Nassau CVE-16 - Histoire

Nassau CVE-16 - Histoire

Nassau
(CVE-16 : dp. 9 800 ; 1. 495'8"; né. 111'6", dr. 26'; s. 18 k.;
cpl. 890 ; une. 2 5", 20 40mm., 21 ae.;cl. Bogue; T. C3-S-A1)

Nassau (CVE-16) a été construit le 27 novembre 1941 par la Seattle-Taeoma Shipbuilding Corp., Taeoma, Washington, sous le nom de M C~ Hull n° 234 ; lancé le 4 avril 1942; parrainé par Mme G. H. Hasselman, Tongue Point, Oregon, acquis par la Marine le 1er mai, remorqué jusqu'au Puget Sound Navy Yard, Bremerton, Washington, et converti en porte-voix d'escorte ; et commandé le 20 août, capitaine Austin K. Doyle dans le commandement.

Le 10 octobre, Nassau est arrivé à la base aéronavale d'Alameda, en Californie, avec des avions chargés, et quatre jours plus tard, il a navigué vers Pearl Harbor, de là vers l'île de Palmyre, où il est arrivé le 30 octobre. Pendant les quatre mois suivants, il a opéré entre Palmyre et Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, et Espiritu Santo, aux Nouvelles-Hébrides.

Nassau est revenu à Pearl Harbor le 14 février 1943, a embarqué du personnel et des avions et a navigué le 21 pour une mission de ferry vers Espiritu Santo. Elle est retournée à Pearl Harbor à la mi-mars, puis a continué jusqu'à Alameda, en Californie. En avril, il s'est déplacé à San Diego et a terminé ses opérations d'entraînement au vol, après quoi il a rejoint le groupe opérationnel 51.1 et a navigué pour Cold Bay, en Alaska, avec le VC-21 embarqué.

Nassau a commencé une mission de recherche le 4 mai et a mené des opérations aériennes avec la Task Force 51, fournissant une couverture aérienne pour l'occupation de l'île d'Attu du 11 au 20 mai. Elle est revenue à San Diego à la fin du mois de mai, est arrivée à Alameda le 8 juin et a chargé 45 avions à destination de Brisbane, en Australie. Elle a livré l'avion le 2 juillet et est revenue à San Diego via Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

En août, elle s'est entraînée au large de San Diego avant de convoyer des avions vers les Samoa. De retour de Samoa à San Diego, le 19 octobre,

Nassau a embarqué le Marine Fighter Squadron 225 pour le passage à Pearl Harbor. Arrivé le 30, il a mené des opérations aériennes au large de Pearl Harbor pendant les premiers jours de novembre et le 7, il a embarqué le VF-1 et a navigué vers les îles Gfllert pour des opérations avec la Task Force 52.

La mission de Nassau était de transporter le VF-1 à Tarawa et de l'envoyer à terre dès que les installations seraient disponibles. L'invasion de Tarawa a commencé le 20 novembre mais a rencontré une résistance acharnée. En conséquence, le VF-1 a été affecté à une patrouille de combat nir et a effectué des bombardements et des mitraillages depuis le earrier pour soutenir les troupes d'assaut. L'escadron a effectué un total de 106 missions et a passé 237 heures de vol en quatre jours d'opérations sans perdre un seul avion ou pilote.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 5 décembre à la suite d'opérations aériennes. Elle a navigué alors aux Îles Marshall avec le Groupe de Travail 51.2 et a lancé des grèves le 29 janvier 1944 contre le Champ de Taroa sur l'Atoll de Maloelap. Le lendemain, le groupe de travail a centré ses opérations autour des atolls de Kwajalein, Wotje et Maloelap, Nassau effectuant des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 3 mars, a débarqué le VC-66 et a embarqué des avions, du fret et des passagers pour le ferry vers les Îles Marshall. Tout au long du mois de mars, des missions de ferry ont été effectuées entre Kwajalein, Majuro et Pearl Harbor. Après des réparations et des modifications à Mare Island Navy Yard, le earrier a navigué avec 51 avions pour Finsehhafen, en Nouvelle-Guinée le 5 mai. Les quatre mois suivants, elle a effectué des missions de ferry de San Diego à Pearl Harbor, les Amirautés et les Nouvelles îles Hébrides.

À son arrivée à Seeadler Harbour le 1er septembre, Nassau a fait rapport au commandant du groupe opérationnel 30.8. Ainsi commença sa période de service avec la 3e flotte de l'amiral Halsey, qui marqua l'histoire navale sans précédent au cours des mois suivants. La mission de Nassau était d'opérer à partir des Amirautés avec d'autres compagnies d'escorte pour fournir des avions et des pilotes de remplacement pour les porte-avions d'attaque de la Task Force 38. Naviguant en compagnie des groupes pétroliers, qui ravitaillaient les navires de la Task Force en mer, Nassau a fait trois croisières dans le Pacifique occidental. Elle est retournée aux Amirautés avec des avions en panne qui étaient destinés à être expédiés à Pearl Harbor ou aux États-Unis pour être reconditionnés.

Le premier de ces voyages de remplacement était à l'appui des frappes contre Palau, le second à l'appui des opérations contre le sud et le centre des Philippines. Ensuite, la Force opérationnelle 38 s'est déplacée vers des cibles plus au nord aux Philippines et à Formose. Nassau atteint Manus le 20 octobre. Après avoir déchargé de vieux avions et en avoir pris de nouveaux, elle est partie pour son dernier voyage de remplacement. En fumant à Ulithi Atoll dans les Îles Carolinc~, elle a rejoint les Groupes de Tâche 38.1 et 38.3 le 28 octobre et a transféré 70 avions et 43 pilotes aux oreilles d'atts~ok.

L'unité de tâche 12.6.1, composée du Nassau, du Tennessee et de quatre autres navires, se dirigea vers Pearl Harbor le 5 novembre, arrivant le 16. Deux jours plus tard, Nassau était envoyé à San Diego. Parmi ses passagers se trouvaient 382 survivants du porte-avions léger Pr~nceton (CVL-23), qui a été coulé lors de la bataille du golfe de Leyte le 24 octobre 1944. Une autre mission de ferry vers Pearl Harbor a suivi à la mi-novembre, avec trois autres trajets vers Guam en décembre. , janvier et février. Nassau est retourné à Alameda, en Californie, le 23 mars et pendant le reste de la guerre, a assuré des missions de transport et de ferry entre Alameda, Pearl Harbor, Guam, Manus, Samar et Saipan.

Nassau a quitté Alameda le 13 mai 1946 pour Tacoma, Washington. Le 28 octobre, elle a désarmé et est entrée dans la Flotte de Réserve Pacifique. Désigné pour être modifié à des fins de transport par aéronef, sa classe a été changée en CVH~16, le 12 juin 1955. Peu de temps après, elle a été transférée au Bremerton Reserve Group et a été rayée du registre de la Marine le 1er mars 1959. En juin 1961, elle a été remorquée au Japon pour la démolition.

Nassau a reçu cinq étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


USS Nassau (CVE-16)

Les USS Nassau (CVE-16) (initialement MOY-16 alors ACV-16) a été établie le 27 novembre 1941 par la Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation de Tacoma, Washington, sous le nom de M.C. Coque n° 234 lancée le 4 avril 1942 parrainée par Mme GH Hasselman, Tongue Point, Oregon acquise par la Marine le 1er mai, remorquée au Puget Sound Navy Yard, Bremerton, Washington, et convertie en porte-avions d'escorte et mise en service le 20 août, Le capitaine Austin K. Doyle aux commandes.

Nassau était l'un des trente-sept C3 CVE construits par Tacoma, dont vingt-six sont allés à la Royal Navy. C'était l'un des dix porte-avions d'escorte de classe Bogue qui ont servi dans la marine américaine.


Nassau CVE-16 - Histoire

9 600 tonnes
495,75' x 69,5' x 26'
2 pistolets de 5 pouces
8 Bofors doubles x 40 mm
27 x 20mm Oerlikon
Avion : 24

Historique du navire
Mis en place le 27 novembre 1941 par la Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation de Tacoma, Washington, sous le nom de M.C. Coque n° 234. Lancé le 4 avril 1942 et acquis par l'US Navy le 1er mai. Remorqué à Puget Sound Navy Yard, Bremerton, Washington, et converti en porte-avions d'escorte et mis en service le 20 août 1942 avec le capitaine Austin K. Doyle aux commandes.

Temps de guerre Histoire
Le 10 octobre, Nassau est arrivé à la base aéronavale d'Alameda, en Californie, avec des avions chargés, et il est parti quatre jours pour Pearl Harbor. Ensuite à Palmyre en arrivant le 30 octobre. Pendant les quatre mois suivants, elle a opéré entre Palmyre et Nouméa et Espiritu Santo convoyant des avions.

Il est retourné à Pearl Harbor le 14 février 1943, a embarqué du personnel et des avions et a navigué le 21 février pour une mission de ferry vers Espiritu Santo, puis est retourné à Pearl Harbor à la mi-mars, puis est parti pour Alameda, en Californie.

En avril, il a déménagé à San Diego et a mené des opérations d'entraînement au vol, après quoi il a pris rendez-vous avec le groupe opérationnel 51.1 et a navigué pour Cold Bay avec l'escadron composite 21 (VC-21).

Le 4 mai, il est parti en mission de recherche et a mené des opérations aériennes avec la Force opérationnelle 51, fournissant une couverture aérienne pour l'occupation de l'île d'Attu du 11 au 20 mai. Elle est revenue à San Diego à la fin du mois de mai, est arrivée à Alameda le 8 juin et a chargé 45 avions à destination de Brisbane, en Australie. Le 2 juillet, livraison de l'avion et retour via Nouméa à San Diego.

En août, elle s'est entraînée au large de San Diego avant de convoyer des avions vers les Samoa. De retour à San Diego depuis Samoa, le 19 octobre, le Nassau a embarqué le Marine Fighter Squadron 225 (VMF-225) pour le passage à Pearl Harbor. Arrivé le 30 octobre, il mena des opérations aériennes au large de Pearl Harbor pendant les premiers jours de novembre et le 7 novembre, il embarqua le Fighter Squadron 7 (VF-1) et partit pour les îles Gilbert pour des opérations avec la Task Force 52.

La mission de Nassau était de transporter le VF-1 à Tarawa et de l'envoyer à terre dès que les installations seraient disponibles. L'invasion de Tarawa a commencé le 20 novembre mais a rencontré une résistance acharnée. En conséquence, le VF-1 a été affecté à une patrouille aérienne de combat et a effectué des bombardements et des mitraillages depuis le porte-avions à l'appui des troupes d'assaut. L'escadron a effectué un total de 106 missions et passé 237 heures de vol en quatre jours d'opérations sans perdre un seul avion ou pilote.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 5 décembre à la suite d'opérations aériennes. Elle a navigué alors aux Îles de Marshall avec le Groupe de Tâche 51.2 et a lancé des grèves le 29 janvier 1944 contre le Champ de Taroa sur l'Atoll de Maloelap. Le lendemain, le groupe opérationnel a centré ses opérations autour des atolls de Kwajalein, Wotje et Maloelap, Nassau effectuant des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 3 mars, a débarqué le VC-66 et a embarqué des avions, du fret et des passagers pour le ferry vers les Îles Marshall. Tout au long du mois de mars, des missions de ferry ont été effectuées entre Kwajalein, Majuro et Pearl Harbor. Après des réparations et des modifications à Mare Island Navy Yard, le porte-avions a navigué avec 51 avions pour Finschhafen, en Nouvelle-Guinée le 5 mai.

Les quatre mois suivants, elle a effectué des missions de ferry de San Diego à Pearl Harbor, les Amirautés et les Nouvelles Hébrides. Le 9 août 1944, Nassau était à Pearl Harbor et a déchargé des PV-1 Venturas, de l'équipement et du personnel du VP-137 à Ford Island.

