in the United States. Youngstown still produces steel but in much smaller quantities after some major mill closings in the 1970s other manufactures include aluminum, tools, rubber, electronic components, plastics, office furniture and cabinets, and aircraft and automotive parts.

Youngstown State University was first established as a night school (1908). In the city are the Butler Institute of American Art, the Youngstown Playhouse, and the DeYor Performing Arts Center, home of the Youngstown Symphony. The Youngstown Historical Center of Industry and Labor chronicles the history of the steel and iron industry in the area. The city’s scenic Mill Creek Park is bisected by a 6-mile- (10-km-) long gorge with three lakes and a waterfall it is the site of the Ford Nature Education Center, a golf course, hiking and cycling trails, and several historic landmarks. Inc. village, 1848 city, 1867. Pop. (2000) 82,026 Youngstown-Warren-Boardman Metro Area, 602,964 (2010) 66,982 Youngstown-Warren-Boardman Metro Area, 565,773.

This article was most recently revised and updated by Kenneth Pletcher, Senior Editor.


The Applied History Program at Youngstown State University: Two Decades of Preservation and Education

Applied history is a growing field that places the traditional, academic study of history into an experience for the general public — one that encourages them to think critically and analytically outside of the regular “classroom” environment. Applied history trains scholars to take historical research and present the findings in a way that the general public, of diverse age groups and backgrounds, can fully comprehend. Graduates in this field comprise various museum professionals, preservationists, archivists, historic document editors, conservationists, and various others.

At Youngstown State University, applied history is offered as a certificate with an M.A. in history program, as well as a certificate and minor for undergraduates. Established in 1997, this certificate program allows students with an already existing background in historical research to specialize in either historic preservation or museum studies. The program features various classes annually in editing, historical administration, historic preservation, local/community history, material culture, museum studies, and oral history. YSU’s applied history program also provides an annual academic stipend for two students in the form of graduate assistant interns at the Youngstown Historical Center of Industry and Labor (YHCIL).

YHCIL, or the Steel Museum, is located at 151 West Wood Street, near YSU’s campus. YSU’s Department of History manages the museum, which is a site of the Ohio History Connection. Its mission is to preserve the history of Youngstown’s iron and steel industry, a vital narrative of the community’s history and identity. The Steel Museum also acts as a “laboratory” for YSU’s applied history students, providing hands-on experiences such as collection management, exhibit design, and archival work. Seminars and workshops such as Curation, American Architectural History, and American Material Culture take place in YHCIL’s classroom spaces. Students in the applied history program can take full advantage of the facility, creating educational programs, providing tours, and developing exhibits. It is rare for a program to have an accessible facility for its students, and a number of students have actively selected YSU’s program for this reason.

The faculty comprising YSU’s applied history program is made up of professionals in the field and is well equipped to prepare and train students within the program. Dr. Donna DeBlasio, the program’s director, has worked for the Ohio Historical Society, the Ohio Historic Preservation Office, and the Cincinnati Museum Center. The educator and curator of the Steel Museum, Dr. Marcelle Wilson, was the director of the Aurora Historical Society and a part-time faculty member in history at YSU. Dr. Martha Pallante, chair of YSU’s history department, and Dr. Thomas Leary, professor of history, former curator at the Buffalo and Erie County Historical Society, and principal in the private cultural resource management firm Industrial Research Associates, complete the faculty as core educators and mentors for the program. In addition to coursework, students engage in a variety of hands-on activities and complete a required internship. Organizations and institutions where students have interned include the Ohio History Connection, Mahoning Valley Historical Society, McKinley Birthplace Memorial, Sutliff Museum, Aurora Historical Society, Spring Hill Historical Home and Underground Railroad Site, the Packard Museum, the Football Hall of Fame, Western Pennsylvania Historical Society, Meadowcroft Site, and the Butler Institute of American Art.

Graduates of the program have gone on to further develop their training at the Ph.D. level in other applied history programs in various institutions, including Middle Tennessee State University. Others have joined the field as exhibit designers, building displays for corporations such as Dominion Energy, or as public historians working at organizations and institutions such as the Ohio Historic Preservation Office, Warren Public Library, The Sutcliff Museum, Maryland State Library, GAI Consultants, Inc., McCormick Taylor Inc., McKinley Birthplace Memorial, West Virginia State Historic Preservation Office, Oklahoma Historic Preservation Office, and the North Canton Heritage Society. A number of program alumni have also served in AmeriCorps, providing their services to local historical groups and providing programs that enrich connections of local historical institutions with their communities via educational outreach or historical preservation.

Youngstown State University’s applied history program is celebrating its 20 th year. Through two decades, the program has emphasized the importance of preserving history and enabling the accessibility of historical research and topics to the general public. Training, mentoring, and educating future public historians in the vitality of preserving historical documents, photographs, and architecture are crucial in sustaining the narratives of various communities. That is the mission and the very heart of YSU’s applied history program –providing communities with public historians that will assist them in collecting, interpreting, and preserving the legacy and history of their respective communities.


Voir la vidéo: Youngstown State University - Official College Video Tour