Deuxième Traité de Paris - Histoire

Deuxième Traité de Paris - Histoire

Avec la capture de Napoléon, le deuxième traité de Paris est signé. Selon ses termes, les Français ont été contraints de payer une indemnité de 700 millions de francs pour les 100 jours. Les Français ont également abandonné la Sarre et la Savoie. Les troupes étrangères ont occupé la France pendant trois à cinq ans, et les Français ont été obligés de payer pour l'entretien des troupes. Un traité secret fut signé entre les puissances européennes les engageant à réprimer les révolutions en France et dans toute l'Europe. C'est devenu le Concert de l'Europe.

Deuxième traité de Paris

Les Deuxième traité de Paris, également connu sous le nom de Traité de Paris de 1815, a été signé le 20 novembre 1815, à la suite de la défaite de Napoléon à la bataille de Waterloo, le 18 juin.

Après les Cent Jours après la fuite de Napoléon de l'île d'Elbe, il était plus strict que le traité de 1814, qui avait été négocié grâce aux manœuvres de Talleyrand, en raison des réserves soulevées par le récent soutien généralisé à Napoléon en France.

La France a été réduite à ses frontières de 1790 - elle a perdu les gains territoriaux des armées révolutionnaires en 1790-92, que le traité précédent permettait à la France de conserver. La France a également été condamnée à payer 700 millions de francs d'indemnités et à maintenir à ses frais une armée alliée d'occupation de 150 000 soldats dans les territoires frontaliers de la France pendant une durée maximale de cinq ans.

Bien que certains des Alliés, notamment la Prusse, aient initialement demandé à la France de céder un territoire important à l'est, la rivalité entre les puissances et le désir général d'obtenir la restauration des Bourbons ont rendu le règlement de paix moins onéreux qu'il aurait pu l'être. Cette fois, la France n'est pas signataire : le traité est signé pour la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Russie et la Prusse.

Le traité est promulgué « Au nom de la Très Sainte et Indivise Trinité », un avant-goût du retour des jésuites exilés et du rôle renouvelé de la religion, en particulier du catholicisme romain, dans la réaction à l'époque napoléonienne. Le traité est bref. En plus d'avoir « préservé la France et l'Europe des convulsions dont elles étaient menacées par la dernière entreprise de Napoléon Bonaparte », les signataires du Traité répudient aussi la Révolution française : « … et par le système révolutionnaire reproduit en France ».

Le traité se présente « dans le souci de consolider, en maintenant inviolable l'autorité royale, et en rétablissant le fonctionnement de la Charte constitutionnelle, l'ordre de choses qui avait été heureusement rétabli en France ». La Charte constitutionnelle à laquelle on se réfère avec tant d'espoir était la Constitution de 1791, promulguée en vertu de la Ancien régime au début de la Révolution. Ses dispositions pour le gouvernement de la France tomberaient rapidement à l'eau, « malgré les intentions paternelles de son roi », comme le dit le traité.

Le premier traité de Paris, du 30 mai 1814, et l'acte final du congrès de Vienne, du 9 juin 1815, sont confirmés.

Le même jour, dans un document séparé, la Grande-Bretagne, la Russie, l'Autriche et la Prusse renouvelaient la Quadruple Alliance.


Introduction

Le traité de Paris a mis fin à la guerre d'indépendance entre la Grande-Bretagne et les États-Unis, a reconnu l'indépendance américaine et a établi les frontières de la nouvelle nation. Après la défaite britannique à Yorktown, les pourparlers de paix à Paris ont commencé en avril 1782 entre Richard Oswarld représentant la Grande-Bretagne et les commissaires américains à la paix Benjamin Franklin, John Jay et John Adams. Les négociateurs américains sont rejoints par Henry Laurens deux jours avant la signature des articles préliminaires de paix, le 30 novembre 1782. Le traité de Paris, mettant officiellement fin à la guerre, n'est signé que le 3 septembre 1783. Le Congrès continental, provisoirement situé à Annapolis, Maryland, à l'époque, a ratifié le traité de Paris le 14 janvier 1784.


En tant qu'Américain moi-même, je suis gêné de dire que je n'avais pas réalisé à quel point la France était impliquée dans la Révolution américaine. Peut-être que je ne faisais pas attention en cours d'histoire !

Maintenant que je sais, je suis extrêmement reconnaissant pour le rôle que les Français ont joué en aidant l'Amérique à déclarer son indépendance de la Grande-Bretagne il y a toutes ces années. Le traité de Paris a aidé à mettre fin à la guerre d'indépendance, et il a été signé, vous l'aurez deviné, à Paris, en France !

Continuez votre lecture pour en savoir plus sur le Traité de Paris et la Révolution américaine !

1. Le traité de Paris a mis fin à la guerre d'indépendance américaine

Siège de Yorktown. Le général Rochambeau et le général Washington donnent les derniers ordres avant une attaque, octobre 1781 par Auguste Couder – WikiCommons

La guerre d'indépendance des États-Unis était une bataille entre les 13 colonies d'origine et la Grande-Bretagne pour le contrôle de l'Amérique. La guerre a officiellement éclaté en 1775 et les colonies d'origine ont déclaré leur indépendance en 1776.

Au moment où 1781 arriva, les Britanniques s'étaient rendus à Yorktown et toutes les parties étaient prêtes à voir la guerre prendre fin. Cependant, même après la bataille de Yorktown, de plus petites batailles ont continué à se dérouler entre les Britanniques et les colonies pendant près de 2 ans. Le roi britannique George III n'était pas prêt à lâcher ses colonies en Amérique.

Enfin, en février 1783, le roi George publia une proclamation de cessation des hostilités, qui mit fin aux combats. Il a en fait fallu très longtemps pour que la guerre se termine officiellement et que les 13 colonies deviennent officiellement les États-Unis d'Amérique. Plus sur tous ces détails à venir!

2. Il y a deux points très importants dans le traité de Paris

Page 1 du Traité de Paris des Archives nationales des États-Unis – WikiCommons

En plus de mettre fin à la guerre d'Indépendance américaine, le traité de Paris incluait de nombreux termes auxquels les Britanniques et les Américains devaient adhérer. Ces termes étaient, bien sûr, en faveur des Américains.

Il y a deux points très importants dans le traité de Paris que je voudrais mentionner ici. Le premier, et sans doute le plus important, est que les 13 colonies n'étaient plus sous le contrôle de la Grande-Bretagne et devaient être considérées comme libres et indépendantes.