À son arrivée à Seeadler Harbour le 1er septembre, Nassau a fait rapport au commandant du groupe opérationnel 30.8. Ainsi commença sa période de service avec la 3e flotte de l'amiral Halsey, qui marqua une histoire navale sans précédent au cours des mois suivants. La mission de Nassau était d'opérer à partir des Amirautés avec d'autres transporteurs d'escorte pour fournir des avions de remplacement et des pilotes pour les porte-avions d'attaque de la Task Force 38. En compagnie des groupes pétroliers, qui ravitaillaient les navires de la Task Force en mer, Nassau a fait trois croisières dans le Pacifique occidental. Elle est retournée aux Amirautés avec des avions en panne qui étaient destinés à être expédiés à Pearl Harbor ou aux États-Unis pour être reconditionnés.

Le premier de ces voyages de remplacement était à l'appui des frappes contre les Palaos, le second à l'appui des opérations contre le sud et le centre des Philippines. Ensuite, la Force opérationnelle 38 s'est déplacée vers des cibles plus au nord aux Philippines et à Formose. Nassau atteint Manus le 20 octobre. Après avoir déchargé de vieux avions et en avoir pris de nouveaux, elle est partie pour son dernier voyage de remplacement. En fumant à Ulithi Atoll dans les îles Caroline, elle a rejoint les Groupes de Tâche 38.1 et 38.3 le 28 octobre et a transféré 70 avions et 43 pilotes aux transporteurs d'attaque.

L'Unité de Tâche 12.6.1, composée de Nassau, Tennessee et quatre autres navires a fumé pour Pearl Harbor le 5 novembre, arrivant le 16 novembre. Deux jours plus tard, Nassau a été envoyé à San Diego. Parmi ses passagers se trouvaient 382 survivants du Princeton, qui a été coulé lors de la bataille du golfe de Leyte, le 24 octobre 1944. Une autre mission de ferry vers Pearl Harbor a suivi à la mi-novembre, avec trois autres trajets vers Guam en décembre, janvier 1945 et février. Le Nassau est retourné à Alameda, en Californie, le 23 mars et pendant le reste de la guerre, il a effectué des missions de transport et de ferry entre Alameda, Pearl Harbor, Guam, Manus, Samar et Saipan.

Après la guerre
Nassau a quitté Alameda le 13 mai 1946 pour Tacoma, Washington. Le 28 octobre, elle a désarmé et est entrée dans la Flotte de Réserve Pacifique. Désigné pour modification à des fins de transport aérien, sa classification a été changée en CVHE-16, le 12 juin 1955. Peu de temps après, elle a été transférée au Bremerton Reserve Group et a été rayée du Navy Register, le 1er mars 1959.

Sort
En juin 1961, il est remorqué au Japon et gratté.

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


USS Nassau CVE-16, La Petite Princesse

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont construit de nombreux petits porte-avions, surnommés « porte-avions jeep » qui ont aidé à projeter la puissance aérienne américaine dans de nombreux domaines de combat naval dans lesquels les plus gros porte-avions de grande taille n'étaient pas impliqués. Le CVE ou les porte-avions d'escorte étaient contribué à traquer et à détruire la menace des sous-marins allemands, étant capable de rester à proximité des convois en nombre suffisant car ils étaient plus petits et moins chers à construire. Ces porte-avions fournissaient également un soutien rapproché aux navires de débarquement, convoyaient des avions vers différentes bases insulaires et étaient parfois cooptés comme navires d'assaut amphibie. L'USS Nassau CVE-16 (à ne pas confondre avec le plus récent LHA-4 de classe Tarawa de du même nom) était l'un des 11 porte-avions d'escorte de classe Bogue entrés en service dans l'US Navy. Construit sur une coque de cargo, l'USS Nassau était affectueusement surnommé la « Petite princesse » par son équipage et servait exclusivement sur le théâtre du Pacifique.

Remarques sur la construction :

Un client voulait commémorer un membre de la famille qui avait servi à bord du Nassau alors qu'il était initialement équipé et servant près de Pearl Harbor à l'automne 1942. Il a choisi le Hasegawa USS Gambier à l'échelle 1/350 comme kit de base pour les travaux de conversion. dans la configuration de classe Bogue précédente. Il s'agissait d'une construction prête à l'emploi utilisant les pièces du kit sans détails ni gréement photogravés (nous allons toujours la rendre jolie :) !). Le kit contenait la plupart des pièces à réorganiser à partir de la configuration ultérieure de la classe Casablanca pour fabriquer le Nassau, à l'exception clé de la section arrière arrondie. Le client voulait également plus d'avions pour peupler le pont, puisque Hasegawa n'en a fourni que 6 Wildcats et 3 TBF Avengers. J'ai décidé d'ajouter un autre 6 Douglas SBD Dauntless, pour faire un complément d'avion de pont qui était très typique des porte-avions jeep de la fin de 1942. Le navire a été peint dans le schéma de mesure MS14 Ocean Grey au cours de cette période.

Le travail initial consistait à assembler les grandes sections de coque avec les cloisons de renfort. Il en a résulté une coque très robuste qui la rendait facile à manipuler pour le travail de carrosserie important à venir.

Le travail de conversion a commencé par couper environ 2 cm de la section médiane du pont d'envol où les côtés sont parallèles. Cela équivaut à environ 7 mètres dans la vraie vie, car le Nassau avait un pont d'envol plus court que les derniers navires de la classe Casablanca. Ceci est important car l'apparence de la zone avant du Nassau montre le bord du pont d'envol reculé, révélant davantage le gaillard d'avant et également la présence de 2 emplacements de canons dans la zone exposée. Ce dernier ne serait pas possible avec le porte-à-faux du poste de pilotage de la classe Casablanca.

Le détail des supports du poste de pilotage était long et fastidieux. Les pièces du kit avaient des détails moulés des trous de port de support, mais d'une certaine manière, Hasegawa n'a pas jugé bon de les perforer comme les vraies choses. À l'aide de mon péage électrique Dremel et d'une lime à queue de rat, j'ai soigneusement percé près de 40 trous ronds et ovales dans les plaques de support, mais les résultats en valent la peine.

Le prochain gros morceau était la coque elle-même. Pour continuer avec les caractéristiques avant, le pont exposé créé par le pont d'envol plus court nécessitait de remplir le pont du gaillard avec du papier cartonné en plastique et de déplacer la cloison avant du même 2 cm vers l'arrière. La zone ombrée à l'encre noire a dû être enlevée à l'aide d'une micro-scie. J'ai également enlevé une section du mur à pic des deux côtés du gaillard d'avant au-dessus du franc-bord pour accueillir les emplacements des canons.

Un ajustement d'essai entre le pont d'envol raccourci et la coque rénovée a confirmé l'assemblage.

Pour les travaux de coque, j'ai laissé le plus difficile pour la fin. La poupe de la classe Casablanca avait la forme d'un tableau arrière avec un profil plat qui facilitait la construction entre le milieu et la fin de la guerre. Le Nassau avait une combinaison d'une forme de fantail avec une certaine courbure semblable à un croiseur. Compte tenu des sections très incurvées impliquées, toute tentative de ré-outiller les sections en plastique menant au fantail dans la poupe extrêmement pointue du prototype historique aurait été risquée. J'ai décidé de sculpter une poupe en bois en forme de croiseur comme compromis qui s'adapterait bien au profil du tableau arrière.

En commençant par un bloc de bois de tilleul sculpté, la forme de la proue est soigneusement tracée au crayon et testée plusieurs fois contre la courbure de la coque. Une fois la coupe commencée, il y avait peu ou pas de marge d'erreur. J'ai fait une forme légèrement surdimensionnée sur les bords afin que je puisse limer pour s'adapter à la poupe du tableau arrière. La finition a été effectuée à l'aide de papier de verre à partir de qualité moyenne 100 et en descendant jusqu'à 400 super fin.

Une fois l'assemblage de la coque terminé, la peinture a commencé avec le dessous peint avec du Tamiya Red Brown XF64.

Ceci est suivi par Ocean Gray O-5 par Testors Acrylic pour la coque principale, suivi par Testors Deck Blue FS35042 pour toutes les surfaces de pont.

Pendant que la coque séchait, j'ai commencé à travailler sur le “shuffling” les plates-formes et les emplacements des canons. L'ajustement 1942 du Nassau était assez différent de l'ajustement de la fin de la guerre et également différent de l'ajustement de la classe Casablanca du kit. J'ai utilisé une scie fine pour découper soigneusement des tubes de canon Bofors de 40 mm des emplacements latéraux et les ai recyclés pour les emplacements de proue et de poupe.

Avant de fixer définitivement le pont d'envol à la coque, j'ai détaillé les surfaces inférieures et appliqué un lavis de terre d'ombre brûlée + gris foncé.

L'îlot et le mât principal ont été soigneusement assemblés. On pourrait facilement bâcler le mât principal avec les sections de verrouillage. Les pièces s'assemblaient très bien. Le radar de recherche aérienne à ressorts de lit de la fin de la guerre n'a jamais été installé sur le Nassau, ce qui a été omis.

Une fois la coque et l'îlot assemblés, j'ai appliqué les décalcomanies de pont ainsi que les décalcomanies des numéros du Nassau. Le nom du navire était peint en lettres blanches à la poupe.

D'autres détails de la coque ont été l'ajout de supports en surplomb de l'île à l'aide de déchets de plastique. Ceux-ci étaient présents dans la classe Nassau et introuvables dans la classe Casablanca.

Enfin, les « morceaux puissants » qui composent les petits mais très importants détails du modèle de navire sont assemblés et peints. On peut voir la comparaison de la taille des canons 40 mm Bofor AA, du TBF Avenger et du vol des vengeurs SBD, tous comparés à la taille d'une pièce de 1 cent américain.

J'ai essayé d'ajuster le placement de l'avion, en vérifiant les photographies des porte-jeeps qui étaient très différentes des porte-avions de taille normale. Pour commencer, les porte-avions d'escorte mesuraient entre 1/2 et 1/3 de la longueur des porte-avions de taille normale et les décollages roulants n'étaient pas possibles pour un avion entièrement chargé et ravitaillé.Au lieu de cela, ils ont utilisé une nouvelle invention appelée la catapulte à vapeur montée sur le pont d'envol avant du côté bâbord. En tant que tels, les avions se sont regroupés plus près de l'île parce qu'ils étaient préparés pour la file d'attente des catapultes, contrairement à leurs grands cousins ​​de la classe Essex où l'avion était assis à l'arrière et utilisait la longueur des ponts d'envol pour les décollages roulants. Il est ironique que les super porte-avions modernes d'aujourd'hui ressemblent davantage aux porte-jeeps qu'aux porte-avions de la Seconde Guerre mondiale de taille normale avec leur utilisation de catapultes jumelles dans la partie avant du pont d'envol.

Le dernier travail effectué sur le navire consistait à ajouter l'équipage de pont photogravé avec leurs uniformes colorés.

Une fois la base en bois et les blocs de cale sèche (le sujet d'un futur didacticiel) terminés, le navire est monté en permanence pour être exposé.


Historique des services[modifier]

Le 10 octobre, Nassau est arrivé à la Naval Air Station, Alameda, Californie, a chargé l'avion et quatre jours plus tard a fumé pour Pearl Harbor, de là à Palmyra Island, en arrivant le 30 octobre. Pendant les quatre mois suivants, elle a opéré entre Palmyre et Nouméa, Nouvelle Calédonie et Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides.

Nassau est revenu au Port de Perle le 14 février 1943, a embarqué le personnel et l'avion et a navigué le 21 février sur une mission de bac à Espiritu Santo. Elle est retournée à Pearl Harbor à la mi-mars, puis a continué jusqu'à Alameda, en Californie. En avril, il a déménagé à San Diego et a mené des opérations d'entraînement au vol, après quoi il a pris rendez-vous avec le groupe opérationnel 51.1 et a navigué pour Cold Bay, en Alaska, avec l'escadron composite 21 (VC-21).

