Quelles ont été les performances des différentes classes d'actifs pendant l'hyperinflation de Weimar ?

Quelles ont été les performances des différentes classes d'actifs pendant l'hyperinflation de Weimar ?

J'ai lu il y a de nombreuses années l'histoire d'une personne en Allemagne dans les années 1920 qui avait reçu un pourboire d'un dollar américain et qui cherchait immédiatement des conseils en investissement, probablement parce qu'il était si précieux. Maintenant, cela n'avait pas beaucoup de sens pour moi puisqu'en fin de compte, il aurait toujours le pouvoir d'achat d'un dollar, même si peut-être avec l'hyperinflation, la situation est plus complexe.

Les actions ont-elles tout simplement grimpé en flèche alors que la valeur des actifs durables d'une entreprise augmentait de manière astronomique (en marks) ? Si vous étiez propriétaire, avez-vous bien fait ou du moins bien fait parce que les loyers ont augmenté ou avez-vous été anéanti à cause de quelque chose comme le contrôle des loyers/les baux, ce qui signifiait que vos locataires ne vous payaient presque rien pour un appartement et que vous ne pouviez pas expulser eux?

En général, quels types d'actifs (à part l'or et les objets de valeur similaires) était-il bon d'avoir pendant l'hyperinflation allemande ?


Une inflation modérée peut souvent être bonne pour les cours des actions, mais lorsque les gens ne peuvent pas se permettre les produits de première nécessité, il se peut qu'il n'y ait pas autant d'argent disponible pour les investissements spéculatifs. À Wiemar Allemagne, les cours des actions étaient volatils mais ont généralement baissé au plus fort de l'inflation. Ci-dessous, j'ai pris un graphique d'un article de Hans-Joachim Voth et j'ai ajouté une flèche rouge épaisse pour indiquer 1923, le pic de l'hyperinflation.

Comme le déclare Voth :

Pendant l'hyperinflation, les actions allemandes étaient souvent extrêmement bon marché. En novembre 1922, par exemple, la capitalisation de Daimler Motor Work équivalait à la valeur de 327 de ses voitures. La volatilité du marché était extrêmement élevée, les cours des actions variant souvent de 30 ou même 50 % par mois en termes réels. (p.67)

Comment les investisseurs se sont comportés dans l'ensemble est une question plus difficile à répondre. Dans un marché aussi volatil, je soupçonne qu'il y a eu à la fois de grands gagnants et de grands perdants. Dans l'ensemble, cela dépend beaucoup de la période spécifique que vous regardez.