Le deuxième point important est que les nouvelles frontières qui ont été convenues ont permis l'expansion vers l'ouest. Ce point n'était peut-être pas très important à l'époque, mais plus tard, lorsque les Américains ont commencé à explorer l'ouest, cela rendrait les choses beaucoup plus faciles !

3. Le roi George III n'a pas signé lui-même le traité de Paris

Le roi George III lors de son couronnement par Allan Ramsay – WikiCommons

Comme tous les bons rois, le roi George III avait plusieurs personnes qui travaillaient pour lui. Et par plusieurs, j'entends plusieurs centaines, voire des milliers. Il était le roi de l'Empire britannique après tout, qui était très grand à l'époque.

Plutôt que de signer le traité de Paris lui-même, le roi George III a envoyé un représentant pour le faire pour lui. Bien que cela puisse paraître étrange, c'était tout à fait normal à l'époque. Les rois n'étaient tout simplement pas vus, même si c'était pour signer un traité important qui mettrait fin à une guerre sanglante.

Le roi George III envoya deux hommes pour le représenter : David Hartley et Richard Oswald. Hartley était un homme d'État et un inventeur, et Oswald était un marchand et un marchand d'esclaves. Tous deux sont mieux connus sous le nom de « commissaires à la paix » qui ont signé le traité.

4. Trois Américains importants ont signé le traité de Paris

La dernière page du Traité de Paris avec les signatures des Archives nationales des États-Unis – WikiCommons

L'Amérique a envoyé trois hommes pour signer le traité de Paris. Benjamin Franklin, John Jay et John Adams. Adams était le diplomate en France et a été envoyé à Paris pour entamer des négociations en 1782. Les trois hommes sont considérés comme les pères fondateurs des États-Unis.

Franklin est connu pour ses écrits, ses découvertes scientifiques et ses inventions. Franklin a inventé la tige d'éclairage, les lentilles bifocales et le poêle Franklin.

Jay est connu comme abolitionniste et pour son implication dans le développement des nouveaux États-Unis d'Amérique. Il est également célèbre pour avoir signé le traité de Paris.

Adams est connu pour ses écrits et ses journaux intimes sont célèbres et bien lus. Ils sont un excellent document historique de référence pour découvrir les événements du XVIIIe siècle. Adams était aussi le 2e président des États-Unis !

5. Le traité de Paris a été signé en 1783, mais les Britanniques se sont rendus en 1781

Reddition de Lord Cornwallis à Yorktown par John Trumbull – WikiCommons

J'ai déjà mentionné que les Britanniques se sont rendus à Yorktown en 1781. Mais cela ne voulait pas dire que la guerre était officiellement terminée ou que les 13 colonies étaient officiellement indépendantes. Comme la plupart des choses, les négociations ont pris beaucoup de temps. J'aime penser que c'est parce que le roi George III était loin d'être ravi d'abandonner ses colonies américaines.

Il a fallu environ un an et demi au roi George pour ratifier le traité. Les Britanniques se sont rendus à Yorktown le 19 octobre 1871. John Adams a été envoyé en France pour des négociations en 1782, et le traité de Paris a été signé par les Américains et les Britanniques le 3 septembre 1783.

6. L'Espagne a également été impliquée dans la guerre d'indépendance des États-Unis et le traité de Paris

Les troupes espagnoles dirigées par Bernardo de Gálvez au combat contre les Britanniques à Pensacola par Augusto Ferrer Dalmau – WikiCommons

En plus de la France, l'Espagne a également été impliquée dans la guerre d'Indépendance américaine. En 1782, les Français étaient prêts pour la fin de la guerre, mais l'Espagne résista. Ils voulaient que la guerre se poursuive afin de s'emparer de la colonie britannique de Gibraltar.

Le ministre français des Affaires étrangères de l'époque, Charles Gravier, comte de Vergennes, a réussi à convaincre l'Espagne de prendre un autre accord. Pour compenser Gibraltar, l'Espagne a reçu la zone au sud de la rivière Ohio. L'Espagne serait en mesure de mettre en place ce qu'on appelait un "État-barrière indien" contrôlé par l'Espagne. Le concept de cet État-barrière était essentiellement un tampon entre les États-Unis et le territoire espagnol.

L'Espagne a également reçu la Floride dans le cadre de l'accord.

7. Le traité de Paris comprenait plusieurs termes différents

Plaque commémorative du traité de Paris, apposée sur l'immeuble de la rue Jacob (N° 56) où fut signé le traité par Mu – WikiCommons

J'ai déjà évoqué certains des termes les plus importants du traité de Paris, mais le traité lui-même était composé de 10 points clés. Les deux premiers que vous trouverez plus en détail ci-dessus : l'indépendance des États-Unis et les nouvelles frontières.

Les autres points comprenaient les droits de pêche (c'était une chose importante à l'époque !), une nouvelle loi qui obligeait les débiteurs à payer leurs dettes, une autre loi exigeait que tous les biens saisis soient rendus à leurs propriétaires légitimes (ceux qui soutenaient le roi George étaient appelés « loyaux , » et ils ont été persécutés pendant la guerre), tous les prisonniers de guerre devaient être libérés, la Grande-Bretagne et les États-Unis avaient accès au fleuve Mississippi, et le traité devait être ratifié dans les six mois suivant sa date de signature. .

8. Il y a un tableau inachevé représentant la signature du traité de Paris

Le traité de Paris par Benjamin West – WikiCommons

Pour célébrer la fin de la guerre d'indépendance et le traité de Paris, l'artiste Benjamin West a commencé une peinture représentant le chant du traité. West était américain et voulait partager la bonne nouvelle avec le monde !

Le tableau n'a jamais été terminé, car alors que les représentants américains ont accepté de poser pour le tableau, les Britanniques ont refusé. En plus de Franklin, Jay et Adams, les commissaires à la paix des États-Unis comprenaient Henry Laurens et William Temple Franklin. La peinture inachevée montre le groupe de cinq, et un espace vide à côté d'eux, comme vous pouvez le voir ci-dessus.

9. Il n'y a qu'un seul article du Traité de Paris qui est toujours en vigueur aujourd'hui

En raison de nombreux changements après de nombreuses années, il n'y a qu'un seul article du Traité de Paris qui est toujours en vigueur aujourd'hui. C'est “Article 1” et il stipule que,

La Grande-Bretagne reconnaît que les États-Unis (New Hampshire, Massachusetts Bay, Rhode Island et Providence Plantations, Connecticut, New York, New Jersey, Pennsylvanie, Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud et Géorgie) sont libres, souverains , et les États indépendants, et que la Couronne britannique et tous les héritiers et successeurs renoncent à leurs prétentions au gouvernement, à la propriété et aux droits territoriaux de celui-ci, et de chaque partie de celui-ci,”

Fondamentalement, le seul article du traité de Paris qui est encore reconnu aujourd'hui est que les 13 colonies d'origine sont indépendantes de la Grande-Bretagne et de la Couronne.