Nassau a commencé une mission de recherche le 4 mai et a mené des opérations aériennes avec la Force opérationnelle 51, fournissant une couverture aérienne pour l'occupation de l'île d'Attu du 11 mai au 20 mai. Elle est revenue à San Diego à la fin du mois de mai, est arrivée à Alameda le 8 juin et a chargé 45 avions à destination de Brisbane, en Australie. Elle a livré l'avion le 2 juillet et est revenue à San Diego via Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

En août, elle s'est entraînée au large de San Diego avant de convoyer des avions vers les Samoa. De retour de Samoa à San Diego, le 19 octobre, Nassau embarqué Marine Fighter Squadron 225 (VMF-225) pour le passage à Pearl Harbor. Arrivé le 30 octobre, il a mené des opérations aériennes au large de Pearl Harbor pendant les premiers jours de novembre et le 7 novembre, il a embarqué le Fighter Squadron 7 (VF-1) et a navigué vers les îles Gilbert pour des opérations avec la Task Force 52.

Nassau Sa mission était de transporter le VF-1 à Tarawa et de l'envoyer à terre dès que les installations seraient disponibles. L'invasion de Tarawa a commencé le 20 novembre mais a rencontré une résistance acharnée. En conséquence, le VF-1 a été affecté à une patrouille aérienne de combat et a effectué des bombardements et des mitraillages depuis le porte-avions à l'appui des troupes d'assaut. L'escadron a effectué un total de 106 missions et a passé 237 heures de vol en quatre jours d'opérations sans perdre un seul avion ou pilote.

Nassau retourné à Pearl Harbor le 5 décembre après des opérations aériennes. Elle a navigué alors aux Îles de Marshall avec le Groupe de Tâche 51.2 et a lancé des grèves le 29 janvier 1944 contre le Champ de Taroa sur l'Atoll de Maloelap. Le lendemain, le groupe de travail a concentré ses opérations autour des atolls de Kwajalein, Wotje et Maloelap, avec Nassau effectuer des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat.

Nassau est revenu à Pearl Harbor le 3 mars, a débarqué VC-66 et a pris l'avion, la cargaison et les passagers pour le ferry vers les Îles Marshall. Tout au long du mois de mars, des missions de ferry ont été effectuées entre Kwajalein, Majuro et Pearl Harbor. Après des réparations et des modifications à Mare Island Navy Yard, le porte-avions a navigué avec 51 avions pour Finschhafen, en Nouvelle-Guinée le 5 mai. Les quatre mois suivants, elle a effectué des missions de ferry de San Diego à Pearl Harbor, les Amirautés et les Nouvelles îles Hébrides.

À votre arrivée à Seeadler Harbour le 1er septembre, Nassau signalé au commandant du groupe opérationnel 30.8. Ainsi commença sa période de service avec la 3e flotte de l'amiral Halsey, qui marqua une histoire navale sans précédent au cours des mois suivants. Nassau's mission était d'opérer à partir des Amirautés avec d'autres porte-avions d'escorte pour fournir des avions et des pilotes de remplacement pour les porte-avions d'attaque de la Task Force 38. Naviguant en compagnie des groupes pétroliers, qui ravitaillaient les navires de la Task Force en mer, Nassau fait trois croisières dans le Pacifique occidental. Elle est retournée aux Amirautés avec des avions en panne qui étaient destinés à être expédiés à Pearl Harbor ou aux États-Unis pour être reconditionnés.

Le premier de ces voyages de remplacement était à l'appui des frappes contre les Palaos, le second à l'appui des opérations contre le sud et le centre des Philippines. Ensuite, la Force opérationnelle 38 s'est déplacée vers des cibles plus au nord aux Philippines et à Formose. Nassau atteint Manus le 20 octobre. Après avoir déchargé de vieux avions et en avoir pris de nouveaux, elle est partie pour son dernier voyage de remplacement. En fumant à Ulithi Atoll dans les îles Caroline, elle a rejoint les Groupes de Tâche 38.1 et 38.3 le 28 octobre et a transféré 70 avions et 43 pilotes aux transporteurs d'attaque.

Unité de travail 12.6.1, composée de Nassau, Tennessee et quatre autres navires ont fumé pour le Port de Perle le 5 novembre, en arrivant le 16 novembre. Deux jours plus tard, Nassau a été envoyé à San Diego. Parmi ses passagers se trouvaient 382 survivants de Princeton, qui a été coulé dans la bataille du golfe de Leyte, le 24 octobre 1944. Une autre mission de ferry vers Pearl Harbor a suivi à la mi-novembre, avec trois autres trajets vers Guam en décembre, janvier 1945 et février. Nassau est revenu à Alameda, Californie, le 23 mars et pendant le reste de la guerre, a effectué des missions de transport et de bac entre Alameda, Pearl Harbor, Guam, Manus, Samar et Saipan.

Nassau a quitté Alameda le 13 mai 1946 pour Tacoma, Washington. Le 28 octobre, elle a désarmé et est entrée dans la Flotte de Réserve Pacifique. Désigné pour modification à des fins de transport aérien, sa classification a été changée en CVHE-16, le 12 juin 1955. Peu de temps après, elle a été transférée au Bremerton Reserve Group et a été rayée du Navy Register, le 1er mars 1959. En juin 1961, elle a été remorquée au Japon pour la démolition.


Nassau CVE-16 - Histoire

Nassau était l'un des trente-sept C3 CVE construits par Tacoma, dont vingt-six sont allés à la Royal Navy. C'était l'un des dix porte-avions d'escorte de classe Bogue qui ont servi dans la marine américaine.

Historique d'entretien
Le 10 octobre, le Nassau est arrivé à la base aéronavale d'Alameda, en Californie, avec des avions chargés et quatre jours plus tard, il a navigué vers Pearl Harbor, de là vers l'île de Palmyra, où il est arrivé le 30 octobre. Pendant les quatre mois suivants, elle a opéré entre Palmyre et Nouméa, Nouvelle Calédonie et Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides.

Nassau est revenu à Pearl Harbor le 14 février 1943, a embarqué du personnel et des avions et a navigué le 21 février sur une mission de ferry à Espiritu Santo. Elle est retournée à Pearl Harbor à la mi-mars, puis a continué jusqu'à Alameda, en Californie. En avril, il a déménagé à San Diego et a mené des opérations d'entraînement au vol, après quoi il a pris rendez-vous avec le groupe opérationnel 51.1 et a navigué pour Cold Bay, en Alaska, avec l'escadron composite 21 (VC-21).

Nassau a entrepris une mission de recherche le 4 mai et a mené des opérations aériennes avec la Force opérationnelle 51, fournissant une couverture aérienne pour l'occupation de l'île d'Attu du 11 au 20 mai. Elle est revenue à San Diego à la fin du mois de mai, est arrivée à Alameda le 8 juin et a chargé 45 avions à destination de Brisbane, en Australie. Elle a livré l'avion le 2 juillet et est revenue à San Diego via Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

En août, elle s'est entraînée au large de San Diego avant de convoyer des avions vers les Samoa. De retour à San Diego depuis Samoa, le 19 octobre, le Nassau a embarqué le Marine Fighter Squadron 225 (VMF-225) pour le passage à Pearl Harbor. Arrivé le 30 octobre, il a mené des opérations aériennes au large de Pearl Harbor pendant les premiers jours de novembre et le 7 novembre, il a embarqué le Fighter Squadron 7 (VF-1) et a navigué vers les îles Gilbert pour des opérations avec la Task Force 52.

La mission de Nassau était de transporter le VF-1 à Tarawa et de l'envoyer à terre dès que les installations seraient disponibles. L'invasion de Tarawa a commencé le 20 novembre mais a rencontré une résistance acharnée. En conséquence, le VF-1 a été affecté à une patrouille aérienne de combat et a effectué des bombardements et des mitraillages depuis le porte-avions à l'appui des troupes d'assaut. L'escadron a effectué un total de 106 missions et a passé 237 heures de vol en quatre jours d'opérations sans perdre un seul avion ou pilote.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 5 décembre à la suite d'opérations aériennes. Elle a navigué alors aux Îles de Marshall avec le Groupe de Tâche 51.2 et a lancé des grèves le 29 janvier 1944 contre le Champ de Taroa sur l'Atoll de Maloelap. Le lendemain, le groupe opérationnel a centré ses opérations autour des atolls de Kwajalein, Wotje et Maloelap, Nassau effectuant des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 3 mars, a débarqué le VC-66 et a embarqué des avions, du fret et des passagers pour le ferry vers les Îles Marshall. Tout au long du mois de mars, des missions de ferry ont été effectuées entre Kwajalein, Majuro et Pearl Harbor. Après des réparations et des modifications à Mare Island Navy Yard, le porte-avions a navigué avec 51 avions pour Finschhafen, en Nouvelle-Guinée le 5 mai. Les quatre mois suivants, elle a effectué des missions de ferry de San Diego à Pearl Harbor, les Amirautés et les Nouvelles îles Hébrides.

À son arrivée à Seeadler Harbour le 1er septembre, Nassau a fait rapport au commandant du groupe opérationnel 30.8. Ainsi commença sa période de service avec la 3e flotte de l'amiral Halsey, qui marqua une histoire navale sans précédent au cours des mois suivants. La mission de Nassau était d'opérer à partir des Amirautés avec d'autres transporteurs d'escorte pour fournir des avions de remplacement et des pilotes pour les porte-avions d'attaque de la Task Force 38. En compagnie des groupes pétroliers, qui ravitaillaient les navires de la Task Force en mer, Nassau a fait trois croisières dans le Pacifique occidental. Elle est retournée aux Amirautés avec des avions en panne qui étaient destinés à être expédiés à Pearl Harbor ou aux États-Unis pour être reconditionnés.

Le premier de ces voyages de remplacement était à l'appui des frappes contre les Palaos, le second à l'appui des opérations contre le sud et le centre des Philippines. Ensuite, la Force opérationnelle 38 s'est déplacée vers des cibles plus au nord aux Philippines et à Formose. Nassau atteint Manus le 20 octobre. Après avoir déchargé de vieux avions et en avoir pris de nouveaux, elle est partie pour son dernier voyage de remplacement. En fumant à Ulithi Atoll dans les îles Caroline, elle a rejoint les Groupes de Tâche 38.1 et 38.3 le 28 octobre et a transféré 70 avions et 43 pilotes aux transporteurs d'attaque.

L'unité de tâche 12.6.1, composée du Nassau, du Tennessee et de quatre autres navires, se dirigea vers Pearl Harbor le 5 novembre et arriva le 16 novembre. Deux jours plus tard, Nassau a été envoyé à San Diego. Parmi ses passagers se trouvaient 382 survivants du Princeton, qui a été coulé lors de la bataille du golfe de Leyte, le 24 octobre 1944. Une autre mission de ferry vers Pearl Harbor a suivi à la mi-novembre, avec trois autres trajets vers Guam en décembre, janvier 1945 et février. Le Nassau est retourné à Alameda, en Californie, le 23 mars et pendant le reste de la guerre, il a effectué des missions de transport et de ferry entre Alameda, Pearl Harbor, Guam, Manus, Samar et Saipan.

Nassau a quitté Alameda le 13 mai 1946 pour Tacoma, Washington. Le 28 octobre, elle a désarmé et est entrée dans la Flotte de Réserve Pacifique. Désigné pour modification à des fins de transport aérien, sa classification a été changée en CVHE-16, le 12 juin 1955. Peu de temps après, elle a été transférée au Bremerton Reserve Group et a été rayée du Navy Register, le 1er mars 1959. En juin 1961, elle a été remorquée au Japon pour la démolition.

Récompenses
Nassau a reçu cinq étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Perspectives des opérations spéciales L'édition numérique 2019 est là !

Transporteur d'escorte USS Bogue (CVE 9) illustré en juin 1944. L'avion de Bogue et ses escortes sont devenus les premiers tueurs de sous-marins dans l'Atlantique. Photo de la marine américaine

Les transporteurs d'escorte, surnommés « baby flattops » et « transporteurs de jeep », étaient lents, à peau fine, petits et à l'étroit. Leurs équipages, dans une référence sarcastique à la classification « CVE », les ont appelés « combustibles, vulnérables et consommables ». En plus de cela, au début, le haut commandement de la marine américaine n'en voulait pas. En 1940, le secrétaire à la Marine Frank Knox et le chef des opérations navales, l'amiral Harold Stark, pensaient que les progrès de la technologie aéronautique rendaient les porte-avions d'escorte peu pratiques, de sorte que le développement a été arrêté. Le président Franklin Roosevelt les a annulés et a exigé un programme d'urgence convertissant les navires marchands en porte-avions à utiliser dans la guerre anti-sous-marine.

Le porte-avions d'escorte de classe Avenger HMS Biter vu depuis l'un de ses avions Fairey Swordfish juste après son décollage. Prêts sur le pont sont deux chasseurs Wildcat, et au loin les navires du convoi. Les États-Unis ont fourni à la Royal Navy plus de 40 porte-avions d'escorte pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo du Musée impérial de la guerre

Sur les 151 porte-avions construits par les chantiers navals américains pendant la guerre, 122 étaient des porte-avions d'escorte. Conçus davantage pour être facilement produits en série que comme les navires de guerre les plus efficaces, ils étaient basés sur des coques existantes initialement prévues pour les navires marchands, les pétroliers, les pétroliers et les transports rapides C-3. Beaucoup ont été fournis en prêt-bail à la Royal Navy. Parce qu'ils étaient à la fois lents et qu'ils étaient à peu près la moitié de la taille des porte-avions, ils n'avaient généralement pas assez de vent sur leurs ponts courts pour que les avions chargés de combat puissent atteindre la vitesse de vol en toute sécurité. Les CVE avaient donc des catapultes installées pour aider au lancement des avions.

À quelques exceptions près, les porte-avions d'escorte de l'US Navy, trop lents pour opérer avec les forces opérationnelles des porte-avions rapides, ont travaillé de manière anonyme : convoyage d'avions, protection de convois, soutien aérien tactique pour les débarquements amphibies, et même sondages de profondeurs océaniques inexplorées pour le service hydrographique de la marine. .

« [Les transporteurs d'escorte] sont si bon marché et sont si faciles à construire qu'ils sont forcément nos troupes de choc dans le Pacifique. »

-Capitaine. Austin K. "Artie" Doyle, USS Nassau (CVE 16)

Même si les porte-avions d'escorte ont aidé à fournir un soutien aérien à l'opération Torch, leur mission principale dans l'Atlantique était la guerre anti-sous-marine (ASW), opérant initialement de manière défensive comme escorte dans ou à proximité de convois et plus tard de manière offensive dans des groupes de chasseurs-tueurs indépendants.

USS Anzio (CVE 57) roulant dans une mer agitée. Les petits porteurs, avec tant de poids de pointe, tanguent et roulent sans pitié dans les tempêtes. Notez les chaînes supplémentaires attachant le bombardier torpilleur Avenger au pont. Photo de la marine américaine

Le porte-avions d'escorte ASW le plus réussi de la marine américaine dans ce théâtre était l'USS Bogue (CVE 9), homonyme de la deuxième plus grande classe de porte-avions d'escorte construite pendant la guerre. Bogue est entré en service en février 1943 et a servi de vaisseau amiral pour six groupes de travail ASW qui ont mené des opérations du 20 avril 1943 au 24 août 1944. Bogue et ses escortes ont coulé 13 sous-marins ennemis et ont reçu la Presidential Unit Citation qui mentionnait « . . . Bogue et ses navires d'escorte ont largement contribué à forcer le retrait complet des sous-marins ennemis des routes d'approvisionnement essentielles au maintien de notre suprématie militaire établie.

La charge de travail des escorteurs dans le Pacifique était plus variée. Initialement, ils ont transporté des avions vers l'Australie et des avant-postes insulaires dans tout le Pacifique. USS Chenango (CVE 28) et USS Suwanee (CVE 27), tous deux vétérans de l'opération Torch, ont été les premiers porte-avions d'escorte à participer à des combats dans le Pacifique, engageant les forces japonaises dans la bataille de l'île Rennell, la dernière grande bataille navale de la campagne de Guadalcanal.

Un capitaine de transporteur d'escorte qui envisageait un rôle élargi pour les transporteurs d'escorte a été Nassau capitaine, le capitaine Austin K. « Artie » Doyle. Diplômé de l'Académie navale (1920), Doyle a obtenu ses ailes en 1922 et a passé la majeure partie de l'entre-deux-guerres à piloter des chasseurs. Il a été affecté à l'USS Nassau (CVE 16) en août 1942, son premier commandement de navire.

Un Vought F4U-1 Corsair de l'US Navy de VF-17 atterrit sur le pont du porte-avions d'escorte USS Charger (CVE 30), probablement pendant les qualifications du porte-avions, en février 1943. Emmener un Corsair à bord d'un porte-avions d'escorte n'était pas du gâteau. Musée national de l'aviation navale photo

Lorsqu'il ne forait pas son équipage, Doyle parsemait son patron, le vice-amiral John H. Towers, commandant des forces aériennes de la flotte du Pacifique, de mémorandums contenant des suggestions concernant la doctrine et les tactiques des porte-avions d'escorte. Pour augmenter l'efficacité et la puissance de feu, il a recommandé qu'ils opèrent en groupes tactiques de quatre à six navires, chaque porte-avions d'escorte étant affecté d'une capacité aérienne spécifique : la classe Suwanee plus rapide et plus grande armée de bombardiers en piqué et torpilleurs et la classe Bogue plus petite (qui comprenait le Nassau) transportant des combattants.

Cela le mettait en désaccord avec la doctrine officielle de la Marine qui mettait l'accent sur les opérations indépendantes des porte-avions, chacun transportant un groupe aérien complet de plusieurs avions différents et maintenant ainsi leur atout de maniabilité tactique. C'est la peur d'ancrer ses porte-avions sur les plages des Marines après le débarquement à Guadalcanal qui a contribué à la décision du vice-amiral Frank Jack Fletcher de retirer ses porte-avions hors de portée des attaques aériennes japonaises deux jours après le débarquement des Marines.

Comme l'a écrit l'historien naval Samuel Eliot Morison dans son histoire officielle : « Dans aucun engagement de toute son histoire, la marine des États-Unis n'a fait preuve de plus de bravoure, de courage et de bon sens qu'au cours de ces deux heures du matin entre 7 h 30 et 9 h 30 au large de Samar.

Les NassauLa seule action de combat eut lieu en mai 1943 avec l'opération Landcrab, la reconquête de l'île d'Attu détenue par les Japonais. Initialement responsable uniquement de la protection aérienne de la flotte, en raison des mauvaises conditions météorologiques dans les Aléoutiennes et de la longue distance séparant les plages d'assaut des bases de l'Army Air Force à Amchitka et Dutch Harbor, Nassau fournissait également un appui aérien rapproché aux troupes.

Les membres d'équipage du porte-avions d'escorte USS Kitkun Bay (CVE 71) au large de Samar lancent désespérément des FM-2 Wildcats de VC-5 alors que des obus de cuirassés et de croiseurs japonais supportent l'USS White Plains (CVE 66) au loin. Photo des Archives nationales

Dans son rapport officiel à Pearl Harbor et au Pentagone soumis le 5 juin 1943, Doyle a écrit : « L'Army Air Corps n'a pas pu franchir [la cible], ou quand ils l'ont fait, ils n'ont pas pu passer sous [le ciel couvert]. Leur effort était négligeable. . . Je pense que l'ACV (les porte-avions d'escorte étaient désignés ACV, ou porte-avions auxiliaires, jusqu'au 15 juillet 1943) est parfaitement adapté aux opérations amphibies en raison de leur flexibilité et de leur disponibilité en nombre. Le succès de Doyle à Landcrab a amené la Marine à réécrire la doctrine et à confier aux porte-avions d'escorte la responsabilité du soutien aérien rapproché des troupes d'assaut amphibies.

Les transporteurs d'escorte ont perdu leur anonymat à jamais en octobre 1944, lorsque « Taffy 3 », contenant six transporteurs d'escorte (CVE 70 Baie de Fanshaw CVE 63 Saint-Lô CVE 66 plaines blanches CVE 68 Baie de Kalinine CVE 71 Baie de Kitkun CVE 73 Baie des Gambier) et une poignée de destroyers et d'escortes de destroyers, ont défendu avec succès les plages de débarquement de l'armée américaine à Leyte contre les cuirassés, les croiseurs et les destroyers de la Force centrale japonaise lors de la bataille de l'île de Samar.Comme l'a écrit l'historien naval Samuel Eliot Morison dans son histoire officielle : « Dans aucun engagement de toute son histoire, la marine des États-Unis n'a fait preuve de plus de bravoure, de courage et de bon sens qu'au cours de ces deux heures du matin entre 7 h 30 et 9 h 30 au large de Samar.

Doyle sera plus tard capitaine du porte-avions USS frelon et se retirer de la Marine avec le grade d'amiral sur la liste des retraités.

DWIGHT JON ZIMMERMAN est un auteur à succès et primé, animateur de radio et président de la.


USS Nassau (LHA 4)

L'USS NASSAU était le quatrième navire de la classe TARAWA et, comme ses navires jumeaux, le NASSAU intégrait des systèmes d'armes complexes, une manutention automatisée de la cargaison et une propulsion de pointe dans une énorme coque, formant un navire avec un large éventail de missions capacités, y compris la guerre amphibie, la guerre anti-surface, la guerre anti-aérienne et la projection de puissance à terre, en utilisant des hélicoptères et des avions à décollage et atterrissage très courts (VSTOL). L'USS NASSAU a été désarmé le 31 mars 2011, cependant, la Marine examine actuellement un éventuel programme de prolongation de la durée de vie du navire.

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS NASSAU. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

NASSAU doit son nom au tout premier débarquement de l'US Navy et du Marine Corps sur l'île de New Providence pendant la Révolution américaine.

À la fin de 1775, le capitaine Esek Hopkins entreprit d'intercepter les navires de commerce britanniques. La glace épaisse, le mauvais temps et la variole empêchèrent l'escadre américaine de prendre la mer jusqu'en février 1776. Ne trouvant pas de prises intéressantes en mer, Hopkins décida de s'embarquer pour les Bahamas afin de capturer « une grande quantité de poudre » qui se trouverait sur l'île de New Providence.

L'escadron de Hopkin arriva au large des Bahamas le 1er mars 1776. Le 3 mars, Hopkins ordonna un débarquement destiné à déborder les défenses anglaises. Deux cent trente Marines et cinquante marins ont débarqué sur la plage et ont capturé Fort Montague à proximité.

La Force a avancé sur Fort Nassau, qui s'est rendu le lendemain matin. Bien que la majeure partie de l'approvisionnement en poudre n'était plus là, il restait encore de la poudre, ainsi que 103 canons et mortiers, suffisamment pour que l'opération en vaille la peine.

Ainsi, pour la première fois, les marins et les marines américains ont répondu au commandement moderne équivalent à « Land the Landing Force ».

À propos des armoiries du navire :

L'écusson de l'USS NASSAU symbolise le nom et l'héritage historiques du navire, sa relation avec le Marine Corps et ses capacités uniques.

Le dessin de l'aigle et de l'ancre fétide au centre est une reproduction du dessin utilisé pour la première fois par les marins et les marines pendant la Révolution américaine. La date « 1776 » sur la crosse d'ancre fait référence à la bataille de Nassau. La bannière cramoisie contient cinq étoiles d'or, commémorant les étoiles de bataille décernées au premier USS NASSAU (CVE 16). Il contient également l'expression latine "Prima Ab Mare" qui signifie "Premier de la mer" reflétant l'importance de la bataille de Nassau, ainsi que les capacités et la mission modernes du navire. La mer et le ciel représentent la capacité du navire à mener des opérations de surface et aériennes. Enfin, la chaîne d'ancre avec le nom du navire et le numéro de coque symbolisent l'unification de l'équipe de la Navy et du Marine Corps.

L'USS NASSAU (LHA 4) est le quatrième des navires d'assaut polyvalents de classe TARAWA de la Marine. Comme ses navires jumeaux, le NASSAU intègre des systèmes d'armes complexes, la manutention automatisée des cargaisons et la propulsion de pointe dans une énorme coque, formant un navire doté d'un large éventail de capacités de mission, notamment la guerre amphibie, la guerre anti-surface, l'anti -la guerre aérienne et la projection de puissance à terre, à l'aide d'hélicoptères et d'avions à décollage et atterrissage très courts (VSTOL). NASSAU a été mis en service à Pascagoula, Mississippi, le 28 juillet 1979.