10. Il existe plusieurs traités de Paris

Carte de l'Amérique du Nord après la paix de Paris de 1783 par Esemono – WikiCommons

Comme il y avait plusieurs pays impliqués dans la guerre d'indépendance américaine, il est logique qu'il y ait eu plusieurs traités qui devaient être signés pour mettre fin au conflit.

L'ensemble des traités est appelé "Paix de Paris". et le roi d'Espagne peu de temps après.

Il y avait aussi un autre traité qui a été rédigé le 2 septembre entre les Français et les Néerlandais. Ce traité, bien qu'il ne fasse pas directement référence à la guerre d'indépendance américaine, est également lié. Les Hollandais et les Britanniques ont connu des difficultés pendant la guerre car les Hollandais voulaient continuer le commerce avec les 13 colonies et les Britanniques ne l'ont pas apprécié (pour le dire à la légère). Ce traité ne fut officiellement signé que le 20 mai 1784.

Conclusion

Vous connaissez maintenant quelques faits importants sur le Traité de Paris et la Révolution américaine ! Saviez-vous qu'il y avait plusieurs pays différents impliqués dans le conflit ? Saviez-vous qu'il a fallu des mois pour que le traité de Paris soit effectivement ratifié par le roi George III ? Eh bien… vous savez !

Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de France, pourquoi ne pas participer à l'une de nos visites à pied lors de votre prochaine visite à Paris ? Nos guides locaux connaissent vraiment leur métier, et Paris est pratiquement un livre d'histoire ouvert qui ne demande qu'à être exploré ! Cliquez ici pour en savoir plus sur toutes les options et pour effectuer votre réservation.

  1. Le meilleur carnet de voyage : Rick Steves – Paris 2020– En savoir plus ici
  2. Lonely Planet Paris 2020 – En savoir plus ici

Équipement de voyage

  1. Sac à dos léger Venture Pal – En savoir plus ici
  2. Bagage Samsonite Winfield 2 28″ – En savoir plus ici
  3. Bouteille d'eau isolée en acier inoxydable Swig Savvy’s – En savoir plus ici

Consultez la liste des meilleures ventes d'Amazon pour les accessoires de voyage les plus populaires. Nous lisons parfois cette liste juste pour savoir quels nouveaux produits de voyage les gens achètent.

Molli

Molli est un écrivain qui vit et respire Paris. Lorsqu'elle n'écrit pas, vous pouvez la trouver dans un café avec un café à la main et le nez dans un livre. Elle aime aussi la lecture et les longues promenades sur la plage car elle a grandi au bord de la mer !

5 meilleurs livres écrits par Alexandre Dumas

Paris - Ce qu'il faut savoir avant de venir à Paris

Top 5 des meilleures pièces de Molière

Paris - Ce qu'il faut savoir avant de venir à Paris

Les applications téléphoniques à télécharger pour Paris

Bonjour & Bienvenue

Molli est un écrivain qui vit et respire Paris. Lorsqu'elle n'écrit pas, vous pouvez la trouver dans un café avec un café à la main et le nez dans un livre. Elle aime aussi la lecture et les longues promenades sur la plage car elle a grandi au bord de la mer !

Chercher

Pour soutenir notre blog et nos rédacteurs, nous mettons des liens d'affiliation et de la publicité sur notre page. Lire la suite.


Traité de Paris (1783)

Ce traité, signé le 3 septembre 1783, entre les colonies américaines et la Grande-Bretagne, mettait fin à la Révolution américaine et reconnaissait officiellement les États-Unis en tant que nation indépendante.

La guerre d'indépendance américaine (1775-1783) était en fait un conflit mondial, impliquant non seulement les États-Unis et la Grande-Bretagne, mais aussi la France, l'Espagne et les Pays-Bas. Le processus de paix a amené des États-Unis nouvellement nés, vaguement formés, dans l'arène de la diplomatie internationale, jouant contre les puissances les plus grandes, les plus sophistiquées et les plus établies de la planète.

Les trois négociateurs américains, John Adams, Benjamin Franklin et John Jay, se sont révélés les maîtres du jeu, déjouant leurs homologues et s'accrochant farouchement aux points d'intérêt national qui garantissaient un avenir aux États-Unis. Deux dispositions cruciales du traité étaient la reconnaissance britannique de l'indépendance des États-Unis et la délimitation des frontières qui permettraient l'expansion de l'Ouest américain.

Le traité porte le nom de la ville dans laquelle il a été négocié et signé. La dernière page porte les signatures de David Hartley, qui représentait la Grande-Bretagne, et des trois négociateurs américains, qui ont signé leurs noms par ordre alphabétique.

Cependant, de nombreux documents conventionnels peuvent être considérés comme des originaux. Dans ce cas, par exemple, les représentants des États-Unis et du Royaume-Uni ont signé au moins trois originaux, dont deux se trouvent dans les fonds des Archives nationales. Sur l'un des originaux signés les signatures et les cachets de cire sont disposés horizontalement sur l'autre ils sont disposés verticalement. De plus, des copies certifiées manuscrites ont été faites à l'usage du Congrès. Certaines transcriptions en ligne du traité omettent le Delaware de la liste des anciennes colonies, mais le texte original répertorie le Delaware.


Deuxième Traité de Paris - Histoire

Le traité de Paris était un accord formel entre l'Amérique et la Grande-Bretagne, signé le 3 septembre 1783. L'accord signé reconnaissait l'indépendance américaine, établissait les frontières de la nouvelle nation et mettait officiellement fin à la guerre d'indépendance. Les articles du traité ont été formés dès 1782, et le traité de Paris a finalement été ratifié par le Congrès continental en 1784. Le traité contenait dix articles, ou points clés, et la préface déclare l'intention de l'Amérique et de la Grande-Bretagne à oublier toutes les différences et les malentendus passés.

Se préparer à la paix

Après la défaite britannique à Yorktown, les pourparlers de paix ont commencé à Paris en avril 1782. L'intention des commissaires de la paix était de définir et de rédiger un accord ou un traité, dans lequel les deux parties pourraient s'entendre. Cette documentation formelle semblait nécessaire, afin de réduire le risque d'autres différends à l'avenir sur les terres ou les questions de contrôle.

Avant la rédaction du traité de Paris, des articles de paix préliminaires ont été rédigés. En 1782, la Grande-Bretagne a approché Benjamin Franklin avec un accord de paix informel, qui aurait fourni aux treize États un certain niveau de souveraineté au sein de l'Empire britannique. Franklin a refusé, insistant pour que les Britanniques reconnaissent l'indépendance américaine, et voulant également un traité de paix formé pour la France, l'allié des États pendant la guerre d'indépendance. Franklin a accepté de poursuivre les négociations, pour une fin plus formelle de la guerre.

Les commissaires à la paix américains John Jay et John Adams ont rejoint Franklin à Paris, et les négociations formelles avec la Grande-Bretagne ont commencé le 27 septembre 1782. Après deux longs mois de négociations difficiles, les articles de paix ont été rédigés, qui deviendront plus tard le fondement du traité. de Paris.

Résumé des dix articles

Les dix articles du traité de Paris définissent l'accord de paix entre l'Amérique et la Grande-Bretagne. C'était un document le plus important de l'histoire, car c'était une déclaration formelle de paix, mettant fin à la guerre d'indépendance et mettant fin à la lutte pour la libération de l'Amérique des Britanniques. Le traité se composait de dix articles importants, chacun très détaillé, afin d'éviter toute ambiguïté dans les années qui ont suivi la signature.

Les dix articles ont commencé par la reconnaissance des États-Unis en tant qu'États libres, indépendants et souverains, les Britanniques renonçant à toute revendication. Dans le deuxième article, les limites sont définies. Les frontières des États-Unis étaient considérées comme généreuses, s'étendant jusqu'au fleuve Mississippi à l'ouest, mais à son tour, la Grande-Bretagne a conservé le Canada. L'article trois stipule que l'Amérique a un accès garanti aux pêcheries de Terre-Neuve.

Les articles quatre à six et neuf traitent de la propriété et de la restitution des biens après la guerre. Le Congrès américain recommanderait de fournir la restitution de tous les domaines et propriétés qui ont été pris pendant la guerre. L'Amérique et la Grande-Bretagne reconnaîtraient leurs propres dettes contractées à payer aux créanciers, et les États-Unis empêcheraient de futures confiscations de biens. L'article sept garantissait la libération de tout prisonnier de guerre de part et d'autre. L'article huit accorde un accès perpétuel au fleuve Mississippi aux États-Unis et à la Grande-Bretagne. Le dernier article indiquait que la ratification du traité devait avoir lieu dans les six mois suivant sa signature.

Conséquences

Avec l'autonomie de la Grande-Bretagne, certaines des anciennes protections telles que la protection de la mer Méditerranée contre les pirates ont été retirées aux Britanniques. Les États individuels ont continué à ignorer les recommandations de restituer les biens britanniques confisqués, et il y a eu de nombreux différends sur les frontières. Les Amérindiens ont été complètement ignorés lors de la formation du traité, et les frontières qui ont été fixées ont souvent été ignorées.

La capacité des États-Unis à négocier sur ces questions a été renforcée par la création de la nouvelle Constitution des États-Unis en 1787. Le traité de Paris a été un point de départ pour de futurs accords et quelques désaccords. Il a été important dans l'histoire, notamment pour la reconnaissance formelle de l'indépendance des États-Unis et la fin d'une longue guerre pour la liberté. Le seul article du Traité de Paris qui subsiste est l'article premier.


Chronologie de la guerre française et indienne

La guerre franco-indienne était une guerre entre la Grande-Bretagne et la France pour le contrôle de la vallée de la rivière Ohio au milieu du XVIIIe siècle.

La guerre française et indienne, qui a eu lieu entre 1754-1763, est devenue plus tard une guerre mondiale lorsqu'elle s'est étendue à l'Europe en 1756, ce qui a entraîné la guerre de Sept Ans.

Ce qui suit est une chronologie des événements de la guerre française et indienne:

1534:
♦ Le 24 juillet 1534, la colonie de la Nouvelle-France est établie par les Français dans le Canada actuel.

1681:
&# x2666 Le 4 mars 1681, le roi Charles II accorde à William Penn une charte royale pour établir la province de Pennsylvanie.

1689-97:
&# x2666 La guerre de la Ligue d'Augsbourg, connue en Amérique du Nord sous le nom de guerre du roi Guillaume, a lieu et est considérée comme la première des guerres française et indienne.

1702-13:
La guerre de succession d'Espagne, connue en Amérique du Nord sous le nom de guerre de la reine Anne, se déroule et est considérée comme la deuxième des guerres française et indienne.

1713:
&# x2666 Le 11 avril 1713, le traité d'Utrecht est signé qui met fin à la guerre de Succession d'Espagne.
♦ Le 2 septembre 1713, les Français revendiquent le terrain où ils construiront la ville de Louisbourg et la forteresse de Louisbourg en Nouvelle-Écosse.

Résumé chronologique des guerres française et indienne, publié dans A Pictorial School History of the United States, vers 1877

1734:
♦ Les Français établissent le fort Saint-Frédéric à Crown Point sur le lac Champlain.

1739-1748:
♦ La guerre de Jenkins’ Ear, qui a ensuite fusionné avec la guerre de Succession d'Autriche, a lieu.

1744-48:
♦ La guerre de succession d'Autriche, connue en Amérique du Nord sous le nom de guerre du roi George, a lieu et est considérée comme la troisième des guerres française et indienne.

1748:
&# x2666 Le 18 octobre 1748, le traité d'Aix la Chapelle met fin à la guerre de Succession d'Autriche.

1749:
&# x2666 Le 19 mai 1749, le roi George II d'Angleterre accorde à la Ohio Company une charte de plusieurs centaines de milliers d'acres de terres autour de la fourche de la rivière Ohio.
♦ Le 21 juin 1749, les Britanniques fondent la ville d'Halifax en Nouvelle-Écosse.
L'expédition de Celeron de Bienville dans la vallée de la rivière Ohio a lieu en été.

1752:
♦ Le 21 juin 1752, les Français et leurs alliés indiens attaquent la ville de Pickawillany dans l'Ohio et ses habitants, faisant prisonniers cinq commerçants britanniques et tuant le chef de Piankashaw La Demoiselle, alias Memeskia.
♦ En juillet 1752, Michel-Ange Duquesne de Menneville arrive comme gouverneur de la Nouvelle-France.

1753:
♦ En décembre 1753, le major George Washington arrive à Fort LeBoeuf en Pennsylvanie et lance un ultimatum au capitaine français Legardeau de Saint-Pierre pour qu'il abandonne le fort et quitte la vallée de la rivière Ohio. Il le rejette.
♦ Le 16 décembre 1753, Washington quitte Fort LeBoeuf avec la réponse de Saint-Pierre.