En octobre 1979, la NASSAU s'est déployée pour renforcer la base navale américaine de Guantanamo Bay, à Cuba, et a reçu la mention élogieuse de l'unité méritoire de la Marine 70 jours seulement après sa mise en service.

En avril 1981, NASSAU est parti pour un déploiement méditerranéen à court préavis, et était en cours pendant 68 jours consécutifs, se tenant prêt à effectuer l'évacuation des citoyens américains du Liban. En janvier 1982, le NASSAU s'est déployé dans la mer Méditerranée/l'océan Indien et a participé à quatre opérations amphibies. De retour à Norfolk en juin, NASSAU est parti en août pour participer aux exercices de l'OTAN BOLD GUARD et NORTHERN WEDDING en Europe du Nord.

En 1983, NASSAU a participé à l'exercice amphibie annuel SOLID SHIELD. L'avion OV-10 "Bronco" du Corps des Marines a atterri pour la première fois sur le pont d'envol d'un navire de la flotte de l'Atlantique. En août, le NASSAU a embarqué du personnel de l'armée pour le transport en Amérique centrale pour l'exercice AHUAS TARA II (le « Big Pine »). Le transit a marqué la première fois que le navire transportait des unités de l'armée pour des exercices militaires.

En janvier 1984, le NASSAU s'est déployé en Europe du Nord pour le TEAMWORK 84, avant de se rendre en Méditerranée pour des missions au large des côtes libanaises. NASSAU est revenu à Norfolk en août 1984 et a accompli une disponibilité étendue de réparation de bateau.

Au printemps 1985, NASSAU a servi de navire amiral pour l'exercice UNIVERSAL TREK, mis en évidence par un débarquement amphibie au Honduras. NASSAU a participé à son deuxième exercice amphibie SOLID SHIELD la même année. NASSAU a clôturé une année chargée en participant à l'exercice OTAN OCEAN SAFARI 85 dans l'Atlantique Nord.

En février 1986, le NASSAU est entré dans le chantier naval de Norfolk, où il a commencé une révision complexe de 10 mois. Au printemps et en été, le navire et l'équipage ont commencé une série intensive de disponibilités de réparation et de périodes de formation, y compris les qualifications de poste de pilotage pour l'avion à réaction AV-8B "Harrier" VSTOL. NASSAU a ensuite terminé sa formation de recyclage à Guantanamo Bay, à Cuba, trois jours avant la date prévue.

Le 29 septembre 1987, le NASSAU quitte Norfolk en tant que navire amiral du Marine Amphibious Readiness Group (MARG) 4-87. Au cours des six mois qui ont suivi, NASSAU a participé à cinq assauts amphibies, dont l'exercice AFRICAN EAGLE avec l'US Air Force et les Forces royales marocaines.

Les membres d'équipage de NASSAU ont également participé à de nombreux projets de bonne volonté, notamment la repeinture de maisons de retraite en Israël et en France, la replantation de 7 000 arbres sur une colline ravagée par le feu en France, des dons de sang en Espagne et des visites d'orphelins dans toute la Méditerranée. Les membres de l'équipage de NASSAU sont apparus deux fois dans le "Today Show" de NBC, mettant en vedette leurs efforts de bonne volonté. Le NASSAU est retourné au port d'attache après ce déploiement très réussi le 29 mars 1988.

Le NASSAU a passé une vigoureuse inspection INSURV en juin et, en août, il est parti pour TEAMWORK 88, agissant en tant que navire amiral pour le commandant de la force de frappe amphibie/commandant du groupe amphibie deux et le commandant de la force de frappe marine de l'Atlantique et de la 4e brigade expéditionnaire de marines.

De retour de TEAMWORK à la mi-octobre, NASSAU a quitté Norfolk début novembre en direction de Kingston, en Jamaïque, avec 81 000 lb. de fournitures de secours pour les victimes de l'ouragan Gilbert. Pendant le transit, la NASSAU a secouru 172 ressortissants haïtiens d'un engin non navigable et les a remis aux garde-côtes pour un traitement médical.

En tant que navire amiral du Marine Amphibious Ready Group 2-89 avec le commandant de l'Escadron amphibie Huit embarqué, le NASSAU a quitté Norfolk le 30 mai 1989 et est arrivé à la base navale de Rota, en Espagne, le 12 juin, et a « assumé la garde » pour les forces amphibies du Sixième flotte américaine.

NASSAU a quitté Haïfa, en Israël, fin juillet, quelques jours seulement après l'enlèvement par Israël du cheikh Abdul Obeid du Liban, ce qui allait s'avérer un catalyseur pour NASSAU et son équipage. Pendant les 30 jours suivants, NASSAU et la plupart de la sixième flotte américaine se tenaient prêts pour presque toutes les éventualités.

Au début du déploiement, NASSAU est devenu un point focal puisque le vice-amiral J. D. Williams, commandant de la sixième flotte américaine, a fréquemment choisi le navire d'assaut amphibie comme lieu de rencontre pour ses commandants à flot dans la force de combat. NASSAU était également un centre d'échange pour les passagers, le courrier et le fret transitant vers ou depuis des navires en Méditerranée orientale, triplant parfois sa charge de travail normale dans ce rôle de soutien vital.

Alors que les tensions au Moyen-Orient reprenaient leur statu quo, le NASSAU est devenu le navire hôte de l'amiral J. T. Howe, commandant en chef des forces navales américaines en Europe.

NASSAU a ensuite participé à l'exercice DISPLAY DETERMINATION 89. Après avoir mené des opérations d'entraînement amphibie en Turquie, NASSAU s'est dirigé vers l'ouest et hors de la Méditerranée. Il est arrivé à Lisbonne, au Portugal, pour une brève période de réparation avant de participer à l'exercice naval et maritime portugais GALERA 89.

À la suite de leurs succès tout au long de 1989, le NASSAU a été sélectionné par le commandant de la Force navale de surface de l'Atlantique comme le meilleur LHA pour le cycle compétitif d'efficacité de combat, ce qui a valu au navire son deuxième Battle "E" au cours de ses dix années de service.

NASSAU était de nouveau en cours début février pour des opérations dans les Caraïbes qui ont finalement abouti à un sommet sur la drogue entre le président Bush et les dirigeants de trois pays d'Amérique du Sud pour discuter du péril mondial du trafic international de drogue. Pendant près d'un mois, les marins et les marines de la NASSAU ont soutenu des éléments du personnel de la Maison Blanche. Dans une brève allocution à la radio, le président Bush a remercié l'équipage du NASSAU pour ses efforts inlassables et les a félicités pour un travail bien fait.

"Merci pour ce que vous faites", a-t-il dit. "Pas seulement pour cette mission spéciale qui nous a tous réconfortés ici, mais pour ce que vous faites chaque jour pour défendre le plus grand pays de la planète. Que Dieu vous bénisse tous!" Témoignage approprié du professionnalisme durable du navire « First From the Sea ».

À l'appui des opérations BOUCLIER DU DÉSERT et TEMPÊTE DU DÉSERT, NASSAU s'est déployé pendant huit mois et demi au Moyen-Orient avec seulement huit jours de préavis. Après avoir mobilisé et embarqué le 4th Marine Expeditionary Battalion en un temps record, NASSAU a quitté les États-Unis en tant que navire amiral du commandant de la Force opérationnelle amphibie et du général commandant du 4e MEB.

NASSAU a été reconnu pour son excellence lorsque le président George Bush a choisi le navire pour un service le jour de Thanksgiving. Avec le général Norman Schwarzkopf et plusieurs membres influents du Congrès, le président et Mme Bush ont célébré Thanksgiving avec les marins et les Marines de NASSAU à des milliers de kilomètres de chez eux.

NASSAU a fourni un soutien logistique et opérationnel massif pendant la guerre du Golfe. En tant que plaque tournante logistique pour le courrier entrant et sortant, le fret et d'autres fournitures essentielles à l'effort, NASSAU a contribué à garantir que tous les membres de la force opérationnelle amphibie reçoivent tout, des pièces et de l'équipement nécessaires pour faire leur travail, aux lettres de soutien moral de la maison. .

NASSAU a de nouveau démontré ses capacités lors de l'exercice OTAN "TEAMWORK" en mars 1992. NASSAU a embarqué plus de 1 000 marins et marines et a servi de navire amiral à la fois au COMPHIBGRU TWO et à la 4th Marine Expeditionary Brigade.

NASSAU a achevé une révision complexe de 115 millions de dollars sur douze mois en septembre 1993, qui comprenait l'installation du système de missile RAM et des améliorations majeures des communications.

Au cours de l'opération SOUTIEN À LA DÉMOCRATIE, NASSAU a servi de navire amiral pour le commandant de la Force opérationnelle interarmées-120. Dans les heures suivant la notification, des troupes de la Marine, des hélicoptères et des péniches de débarquement des Forces maritimes des Caraïbes se sont embarqués à bord du NASSAU afin de soutenir la politique des États-Unis et de l'ONU envers Haïti.

En avril 1994, NASSAU a joué un rôle central dans le plus grand exercice conjoint jamais mené par le commandant du U.S. Atlantic Command - Agile Provider '94.

Alors qu'il était déployé en Méditerranée de novembre 1994 à avril 1995, le NASSAU a opéré cinq fois dans la mer Adriatique à l'appui de l'opération SHARP GUARD, DENY FLIGHT et PROVIDE PROMISE en tant qu'élément de recherche et de sauvetage au combat (CSAR). NASSAU a également mené des exercices bilatéraux et multilatéraux avec l'Espagne, le Maroc, l'Italie, la France, la Grèce et Israël à l'appui de la politique étrangère des États-Unis. À la suite du déploiement dans le cadre du groupe amphibie méditerranéen (MARG 95-1), NASSAU a fourni un soutien exceptionnel aux objectifs de relations publiques de la marine américaine.

En février 1996, NASSAU est arrivé à la Nouvelle-Orléans pour participer à la célébration du Mardi Gras. Lors de son retour à Norfolk, NASSAU a été détourné vers les eaux au large de la côte cubaine à l'appui de l'opération SENTINAL LIFEGUARD pour aider aux efforts de recherche et de sauvetage d'un avion civil qui a été abattu dans les eaux internationales.

En mai 1996, NASSAU a joué un rôle clé dans l'exécution du plus grand exercice de guerre amphibie depuis la Seconde Guerre mondiale - l'exercice PURPLE STAR de la Force opérationnelle interarmées combinée (CJTF). NASSAU a participé à cet exercice avec des unités de toutes les branches des forces armées américaines ainsi que des navires et des Marines britanniques.

En novembre 1996, le NASSAU est parti sur le déploiement du groupe amphibie méditerranéen (MARG 97-1). Pendant son déploiement, NASSAU a participé à l'opération SILVER WAKE, l'évacuation des non-combattants de l'Albanie. L'équipe de NASSAU a évacué plus de 800 personnes de 22 pays différents. Au large des côtes albanaises, la NASSAU a secouru 85 réfugiés de deux navires en détresse. Alors qu'il était hors de sa station en Albanie, le NASSAU a reçu l'ordre de se redéployer sur la côte du Zaïre à l'appui de l'opération GUARDIAN RETRIEVAL, naviguant à 5 123 nm à une vitesse continue de 20 nœuds. NASSAU est resté sur place pendant environ un mois à l'appui de cette opération, retournant à Norfolk en mai 1997.

En juillet 1997, le NASSAU était l'un des quatre navires à Norfolk qui a accueilli la quatrième démonstration annuelle d'interopérabilité Joint Warrior (JWID) '97. JWID '97 a été menée sur des sites spécifiques de l'armée américaine, de l'OTAN et des nations alliées à travers le monde. Ce fut l'occasion non seulement de tester et d'afficher des démonstrations de technologies de l'information, mais aussi de prouver que la Marine et ses navires étaient des acteurs uniques et efficaces dans le monde en pleine croissance de l'interopérabilité du commandement, du contrôle, des communications, de l'informatique et du renseignement (C4I) dans un et l'environnement de la coalition. L'expérience acquise par l'équipage de NASSAU a fourni la capacité et les connaissances nécessaires pour tirer pleinement parti des démonstrations C4I.