1754:
&# x2666 Le major George Washington et 160 soldats du Virginia Regiment sont envoyés pour renforcer le fort Prince George près de l'actuelle Pittsburg, Ohio.
♦ Le 16 avril 1754, Fort Prince George est saisi par des soldats français, avant que Washington ne puisse l'atteindre, et est rebaptisé Fort Duquesne.
&# x2666 Le 28 mai 1754, la bataille de Jumonville Glen, qui est la bataille d'ouverture de la guerre, a lieu près de l'actuelle Hopwood, en Pennsylvanie. Le commandant canadien-français Joseph Coulon de Jumonville est tué pendant la bataille.
Le 3 juin 1754, Washington et ses troupes achèvent le fort Necessity, à Great Meadows, pour se défendre contre les troupes françaises enragées par la mort de Jumonville.
♦ Le 19 juin 1754, le Congrès d'Albany commence à Albany, New York.
♦ Le 3 juillet 1754, la bataille de Fort Necessity a lieu près de l'actuelle Farmington, en Pennsylvanie.
♦ Le 4 juillet 1754, Washington se rend à Fort Necessity après avoir perdu près d'un tiers de ses troupes.
♦ En octobre 1754, Washington démissionne de son commandement en Virginie et retourne à la vie civile.

1755:
♦ En mars 1755, George Washington retourne à la vie militaire après que Braddock lui a offert une place dans son expédition à Fort Duquesne.
♦ En juin 1755, Philippe de Rigaud Vaudreuil arrive comme gouverneur de la Nouvelle-France.
♦ En juin 1755, les Britanniques s'emparent de l'Acadie (aujourd'hui la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard au Canada) aux Français.
♦ Du 3 au 16 juin, la bataille du fort Beauséjour se déroule près de l'actuelle Sackville, au Nouveau-Brunswick.
♦ Le 9 juin 1755, le vice-amiral britannique Edward Boscawen capture deux navires français, le ‘Alcide’ et le ‘Lys’, lors d'une bataille navale au large de Terre-Neuve.
♦ Le 9 juillet 1755, la bataille du désert, alias la bataille de Monongahela et la bataille de Braddock’s Field, se déroule en Pennsylvanie.
♦ Le 10 août 1755, l'expulsion des Acadiens (descendants des colons français et des peuples autochtones) commence au Canada au cours de laquelle les Britanniques expulsent et déportent de force le peuple acadien de la colonie d'Acadie, qui est l'actuelle Nouvelle-Écosse , Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard.
♦ Le 4 septembre 1755, la bataille de Petitcodiac se déroule dans l'actuel Nouveau-Brunswick.
♦ Le 8 septembre 1755, la bataille du lac George se déroule à New York. C'est la première victoire britannique importante sur les Français.

1756:
&# x2666 Le 16 janvier 1756, la Grande-Bretagne et la Prusse signent le traité de Wesminster, qui était un traité de neutralité entre la Prusse, la Grande-Bretagne et Hanovre qui promettait de préserver la paix en Allemagne pendant la durée de la guerre en empêchant le passage de troupes étrangères à travers le pays.
&# x2666 Le 27 mars 1756, la bataille de Fort Bull a lieu dans l'actuelle Rome, New York.
♦ En avril 1756, la bataille de l'auge se déroule dans l'actuelle Virginie-Occidentale.
♦ Le 2 avril 1756, la bataille de Sideling Hill a lieu en Pennsylvanie. Le lieu exact de la bataille est inconnu.
♦ Le 18 avril 1756, la bataille de Great Cacapon se déroule dans l'actuelle Virginie-Occidentale.
&# x2666 Le 1er mai 1756, la France et l'Autriche signent le premier traité de Versailles, qui était une alliance entre les deux pays qui promettait un soutien et une assistance militaires mutuels si l'un ou l'autre pays était attaqué par la Grande-Bretagne ou la Prusse. La Suède a également rejoint cette alliance anti-prussienne.
♦ Le 8 mai 1756, le raid sur Lunenburg a lieu à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse.
&# x2666 Le 12 mai 1756, le commandant français Louis-Joseph de Montcalm arrive à Québec.
♦ Le 17 mai 1756, la guerre de Sept Ans commence lorsque la Grande-Bretagne déclare officiellement la guerre à la France.
&# x2666 Le 20 mai 1756, la bataille de Minorque se déroule dans l'actuelle Espagne.
♦ Le 20 juin 1756, le Nawab du Bengale, Suraj Ud Dowla, capture Calcutta en Inde et aurait enfermé des prisonniers britanniques dans le « Trou noir de Calcutta ».
♦ Du 10 au 14 août 1756, la bataille de Fort Oswego a lieu dans l'actuelle Oswego, New York.
&# x2666 Le 29 août 1756, la Prusse envahit la Saxe.

1757:
♦ Le 21 janvier 1757, la première bataille en raquettes a lieu près de Fort Carillon (aujourd'hui Fort Ticonderoga) dans l'actuelle New York.
&# x2666 Le 2 février 1757, l'Autriche et la Russie forment l'alliance austro-russe lors de la Convention de Saint-Pétersbourg.
♦ Le 23 mars 1757, la bataille de Chandannagar a lieu en Inde.
&# x2666 Le 1er mai 1757, l'Autriche et la France ont signé le deuxième traité de Versailles, qui était une alliance offensive contre la Prusse.
&# x2666 Le 18 juin 1757, la bataille de Kolin se déroule dans l'actuelle République tchèque.
♦ Le 23 juin 1757, la bataille de Plassey Grove a lieu en Inde.
♦ Le 23 juillet 1757, la bataille de Sabbath Day Point se déroule à New York.
♦ Le 26 juillet 1757, la bataille d'Hastenback a lieu à Hanovre.
&# x2666 Du 3 au 9 août 1757, le siège de Fort William Henry a lieu à l'actuel lac George à New York.
&# x2666 Le 12 novembre 1757, l'attaque des Flatts allemands a lieu dans l'actuelle Herkimer, New York.
♦ Le 1er décembre 1757, le major-général britannique James Abercromby est promu commandant en chef en Amérique du Nord.
♦ Le 8 décembre 1757, la bataille de Bloody Creek se déroule près de l'actuelle Carleton Corner, en Nouvelle-Écosse.