En juin 1998, NASSAU a participé à l'un des plus grands exercices militaires combinés de cette année. En tant que force de visite des pays alliés, du Canada et d'autres forces de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), la NASSAU a mené des exercices axés sur les opérations multinationales d'imposition de la paix pendant l'entraînement opérationnel des commandants maritimes (MARCOT)/Unified Spirit '98.

En novembre 1998, le NASSAU est parti pour le déploiement du groupe méditerranéen amphibie (MARG 99-1).

NASSAU a sonné le Nouvel An dans le port de Barcelone, en Espagne. Après avoir quitté Barcelone, NASSAU a visité la ville espagnole voisine de Rota.

Une fois en cours de nouveau de Rota, les Marines de 24 Marine Expeditionary Unit (Special Operations Capable) ont participé à l'exercice espagnol PHIBLEX. Ces types d'exercices sont menés pour aider à renforcer les relations avec les pays étrangers. Après l'achèvement de l'exercice réussi, NASSAU a fumé vers l'île de Crète. NASSAU s'est arrêté dans la baie de Souda, en Crète. Ce serait la première visite de NASSAU sur la petite île.

En partant de Crète, NASSAU a atteint la mi-parcours de la croisière. En raison d'une éventuelle intervention de l'OTAN dans la province instable de Pristina, au Kosovo, NASSAU a reçu l'ordre de rester dans la zone d'opérations pour d'autres ordres. Après la suspension des pourparlers de l'OTAN, la NASSAU est restée en attente mais a autorisé une visite du port. Le 18 février, NASSAU a de nouveau visité le port de la baie de Souda, mais cette fois seulement pour deux jours. Le 20, NASSAU s'est mis en route pour reprendre sa veille dans la zone d'opérations au large du Kosovo.

Pendant les pourparlers, les Marines ont participé à l'exercice Alexandre le Grand. Après le backload de tous les Marines, NASSAU se dirigea vers la petite île de Malte. Deux Marine CH-46 Seaknight ont été lancés depuis le pont d'envol de NASSAU alors que le navire se dirigeait vers le port maltais de La Valette. Leur mission, transporter à NASSAU le président de Malte, le Dr Ugo Mifsud Bonnici, l'ambassadeur américain à Malte, l'honorable Kathryn L. Proffitt, et des membres du parti présidentiel pour une brève visite avant que NASSAU ne tire sur le quai. C'était la première visite de NASSAU à Malte depuis 1997.

Peu de temps après son arrivée à Malte, NASSAU a reçu l'ordre de se diriger vers la mer Égée pour aider lors de l'opération Allied Force de l'OTAN. La mission principale de NASSAU est passée d'un assaut amphibie à une mission de récupération tactique d'un avion et d'un personnel abattus (TRAP). NASSAU a démarré en sept heures et est passé de Malte à la mer Égée pour se mettre en attente alors que les forces de l'OTAN menaient leur première campagne de bombardement de l'opération.

NASSAU est arrivé à Norfolk le 13 mai et a conclu un déploiement très réussi et mouvementé. L'équipage a passé du temps avec la famille et les amis pendant les périodes de congé post-déploiement. Le 28 juin, l'équipage a repris la route cette fois pour un déchargement de munitions à Earle, New Jersey. Quelques semaines plus tard, le 15 juillet, le bâton mort de NASSAU a descendu la rivière Elizabeth jusqu'au chantier naval de Norfolk pour une révision complexe de neuf mois.

L'USS NASSAU a achevé la révision complexe de neuf mois au chantier naval de Norfolk en mars 2000. Parmi les réalisations de la révision figuraient la mise à niveau des systèmes de conduite d'incendie et de mousse à formation de film aqueux (AFFF) avec des vannes papillon hautes performances la conversion de pompes à incendie 3 et 4 de la turbine à vapeur au remplacement de l'alimentation électrique de la console de contrôle des avaries du navire avec le remplacement du nouveau système de contrôle des avaries (DCQ) de l'hélice bâbord et la révision complète des chaudières numéro un et deux. Après une évaluation réussie du Light-Off, l'USS NASSAU a effectué des essais en mer du 17 au 20 mars 2000.

Le 26 avril, l'USS NASSAU a navigué vers la zone d'opérations du sud de Porto Rico pour un exercice de missiles. Après avoir terminé avec succès l'exercice, NASSAU a effectué une escale de quatre jours à Fort Lauderdale, en Floride, pour participer au Fort Lauderdale Air and Sea Show le samedi 6 mai et le dimanche 7 mai. Pour le spectacle de samedi, l'USS NASSAU a jeté l'ancre dans la baie et a accueilli plus de 1 000 invités, qui ont regardé le spectacle, qui mettait en vedette les Blue Angels de la Marine depuis le pont d'envol du navire.

Le vendredi 16 juin, NASSAU a jeté l'ancre à Hampton Roads à l'embouchure de la rivière Elizabeth et a accueilli plus de 1 200 invités, qui ont vu l'arrivée des grands voiliers d'OPSAIL 2000 alors qu'ils entraient dans le port de Norfolk. Plus de 150 navires et navires de plus de 60 nations ont défilé sur 30 milles de Fort Story au centre-ville de Norfolk, en Virginie. Parmi les 1 200 invités figuraient le commandant en chef, l'amiral de la flotte américaine de l'Atlantique Vernon Clark, les sénateurs Warner et Robb de Virginie, le membre du Congrès Sisisky et le gouverneur Gilmore.

En préparation du déploiement du navire, NASSAU a terminé un chargement d'armes à la Naval Weapons Station Earle, N.J. du 26 au 30 juin. En quittant NWS Earle, le navire s'est dirigé vers le port de New York où il a participé à l'International Naval Review 2000. Parmi les points forts de la visite d'une semaine, le capitaine Mauer a réengagé 13 marins NASSAU à la Statue de la Liberté. Le 4 juillet, le navire a accueilli 2 000 invités, dont le général James L. Jones, commandant du Corps des Marines, qui a assisté au défilé des grands voiliers d'OPSAIL 2000 alors qu'ils entraient dans le port de New York.Du 5 au 8 juillet, l'USS NASSAU a amarré à l'ancienne station navale de Staten Island, où l'équipage a accueilli plus de 12 000 visiteurs.

Le 10 juillet, le commodore William J. Luti, commandant de l'escadron amphibie DEUX, embarque à bord. Du 13 au 21 juillet, le PHIBRON TWO, l'USS NASSAU et la 22e MEU ont participé à l'exercice d'intégration PHIBRON/MEU (PMINT) en préparation du déploiement prévu en mer Méditerranée. Au cours de cet exercice, NASSAU a chargé plus de 1200 Marines et 52 véhicules. Du 5 au 14 septembre, ils ont effectué des opérations en cours pour perfectionner les compétences nécessaires pour mener à bien le déploiement.

Du 9 au 28 octobre, l'USS NASSAU a participé à un exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX) exigeant que les unités opérationnelles du groupe de préparation amphibie NASSAU (NASARG) effectuent des exercices d'assaut amphibie en direct sur l'île de Vieques, la première utilisation de Vieques après la l'île a été rouverte pour les exercices d'entraînement de la Marine. Le NASARG a ensuite rejoint les unités du groupement tactique USS TRUMAN (CVN 75) pour des exercices d'entraînement supplémentaires. Du 18 au 20 octobre, NASSAU a effectué un nettoyage complet de l'équipement à la station navale de Roosevelt Roads, à Porto Rico.

Après avoir terminé une période de mouvement pré-outre-mer (POM) du 28 octobre au 27 novembre, le NASSAU et d'autres navires de la NASARG ont quitté la base navale de Norfolk pour un déploiement méditerranéen de six mois. Le NASARG a transité au Camp LeJeune pour charger la 22e Marine Expeditionary Unit. Le 1er décembre, le NASARG a commencé à traverser l'océan Atlantique pour arriver à Rota, en Espagne, le 11 décembre. Au départ de Rota le 14 décembre, le NASSAU a participé à un exercice amphibie avec la flotte espagnole avant de traverser le détroit de Gibraltar dans la Méditerranée.

Vers 03h00 le matin du 20 décembre, l'USS NASSAU a découvert un petit bateau à la dérive et en train de couler. Le bateau, destiné à transporter seulement sept passagers, contenait 30 hommes. L'officier de pont a manœuvré le navire suffisamment près pour que la petite embarcation puisse être amenée à côté. Les membres d'équipage ont pu secourir 29 des 30 passagers du bateau surchargé.

NASSAU était au port de Brindisi, en Italie, du 23 décembre au 4 janvier 2001. Les membres d'équipage ont célébré la messe du réveillon de Noël avec le pape à Rome et ont sonné le Nouvel An avec un certain nombre d'activités organisées à bord du navire tout au long de la soirée.

Le prochain port d'escale de NASSAU était La Valette, à Malte, du 8 au 11 janvier. Le point culminant de la visite a été la réception de l'ambassadrice américaine à Malte, Kathryn Proffitt, organisée par l'équipage de NASSAU. Le NASSAU a ensuite navigué jusqu'à Palma, en Espagne, y mouillant du 16 au 21 janvier, suivi de Carthagène, en Espagne, du 25 au 29 janvier. Le NASSAU s'est ensuite rendu à Toulon, en France, du 2 au 5 février, où le navire a terminé sa période de maintenance à mi-déploiement. En quittant Toulon, en France, l'équipage de l'USS NASSAU et les Marines de la 22 Marine Expeditionary Unit ont participé à l'exercice d'entraînement Capo Teulando au large des côtes de la Sardaigne. Suite au programme de travail chargé à Toulon et pendant l'exercice d'entraînement, NASSAU a bénéficié d'une escale au port de Tarente, en Italie, du 28 février au 5 mars. Cela a été suivi d'une deuxième visite à La Valette, à Malte, du 13 au 16 mars.

En quittant Malte, la NASSAU a participé à l'exercice d'entraînement Atlas Hinge, au large des côtes de l'Afrique du Nord, du 17 mars au 9 avril. À la fin de l'exercice, NASSAU est retourné à la mer Adriatique. Alors que les Marines de la 22e Marine Expeditionary Unit (Special Operations Capable) ont participé à Slunj 2001, un exercice d'entraînement en Croatie. NASSAU a apprécié de visiter le port de Rijeka, en Croatie. L'un des moments forts de la visite a été le 20 avril lorsque NASSAU a organisé une réception pour l'ambassadeur américain en Croatie, l'ambassadeur Lawrence Rossin.

Après le retour des Marines, le NASSAU a navigué vers l'ouest, quittant la Méditerranée. La dernière escale du navire était un retour à Rota, en Espagne, du 3 au 8 mai, où le groupe amphibie NASSAU a achevé sa rotation avec le groupe amphibie USS KEARSARGE (LHD 3).

Le NASSAU est alors sorti de la Sixième Flotte et a commencé le voyage de retour à travers l'Atlantique vers la maison. Le navire est arrivé à Onslow Bay le 21 mai, où les Marines du 22e MEU (Special Operations Capable) ont été déchargés. Après avoir débarqué les Marines, les membres d'équipage du NASSAU ont été accueillis par des membres de la famille et des amis le 23 mai pour une croisière d'une nuit sur le tigre, alors que le navire naviguait de la baie d'Onslow à Norfolk, en Virginie, où le navire est arrivé le 24 mai.

Après une période d'arrêt bien nécessaire, NASSAU a transité à Earle Naval Weapons Station, N.J., le 23 juin pour décharger des munitions en vue d'entrer dans le chantier naval de Metro Machine le 30 juillet pour une période de maintenance planifiée de quatre mois. Pendant leur séjour au chantier naval Metro Machine, les usines d'ingénierie de NASSAU ont été révisées et l'amarrage et les espaces de travail du navire ont fait l'objet de rénovations telles que de nouveaux ponts PRC. NASSAU a terminé avec succès une évaluation Light Off le 29 octobre et une évaluation initiale le 16 novembre.

À la fin de l'arrêt des vacances du navire le 8 janvier 2002, les dates de déploiement du NASSAU étaient incertaines en raison des événements mondiaux. NASSAU a terminé avec succès un calendrier accéléré pour tous les exercices de certification afin d'être prêt à être déployé tôt si nécessaire pour soutenir l'opération Enduring Freedom.