1758:
♦ Le 28 février 1758, la bataille de Caragena se déroule en Espagne.
♦ Le 13 mars 1758, la deuxième bataille en raquettes a lieu près du lac George dans l'actuelle New York.
♦ Le 29 avril 1758, la bataille de Cuddalore se déroule au large des côtes indiennes.
♦ Le 2 juin, les Français capturent Fort St. David en Inde.
♦ Le 8 juin 1758, le siège de Louisbourg commence en Nouvelle-Écosse.
♦ Le 8 juillet 1758, la bataille du fort Ticonderoga, alias la bataille du fort Carillon, se déroule au fort Carillon sur le lac Champlain.
♦ Le 26 juillet 1758, le siège de Louisbourg se termine en Nouvelle-Écosse.
♦ Du 26 au 28 août 1758, la bataille du fort Frontenac se déroule dans l'actuelle Kingston, en Ontario.
&# x2666 Le 14 septembre 1758, la bataille de Fort Duquesne a lieu dans l'actuelle Pittsburg, en Pennsylvanie.
♦ Le 12 octobre 1758, la bataille de Fort Ligonier a lieu dans l'actuelle Ligonier, en Pennsylvanie.
♦ Le 26 octobre 1758, le traité d'Easton est signé, dans lequel les Indiens de l'Ohio promettent de cesser de se battre aux côtés des Français et, en échange, les Britanniques promettent de ne pas coloniser le pays de l'Ohio. Le traité met essentiellement fin à la guerre française et indienne en Pennsylvanie.
♦ Le 25 novembre 1758, Fort Duquesne est capturé par les Britanniques après que les forces françaises l'ont abandonné après avoir perdu leurs alliés indiens à la suite du traité d'Easton.
♦ In December of 1758, the Siege of Madras begins in India.
♦ In December of 1758, George Washington resigns his commission in the Virginia regiment.

1759:
♦ On January 16-19, 1759, the Invasion of Martinique takes place in the West Indies.
♦ On January 22, 1759, the Invasion of Guadeloupe begins in the West Indies.
♦ On February 17, 1759, the Siege of Madras ends in India.
♦ On March 7, 1759, the final Battle on Snowshoes takes place directly across from Fort Carillon in present-day New York.
♦ On May 1, 1759, the Invasion of Guadeloupe ends after Guadeloupe surrenders to the British.
♦ On July 6-26, 1759, the Battle of Fort Niagra takes place near present-day Youngstown, New York.
♦ On July 24, 1759, the Battle of La Belle-Famille takes place near Fort Niagra in New York.
♦ On July 26-27, 1759, the Battle of Ticonderoga takes place in New York.
♦ On July 31, 1759, the Battle of Beauport takes place near Beauport, Canada.
♦ On August 1, 1759, Battle of Minden takes place in present-day Germany.
♦ On August 12, 1759, Battle of Kundersdorf takes place in present-day Germany.
♦ On August 18-19, 1759, the Battle of Lagos takes place in Portugal.
♦ On September 13, 1759, the Battle of the Plains of Abraham, aka the Battle of Quebec City, take places in Quebec City.
♦ On September 18, 1759, the Articles of Capitulation of Quebec are signed.
♦ On October 4, 1759, the St. Francis Raid takes place in Quebec.
♦ In the fall, moderate Cherokee chiefs from Great Tellico, which is located in present-day Tennessee, travel to South Carolina to negotiate with the governor there but are kept as hostages and brought to Fort Prince George in South Carolina.

1760:
♦ On February 16, 1760, Cherokee warriors attack Fort Prince George in South Carolina in an attempt to free the Cherokee hostages. British forces thwart the attack and kill the hostages.
♦ On April 28, 1760, the Battle of Sainte-Foy takes place in Quebec.
♦ On May 16, 1760, the Battle of Neuville takes place on the Saint Lawrence River near Nouvelle, France.
♦ In February of 1760, the Siege of Fort Loudon takes place in present-day Tennessee.
♦ On August 9, 1760, the Siege of Fort Loudon ends in present-day Tennessee.
♦ On August 16-24, 1760, the Battle of the Thousand Islands takes place in on the St. Lawrence River near the border of Canada.
♦ On June 28 – July 8, 1760, the Battle of Restigouche, takes place on the Restigouche River in Quebec.
♦ On September 6, 1760, the Siege of Montreal takes place. The French lose the siege. This marks the end of French rule in North America.
♦ On September 8, 1760, Articles of Capitulation of Montreal are signed in the British military camp near Montreal.
♦ On October 16, 1760, the Battle of Kloster Kamp takes place in present-day Germany.
♦ On October 25, 1760, King George II of Great Britain dies.

1761:
♦ On June 7, 1761, the Invasion of Dominica takes place.
♦ On August, 15, 1761, France and Spain sign the Family Compact, which was a treaty between the Bourbon kings of France and Spain pledging mutual support in the war effort.
♦ On September 23, 1761, the Cherokee sign a peace treaty with the British, which brings the Anglo-Cherokee War (1759-1761) to an end.

1762:
♦ On January 4, 1762, Great Britain declares war on Spain, which marks the beginning of the Anglo-Spanish war.
♦ On January 18, 1762, Spain publishes its treaty with France and declares war on Great Britain.
♦ On May 18, 1762, Portugal allies with Great Britain and declares war on both Spain and France.
♦ On September 15, 1762, the Battle of Signal Hill takes place at St. John’s in Newfoundland.
♦ On January 5, 1762, the Invasion of Martinique begins in the West Indies.
♦ On February 12, 1762, the Invasion of Martinique ends in the West Indies.
♦ On May 5, 1762, Prussia and Russia sign the Treaty of St. Petersburg which ends the fighting between the two countries.
♦ On May 5, 1762, Spain begins its invasion of Portugal.
♦ On June 6, 1762, the Siege of Havana begins in Cuba.
♦ On June 24, 1762, the French capture St. John’s, Newfoundland.
♦ On August 11, 1762, the Siege of Havana ends in Cuba.
♦ On September 18, 1762, the British retake St. John’s, Newfoundland.
♦ On September 24, 1762, the Battle of Manila begins in the Philippines.
♦ On October 6, 1762, the Battle of Manila ends in the Philippines.
♦ On November 24, 1762, Spain’s invasion of Portugal fails.

1763:
♦ On February 10, 1763, the French and Indian War ends with signing of the Treaty of Paris.
♦ On May 7, 1763, Pontiac’s War begins, which is a conflict between Great Britain and a loose confederation of Native-American tribes who were unhappy with British postwar policies in the Great Lakes region after the French and Indian War.

1766:
♦ On July 25, 1766, Pontiac and the Algonkian chiefs meet at Fort Ontario in New York to sign a final peace treaty, which brings Pontiac’s War to an end.