Le navire a terminé un chargement d'armes à Earle Naval Weapons Station, N.J. du 24 au 27 février 2002, retournant à Norfolk pour seulement une semaine, avant de reprendre la route pour la zone d'opérations portoricaine pour terminer leur exercice de missiles. Prenant une pause pendant la période chargée en cours, l'équipage a profité de trois jours pour visiter l'île de Saint-Thomas dans les îles Vierges américaines.

Après son retour à Norfolk, l'équipage du NASSAU a terminé et réussi son inspection du Conseil d'inspection et d'enquête (INSURV) du 1er au 4 avril 2002. Après seulement quelques jours au port, l'équipage de l'USS NASSAU était de nouveau en route du 16 au 24 avril au terminer leur exercice d'intégration PHIBRON/MEU (PMINT). Cet exercice a été suivi d'un exercice de l'unité expéditionnaire maritime/groupe de préparation amphibie (MEU/ARGEX) du 3 au 12 juin 2002 et d'un exercice de capacité d'opérations spéciales (SOCEX) du 19 au 27 juin 2002. NASSAU est retourné au port, permettant une partie de la l'équipage de prendre congé pendant la première période de mouvement pré-outre-mer (POM) du navire du 3 au 18 juillet 2002. Avant la deuxième période de POM, NASSAU a de nouveau passé quatre jours en route, servant de plate-forme pour les qualifications des pilotes maritimes. De retour au port dans la soirée du 25 juillet 2002, NASSAU était de nouveau en route tôt le lendemain matin pour une croisière en famille. Après son retour au port, le navire a terminé sa deuxième période de POM du 26 juillet au 8 août 2002.

L'USS NASSAU a quitté Norfolk pour commencer le déploiement du Groupe de préparation amphibie en Méditerranée (MARG) 03-02 le lundi 26 août 2002. Les autres navires composant le Groupe de préparation amphibie de NASSAU étaient l'USS AUSTIN (LPD 4) et l'USS TORTUGA (LSD 46). De Norfolk, les navires ont transité vers Onslow Bay, Caroline du Nord, pour charger les Marines de la 24e unité expéditionnaire de marines (Special Operations Capable) du 26 au 28 août. Le 29 août, les navires du groupe de préparation amphibie NASSAU ont quitté la baie d'Onslow et ont commencé leur transit à travers l'océan Atlantique. Arrivés à Rota, en Espagne, le 7 septembre 2002, les navires se sont engouffrés dans la sixième flotte. En raison de l'indisponibilité de l'espace de la jetée en raison du nombre de navires de la flotte espagnole actuellement à l'importation, l'USS NASSAU est resté au mouillage pendant toute la période d'importation.

En commençant le soir du 9 septembre 2002, l'USS NASSAU a transité par le détroit de Gibraltar dans la mer Méditerranée en route vers Thessalonique, en Grèce. Arrivé en Grèce le 16 septembre, NASSAU a déchargé la 24e MEU (SOC) des Marines en vue de leur participation à Dynamic Response, un exercice d'entraînement au Kosovo. Après avoir terminé le déchargement, l'USS NASSAU a transité dans la mer Adriatique pour une escale au port de Rijeka, en Croatie, du 27 au 30 septembre 2002. Parmi les points forts de la visite a été une réception organisée à bord par l'ambassadeur américain en Croatie, l'ambassadeur SE Lawrence G. Rossin le 28 septembre 2002.

En quittant Rijeka, l'USS NASSAU a participé à un exercice d'entraînement, le croate PHIBLEX, avec l'armée croate du 1er au 4 octobre. Après avoir terminé l'exercice, le navire a transité vers Marmaris, en Turquie, pour la deuxième escale du navire du 11 au 14 octobre 2002.

De Marmaris, l'USS NASSAU est retourné à Thessalonique, en Grèce, où les Marines de la 24e MEU (SOC) ont rejoint le navire. Le déchargement a eu lieu du 20 au 22 octobre 2002 en vue du transit du navire par le canal de Suez. L'USS NASSAU a rejoint la cinquième flotte le 26 octobre 2002 et a transité par le canal de Suez pour commencer sa période de service dans le cadre du commandement central américain. Pendant les mois de novembre et décembre, l'USS NASSAU est resté stationné dans le golfe d'Oman au large des côtes de la Corne de l'Afrique. Les Marines du 24th MEU (SOC) ont débarqué à Djibouti pour participer à deux exercices, Image Nautilus du 7 au 16 novembre 2002 et Edged Mallet du 27 novembre au 11 décembre.

Le 26 décembre 2002, NASSAU a traversé le détroit d'Ormuz dans le golfe Persique, en route vers Manama, Bahreïn, où l'équipage du navire a sonné le Nouvel An lors d'une escale bien méritée du 28 décembre 2002 au 1er janvier 2003. Le 2 janvier , le navire est devenu de nouveau en route pour continuer son déploiement éventuel et occupé à l'appui des opérations Enduring Freedom et Iraqi Freedom. Les marins et les marines de l'USS NASSAU et de la 24e unité MEU (SOC) ont transité de Bahreïn au sud vers les Émirats arabes unis, où ils ont participé à l'opération Iron Magic avec les forces militaires de ce pays du 4 au 24 janvier.

Après avoir terminé l'exercice d'entraînement, le navire est resté en route dans le golfe Persique jusqu'au 2 février, date à laquelle il est retourné à Manama, Bahreïn, pour une deuxième escale dans la nation insulaire du 2 au 4 février. Au départ de Bahreïn, le navire a transité par le détroit d'Ormuz le 6 février et a repris ses opérations dans le golfe d'Aden, comme il l'avait fait en novembre et décembre 2002.

Après avoir quitté Bahreïn, l'USS NASSAU a accueilli le commandant de la Force opérationnelle FIVE ONE, le RAD W. C. Marsh, qui s'est embarqué à bord du 6 au 8 février. L'USS NASSAU a également reçu la visite du commandant du groupe amphibie DEUX, FDM M. P. Nowakowski, le 12 février.

Initialement prévu pour retourner à Norfolk en mars, l'USS NASSAU a appris à la mi-février que le déploiement serait prolongé de six semaines supplémentaires jusqu'au 30 avril, alors que les tensions entre les États-Unis et le gouvernement de Saddam Hussein en Irak continuaient de s'intensifier. L'USS NASSAU a continué à opérer dans le golfe d'Aden jusqu'à ce qu'il reçoive l'ordre opérationnel de transiter à nouveau le détroit d'Ormuz dans le sud du golfe Persique le 10 mars.

Le 20 mars, les forces américaines, rejointes par les troupes britanniques, ont commencé des opérations militaires en Irak dans le but de mettre fin au régime de Saddam Hussein. Deux jours avant que l'USS NASSAU ne commence son transit de retour, le navire a reçu la nouvelle d'une seconde prolongation indéfinie. Au lieu de commencer le transit vers la maison, elle a reçu l'ordre de se diriger vers le nord jusqu'à Koweït City où les Marines du 24e MEU (SOC) ont été débarqués en route pour rejoindre les forces américaines et de la coalition combattant déjà en Irak. Les pilotes de l'élément de combat aérien de la 24e MEU ont également contribué aux opérations de combat en survolant des missions Harrier au-dessus de l'Irak. Les Marines sont restés en Irak pendant un mois avant de recevoir l'ordre de retourner sur le navire. Alors que les Marines préparaient leur équipement pour le chargement, l'USS NASSAU a effectué sa troisième et dernière escale au port de Manama, à Bahreïn, du 19 au 23 avril. Les Marines sont tous retournés en toute sécurité à l'USS NASSAU du 24 au 29 avril et le 30 avril, avec le chargement des Marines terminé, l'USS NASSAU a commencé le transit tant attendu vers son port d'attache.

Le navire a traversé le détroit d'Ormuz pour la dernière fois le 2 mai, traversant le golfe d'Oman et la mer Rouge jusqu'au canal de Suez le 11 mai. Transitant le canal dans la mer Méditerranée, le navire a rejoint la sixième flotte américaine, après avoir servi plus de six mois dans le cadre de la cinquième flotte américaine à l'appui des opérations Enduring et Iraqi Freedom. L'USS NASSAU a traversé la mer Méditerranée sans délai, transitant par le détroit de Gibraltar le 17 mai. La traversée de l'océan Atlantique par le navire a été marquée par la perte tragique de deux membres d'équipage. Le vendredi 23 mai, un membre de l'équipage du NASSAU a été perdu en tombant par-dessus bord. Profitant d'une pause sur le dessus lors d'une journée "sans vol", ABF3 Dwane Williams est tombé sur le côté alors qu'il poursuivait un ballon de football. Le navire a immédiatement inversé le cap dans un effort pour le sauver, mais malgré une recherche approfondie par de petits bateaux, d'autres navires en compagnie et les hélicoptères de recherche et de sauvetage du navire qui ont duré jusqu'à la tombée de la nuit, il n'a jamais été retrouvé. Deux jours plus tard, HM1 Shaun Dale a été porté disparu après avoir omis de se présenter à un rassemblement ministériel. Le navire a fait demi-tour pour retracer son itinéraire, à partir du moment où le maître Dale a été vu pour la dernière fois plus tôt ce matin-là jusqu'au moment où il a été porté disparu. Plusieurs recherches espace par espace du navire ont également été menées tout au long de la journée, mais il n'a jamais été retrouvé.

Malgré la perte tragique de deux coéquipiers, l'USS NASSAU a tout de même reçu un accueil triomphal à son arrivée le 26 mai à Morehead City, en Caroline du Nord. Après avoir terminé le déchargement du Marine, l'USS NASSAU a accueilli la famille et les amis à bord le 25 mai, lors de la croisière Tiger du navire. Les membres de la famille ont rejoint les marins de l'USS NASSAU pour le transit de nuit de Morehead City au port d'attache du navire de Norfolk. Les invités ont rejoint leurs membres d'équipage à la surface le 29 mai alors que le navire faisait son retour triomphal à son port d'attache. Ayant été en route pendant un total de 277 jours, l'USS NASSAU a obtenu le droit d'afficher un fanion Homeward Bound en entrant dans le port. Les trois navires du groupe amphibie NASSAU étaient les seuls navires de la côte est à être déployés depuis leur port d'attache plus de 270 jours depuis la première guerre du golfe Persique. Le fanion rouge, blanc et bleu de l'USS NASSAU mesurait 400 pieds de long. Conformément à la tradition, le fanion a été coupé en morceaux après le début de l'affichage. Le champ bleu avec son étoile blanche a été présenté au commandant du navire, le CAPT R. P. Tjepkema, et chaque membre d'équipage qui a terminé l'ensemble du déploiement a reçu une section des bandes rouges et blanches du fanion.

Après avoir terminé le déploiement long et mouvementé du navire, l'équipage a commencé une période de congé post-déploiement d'un mois bien nécessaire du 29 mai au 29 juin. Une fois cette courte pause terminée, l'équipage s'est remis au travail pour préparer la disponibilité du navire en cale sèche.

NASSAU a transité le 10 juillet 2003 de la station navale de Norfolk au chantier naval de Norfolk à Portsmouth, en Virginie. Le navire est entré dans la cale sèche numéro 8 le même jour, commençant une disponibilité de maintenance planifiée en cale sèche (DPMA) de huit mois.

L'ouragan Isabel a traversé la région le 18 septembre. L'USS NASSAU a pu sécuriser le navire et n'a subi aucun dommage à la suite de l'ouragan. La date de fin du DPMA a été prolongée de deux semaines en raison de l'interruption des travaux causée par les préparatifs et le nettoyage de l'ouragan. NASSAU a repris la mer début avril 2004 pour des essais en mer et le reste de l'année a été consacré à des opérations locales au large de la côte est.