To learn more about the French and Indian War, check out this article on the best books about the French and Indian War.


Advancing to Peace

Leaving their allies to bicker amongst themselves, the Americans became aware of a letter sent during the summer to George Washington in which Shelburne conceded the point of independence. Armed with this knowledge, they re-entered talks with Oswald. With the issue of independence settled, they began hammering out the details which included border issues and discussion of reparations. On the former point, the Americans were able to get the British to agree to the borders established after the French & Indian War rather than those set by the Quebec Act of 1774.

By the end of November, the two sides produced a preliminary treaty based on the following points:

  • Great Britain recognized the Thirteen Colonies to be free, sovereign and independent states.
  • The borders of the United States would be those of 1763 extending west to the Mississippi.
  • The United States would receive fishing rights on the Grand Banks and Gulf of St. Lawrence.
  • All contracted debts were to be paid to creditors on each side.
  • The Congress of the Confederation would recommend that each state legislature provide restitution for property taken from Loyalists.
  • The United States would prevent property from being taken from Loyalists in the future.
  • All prisoners of war were to be released.
  • Both the United States and Great Britain were to have perpetual access to the Mississippi.
  • Territory captured by the United States subsequent to the treaty was to be returned.
  • Ratification of the treaty was to occur within six months of signing. With the British relief of Gibraltar in October, the French ceased to have any interest in aiding the Spanish. As a result, they were willing to accept a separate Anglo-American peace. Reviewing the treaty, they grudgingly accepted it on November 30.

Transcript of Treaty of Paris (1783)

In the Name of the most Holy & undivided Trinity.

It having pleased the Divine Providence to dispose the Hearts of the most Serene and most Potent Prince George the Third, by the Grace of God, King of Great Britain, France, and Ireland, Defender of the Faith, Duke of Brunswick and Lunebourg, Arch- Treasurer and Prince Elector of the Holy Roman Empire etc.. and of the United States of America, to forget all past Misunderstandings and Differences that have unhappily interrupted the good Correspondence and Friendship which they mutually wish to restore and to establish such a beneficial and satisfactory Intercourse between the two countries upon the ground of reciprocal Advantages and mutual Convenience as may promote and secure to both perpetual Peace and Harmony and having for this desirable End already laid the Foundation of Peace & Reconciliation by the Provisional Articles signed at Paris on the 30th of November 1782, by the Commissioners empowered on each Part, which Articles were agreed to be inserted in and constitute the Treaty of Peace proposed to be concluded between the Crown of Great Britain and the said United States, but which Treaty was not to be concluded until Terms of Peace should be agreed upon between Great Britain & France, and his Britannic Majesty should be ready to conclude such Treaty accordingly: and the treaty between Great Britain & France having since been concluded, his Britannic Majesty & the United States of America, in Order to carry into full Effect the Provisional Articles above mentioned, according to the Tenor thereof, have constituted & appointed, that is to say his Britannic Majesty on his Part, David Hartley, Esqr., Member of the Parliament of Great Britain, and the said United States on their Part, - stop point - John Adams, Esqr., late a Commissioner of the United States of America at the Court of Versailles, late Delegate in Congress from the State of Massachusetts, and Chief Justice of the said State, and Minister Plenipotentiary of the said United States to their High Mightinesses the States General of the United Netherlands - stop point - Benjamin Franklin, Esqr., late Delegate in Congress from the State of Pennsylvania, President of the Convention of the said State, and Minister Plenipotentiary from the United States of America at the Court of Versailles John Jay, Esqr., late President of Congress and Chief Justice of the state of New York, and Minister Plenipotentiary from the said United States at the Court of Madrid to be Plenipotentiaries for the concluding and signing the Present Definitive Treaty who after having reciprocally communicated their respective full Powers have agreed upon and confirmed the following Articles.

Article 1st:
His Brittanic Majesty acknowledges the said United States, viz., New Hampshire, Massachusetts Bay, Rhode Island and Providence Plantations, Connecticut, New York, New Jersey, Pennsylvania, Delaware, Maryland, Virginia, North Carolina, South Carolina and Georgia, to be free sovereign and Independent States that he treats with them as such, and for himself his Heirs & Successors, relinquishes all claims to the Government, Propriety, and Territorial Rights of the same and every Part thereof.

Article 2d:
And that all Disputes which might arise in future on the subject of the Boundaries of the said United States may be prevented, it is hereby agreed and declared, that the following are and shall be their Boundaries, viz. from the Northwest Angle of Nova Scotia, viz., that Angle which is formed by a Line drawn due North from the Source of St. Croix River to the Highlands along the said Highlands which divide those Rivers that empty themselves into the river St. Lawrence, from those which fall into the Atlantic Ocean, to the northwesternmost Head of Connecticut River Thence down along the middle of that River to the forty-fifth Degree of North Latitude From thence by a Line due West on said Latitude until it strikes the River Iroquois or Cataraquy Thence along the middle of said River into Lake Ontario through the Middle of said Lake until it strikes the Communication by Water between that Lake & Lake Erie Thence along the middle of said Communication into Lake Erie, through the middle of said Lake until it arrives at the Water Communication between that lake & Lake Huron Thence along the middle of said Water Communication into the Lake Huron, thence through the middle of said Lake to the Water Communication between that Lake and Lake Superior thence through Lake Superior Northward of the Isles Royal & Phelipeaux to the Long Lake Thence through the middle of said Long Lake and the Water Communication between it & the Lake of the Woods, to the said Lake of the Woods Thence through the said Lake to the most Northwestern Point thereof, and from thence on a due West Course to the river Mississippi Thence by a Line to be drawn along the Middle of the said river Mississippi until it shall intersect the Northernmost Part of the thirty-first Degree of North Latitude, South, by a Line to be drawn due East from the Determination of the Line last mentioned in the Latitude of thirty-one Degrees of the Equator to the middle of the River Apalachicola or Catahouche Thence along the middle thereof to its junction with the Flint River Thence straight to the Head of Saint Mary's River, and thence down along the middle of Saint Mary's River to the Atlantic Ocean. East, by a Line to be drawn along the Middle of the river Saint Croix, from its Mouth in the Bay of Fundy to its Source, and from its Source directly North to the aforesaid Highlands, which divide the Rivers that fall into the Atlantic Ocean from those which fall into the river Saint Lawrence comprehending all Islands within twenty Leagues of any Part of the Shores of the United States, and lying between Lines to be drawn due East from the Points where the aforesaid Boundaries between Nova Scotia on the one Part and East Florida on the other shall, respectively, touch the Bay of Fundy and the Atlantic Ocean, excepting such Islands as now are or heretofore have been within the limits of the said Province of Nova Scotia.

Article 3d:
It is agreed that the People of the United States shall continue to enjoy unmolested the Right to take Fish of every kind on the Grand Bank and on all the other Banks of Newfoundland, also in the Gulf of Saint Lawrence and at all other Places in the Sea, where the Inhabitants of both Countries used at any time heretofore to fish. And also that the Inhabitants of the United States shall have Liberty to take Fish of every Kind on such Part of the Coast of Newfoundland as British Fishermen shall use, (but not to dry or cure the same on that Island) And also on the Coasts, Bays & Creeks of all other of his Brittanic Majesty's Dominions in America and that the American Fishermen shall have Liberty to dry and cure Fish in any of the unsettled Bays, Harbors, and Creeks of Nova Scotia, Magdalen Islands, and Labrador, so long as the same shall remain unsettled, but so soon as the same or either of them shall be settled, it shall not be lawful for the said Fishermen to dry or cure Fish at such Settlement without a previous Agreement for that purpose with the Inhabitants, Proprietors, or Possessors of the Ground.

Article 4th:
It is agreed that Creditors on either Side shall meet with no lawful Impediment to the Recovery of the full Value in Sterling Money of all bona fide Debts heretofore contracted.

Article 5th:
It is agreed that Congress shall earnestly recommend it to the Legislatures of the respective States to provide for the Restitution of all Estates, Rights, and Properties, which have been confiscated belonging to real British Subjects and also of the Estates, Rights, and Properties of Persons resident in Districts in the Possession on his Majesty's Arms and who have not borne Arms against the said United States. And that Persons of any other Description shall have free Liberty to go to any Part or Parts of any of the thirteen United States and therein to remain twelve Months unmolested in their Endeavors to obtain the Restitution of such of their Estates &ndash Rights & Properties as may have been confiscated. And that Congress shall also earnestly recommend to the several States a Reconsideration and Revision of all Acts or Laws regarding the Premises, so as to render the said Laws or Acts perfectly consistent not only with Justice and Equity but with that Spirit of Conciliation which on the Return of the Blessings of Peace should universally prevail. And that Congress shall also earnestly recommend to the several States that the Estates, Rights, and Properties of such last mentioned Persons shall be restored to them, they refunding to any Persons who may be now in Possession the Bona fide Price (where any has been given) which such Persons may have paid on purchasing any of the said Lands, Rights, or Properties since the Confiscation.

And it is agreed that all Persons who have any Interest in confiscated Lands, either by Debts, Marriage Settlements, or otherwise, shall meet with no lawful Impediment in the Prosecution of their just Rights.

Article 6th:
That there shall be no future Confiscations made nor any Prosecutions commenced against any Person or Persons for, or by Reason of the Part, which he or they may have taken in the present War, and that no Person shall on that Account suffer any future Loss or Damage, either in his Person, Liberty, or Property and that those who may be in Confinement on such Charges at the Time of the Ratification of the Treaty in America shall be immediately set at Liberty, and the Prosecutions so commenced be discontinued.

Article 7th:
There shall be a firm and perpetual Peace between his Britanic Majesty and the said States, and between the Subjects of the one and the Citizens of the other, wherefore all Hostilities both by Sea and Land shall from henceforth cease: All prisoners on both Sides shall be set at Liberty, and his Britanic Majesty shall with all convenient speed, and without causing any Destruction, or carrying away any Negroes or other Property of the American inhabitants, withdraw all his Armies, Garrisons & Fleets from the said United States, and from every Post, Place and Harbour within the same leaving in all Fortifications, the American Artillery that may be therein: And shall also Order & cause all Archives, Records, Deeds & Papers belonging to any of the said States, or their Citizens, which in the Course of the War may have fallen into the hands of his Officers, to be forthwith restored and delivered to the proper States and Persons to whom they belong.

Article 8th:
The Navigation of the river Mississippi, from its source to the Ocean, shall forever remain free and open to the Subjects of Great Britain and the Citizens of the United States.

Article 9th:
In case it should so happen that any Place or Territory belonging to great Britain or to the United States should have been conquered by the Arms of either from the other before the Arrival of the said Provisional Articles in America, it is agreed that the same shall be restored without Difficulty and without requiring any Compensation.

Article 10th:
The solemn Ratifications of the present Treaty expedited in good & due Form shall be exchanged between the contracting Parties in the Space of Six Months or sooner if possible to be computed from the Day of the Signature of the present Treaty. In witness whereof we the undersigned their Ministers Plenipotentiary have in their Name and in Virtue of our Full Powers, signed with our Hands the present Definitive Treaty, and caused the Seals of our Arms to be affixed thereto.

Done at Paris, this third day of September in the year of our Lord, one thousand seven hundred and eighty-three.

D HARTLEY (SEAL)
JOHN ADAMS (SEAL)
B FRANKLIN (SEAL)
JOHN JAY (SEAL)


Second Treaty of Paris - History

East Florida was then bordered by the Apalachicola River, the Gulf of Mexico, and the Atlantic Ocean. The capital of East Florida was St. Augustine. East Florida had good, fertile soil and was excellent for farming. In an attempt to bring settlers to East Florida, the British offered land grants to settlers who would come to farm and also defend the new British territory.

The first governor of East Florida was James Grant. Grant did more to increase the population of East Florida than anyone else. He remained friends with the Seminole Indians and traded goods with them. Grant also encouraged settlers from North and South Carolina, Georgia, and other British colonies to come and start plantations, or large farms.

Many British brought enslaved Africans with them to work on the plantations. The slaves cleared land, built homes, took care of farm animals, and planted and harvested crops. Many plantations were successful with various crops such as citrus fruit, sugar cane, rice, and cotton. Some plantations raised Indigo plants for making dark blue dye.

West Florida

La Révolution américaine

The British did not rule Florida for long. The colonies north of Florida were tired of Britain's rule and decided to fight for their independence. They began a war known as the American Revolution. During this time, colonists who fought for independence were known as Patriots. Those who sided with Britain were called Loyalists.

Unlike the northern colonies, Florida did not have problems with Britain. In fact, many of the English settlers that lived in East Florida invited Loyalists from South Carolina and Georgia to move to Florida. The majority of these Loyalists settled in St. Augustine.

Most of the war took place far north of Florida, but Florida suffered occasional raids. In 1779, Spain took advantage of Britain's preoccupation with the colonies and invaded West Florida. By 1781, Britain had lost West Florida to Spain. At the end of the American Revolution, Spain regained the rest of Florida.