NASSAU a commencé 2005 en préparant son déploiement de novembre 2005. De janvier à mars, le programme de NASSAU s'est concentré sur la réparation du matériel, l'intégration des groupes de grève et la formation au niveau de l'unité. Les disponibilités se sont avérées difficiles en donnant la priorité à la réparation si nécessaire de multiples défaillances d'équipement dans une période de temps limitée. Les commandants de guerre des groupes aéronavals et les commandants ont également passé au début de 2005 à développer et à tester des tactiques, des techniques et des procédures pour les opérations des groupes aéronavals au cours des exercices et du déploiement à venir. De multiples conférences et formations inport ont servi de base aux procédures tactiques et techniques du groupe expéditionnaire de la NASSAU (NASESG). En plus de la planification du groupe aéronaval, NASSAU a effectué plusieurs exercices et évaluations à bord, y compris la formation AV-8B Harrier pour maintenir et/ou rafraîchir les compétences de l'équipage.

Au cours de l'année, NASESG a effectué sa première navigation de groupe pour exercer l'interopérabilité et la formation multi-navire. Cet événement a permis de valider les procédures élaborées lors de la précédente conférence Warfare Commanders. En mai, NASSAU a joué un rôle clé dans le transport de 85 marins et marines du bataillon de construction d'Haïti vers les États-Unis. Le backload a fourni du temps pour une formation en cours soutenue et les premières opérations prolongées de puits humides depuis de nombreux mois.

Fin septembre, NASESG a participé à un exercice de certification (CERTEX) au cours duquel la 22e Marine Expeditionary Unit (22e MEU) a obtenu sa certification Special Operations Capable (SOC).

Le 7 novembre, la NASSAU s'est déployée pour soutenir la guerre mondiale contre le terrorisme et les opérations irakiennes et Enduring Freedom. Après le chargement du 22e MEU (SOC), le NASSAU a transité de l'océan Atlantique au golfe Persique. Au cours du déploiement, NASSAU a mené des opérations de sécurité maritime dans la zone d'opérations de la 5e Flotte. Les visites portuaires comprenaient Rota, Espagne, Koweït Mina Sulman, Bahreïn Djibuti et Palma de Majorque, Espagne. L'USS NASSAU est rentré chez lui à Norfolk le 4 mai 2006.

Après une période d'arrêt et de congé, NASSAU a repris l'entraînement local au large de la côte Est interrompu par un déploiement de pointe de six semaines vers la Méditerranée de mars à mai 2007 au cours de laquelle le navire a participé à l'exercice Phoenix Express, un exercice multinational avec l'Afrique du Nord et l'Europe les forces.

Fin 2007, le NASESG a mené son COMPTUEX avant de se déployer dans les zones d'opérations des 5e et 6e flottes le 20 février 2008. Après avoir fait escale à Rota, en Espagne, à Malte et à Naples, en Italie, l'ESG a participé à l'exercice Phoenix Express 2008 en avril. En mai et juin, NASSAU a opéré dans le golfe Persique et est finalement revenu à Norfolk le 11 juillet 2008.

Le 3 décembre, NASSAU est entré dans l'installation de réparation de navires de BAE Systems Norfolk pour une maintenance planifiée et y est resté jusqu'en 2009. Après des essais en mer en mai, NASSAU a commencé les premiers exercices d'intégration avec la 24e MEU en août, suivis du COMPTUEX de la NASESG fin octobre. .

Le 18 janvier 2010, le NASSAU a quitté Norfolk pour son dernier déploiement dans les zones d'opérations des 5e et 6e flottes. Cependant, le 20 janvier, l'ESG a été détourné vers Haïti pour des opérations de secours à la suite d'un tremblement de terre dans ce pays. Après avoir soutenu l'opération Unified Response, le NASSAU a quitté Haïti et a repris son programme initial en direction de la Méditerranée.

Le dernier retour de NASSAU a eu lieu le 15 août 2010, lorsqu'elle est retournée à Norfolk. En septembre, il a déchargé ses munitions à la Naval Weapons Station Earle, dans le New Jersey, avant de se lancer dans sa dernière période en mer à la mi-novembre.

L'USS NASSAU a été désarmé à son port d'attache de Norfolk, en Virginie, le 31 mars 2011.

Accidents à bord de l'USS NASSAU :

Dwayne Williams, un maître de troisième classe de 23 ans originaire de Philadelphie, en Pennsylvanie, poursuivait un ballon de football vendredi matin lorsqu'il a trébuché et est tombé sur le côté du navire, plongeant à 70 pieds dans l'Atlantique.

Dans les 5 minutes, un RHIB a été envoyé de l'USS NASSAU et dans les 10 minutes, un hélicoptère est arrivé sur les lieux pour participer aux recherches.

  • L'USS NASSAU dispose d'un système de télévision en circuit fermé qui comprend 14 caméras, 22 moniteurs, 14 stations audio, 3 magnétoscopes, 48 ​​récepteurs de télévision, 123 prises de télévision et un studio complet avec écran de film/diapositive 16 mm et équipement d'enregistrement vidéo pour le direct ou émissions enregistrées.
  • L'USS NASSAU dispose d'un système de communication interne avec 692 téléphones (558 à clavier, 132 téléphones Internet et 2 téléphones à commutation).
  • L'USS NASSAU doit se baisser pour passer sous les ponts - le mât le plus haut est à 221 pieds au-dessus de la quille, mais il s'inclinera et, une fois plié, la hauteur est réduite de 23 pieds.

Les photos ci-dessous ont été prises par Stefan Karpinski lors du déploiement de la NASSAU en 2003 à l'appui de l'opération Enduring Freedom.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le NASSAU à la base navale de Norfolk, en Virginie, le 9 novembre 2008.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le NASSAU chez BAE Ship Systems à Norfolk, en Virginie. Les photos ont été prises le 3 février 2009.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le NASSAU passant le tunnel du pont de la baie de Chesapeake en route vers la base navale de Norfolk, en Virginie, le 29 octobre 2010. Les trois dernières photos montrent le NASSAU quelques heures plus tard à la base navale toujours avoir deux remorqueurs à côté.


03/03/1776 – Battles – La bataille de Nassau aux Bahamas commence (bataille navale)

La bataille de Nassau (3-4 mars 1776) était une action navale et un assaut amphibie des forces américaines contre le port britannique de Nassau, aux Bahamas, pendant la guerre d'indépendance américaine (également connue sous le nom de guerre d'indépendance américaine). Il est considéré comme la première croisière et l'un des premiers engagements de la marine continentale nouvellement créée et des marines continentaux, les ancêtres de la marine et du corps des marines des États-Unis. L'action était également le premier débarquement amphibie des Marines. Il est parfois connu sous le nom de Raid de Nassau.

Parti du cap Henlopen, Delaware, le 17 février 1776, la flotte est arrivée aux Bahamas le 1er mars avec pour objectif de saisir la poudre à canon et les munitions qui y étaient stockées. Deux jours plus tard, les marines débarquèrent et s'emparèrent du fort Montagu à l'extrémité est du port de Nassau, mais n'avancèrent pas jusqu'à la ville, où la poudre à canon était stockée. Cette nuit-là, le gouverneur de Nassau avait chargé la majeure partie de la poudre à canon à bord des navires qui ont ensuite navigué pour Saint-Augustin. Le 4 mars, les marines coloniales avancent et prennent le contrôle de la ville mal défendue.

Les forces coloniales sont restées à Nassau pendant deux semaines et ont emporté tout le reste de poudre à canon et de munitions qu'elles pouvaient. La flotte est retournée à New London, Connecticut début avril, après avoir capturé quelques navires de ravitaillement britanniques, et notamment échoué à capturer dans une action le 6 avril.

Lorsque la guerre d'Indépendance américaine éclata en 1775, Lord Dunmore, le gouverneur provincial britannique de la colonie de Virginie, avec les forces britanniques sous son commandement, avait transféré le stock d'armes et de poudre à canon de la Virginie sur l'île de New Providence dans le Colonie de la Couronne des Bahamas, afin d'éviter qu'elle ne tombe entre les mains de la milice rebelle. Montfort Browne, le gouverneur des Bahamas, a été alerté par le général Thomas Gage en août 1775 que les colons rebelles pourraient tenter de s'emparer de ces fournitures.

La pénurie désespérée de poudre à canon dont disposait l'armée continentale avait conduit le deuxième congrès continental à organiser une expédition navale, dont l'un des objectifs était la saisie des fournitures militaires à Nassau. Alors que les ordres donnés par le Congrès à Esek Hopkins, le capitaine de flotte choisi pour diriger l'expédition, ne comprenaient que des instructions pour les patrouilles et les raids sur les cibles navales britanniques sur les côtes de Virginie et de Caroline, des instructions supplémentaires peuvent avoir été données à Hopkins lors de réunions secrètes du Comité naval du Congrès. Les instructions que Hopkins a données aux capitaines de sa flotte avant son départ du cap Henlopen, Delaware, le 17 février 1776, comprenaient des instructions de rendez-vous sur l'île de Great Abaco aux Bahamas.

La flotte lancée par Hopkins était composée d'Alfred, Hornet, Wasp, Fly, Andrew Doria, Cabot, Providence et Columbus. En plus des équipages des navires, il transportait 200 marines sous le commandement de Samuel Nicholas. Malgré des vents violents, la flotte est restée ensemble pendant deux jours, lorsque Fly et Hornet se sont séparés de la flotte. Hornet a été contraint de retourner au port pour des réparations, et Fly a finalement rattrapé la flotte à Nassau, après le raid. Hopkins ne se laissa pas dissuader par la perte apparente des deux navires, il savait qu'une grande partie de la flotte britannique était au port en raison des vents violents.

Le gouverneur Browne a reçu d'autres renseignements fin février selon lesquels une flotte rebelle se rassemblait au large des côtes du Delaware, mais n'a apparemment pris aucune mesure significative pour préparer une défense. Le port de New Providence avait deux défenses principales, Fort Nassau et Fort Montagu. Le fort Nassau était situé à Nassau, mais était mal placé pour défendre le port contre les attaques amphibies, et avait des murs qui n'étaient pas assez solides pour supporter l'action de ses 46 canons. En conséquence, le fort Montagu avait été construit en 1742 à l'extrémité est du port, commandant son entrée. Au moment du raid, il était fortifié avec 17 canons, bien que la plupart de la poudre à canon et des munitions se trouvaient à Fort Nassau.

La flotte est arrivée à l'île d'Abaco le 1er mars 1776. La force a capturé deux sloops appartenant à des loyalistes, l'un de ces hommes étant le capitaine Gideon Lowe de Green Turtle Cay, et a pressé leurs propriétaires de servir de pilotes. George Dorsett, un capitaine de navire local, s'est éloigné d'Abaco et a alerté le gouverneur Browne de la présence de la flotte rebelle. La force de débarquement a été transférée aux deux sloops capturés et à Providence le lendemain, et des plans ont été formulés pour l'assaut. Alors que la flotte principale se retenait, les trois navires transportant la force de débarquement devaient entrer dans le port à l'aube du 3 mars et prendre le contrôle de la ville avant que l'alarme ne puisse être donnée.

La décision d'atterrir à l'aube s'est avérée être une erreur, car l'alarme a été donnée à Nassau lorsque les trois navires ont été repérés dans la lumière du matin, réveillant le gouverneur Browne de son lit. Il a ordonné que quatre canons soient tirés depuis Fort Nassau pour alerter la milice. Deux des canons sont sortis de leurs montures lorsqu'ils ont été tirés. A 7 heures du matin, il a eu une discussion avec Samuel Gambier, l'un de ses conseillers, sur l'idée que la poudre à canon devrait être retirée des îles sur le Mississippi Packet, un navire rapide amarré dans le port. Ils n'ont finalement pas donné suite à l'idée, mais Browne a ordonné à trente miliciens pour la plupart non armés d'occuper Fort Montagu avant de se retirer dans sa maison pour se "faire un peu décent".

Lorsque les canons à Fort Nassau ont été entendus par les assaillants, ils ont réalisé que leur surprise était perdue et ont avorté l'assaut. Les éléments de la flotte rejoignirent Hanover Sound, à environ six milles marins à l'est de Nassau. Là, Hopkins tint conseil et un nouveau plan d'attaque fut élaboré. Selon des récits maintenant discrédités, le lieutenant de Hopkins, John Paul Jones, a suggéré un nouveau point d'atterrissage et a ensuite dirigé l'action. Jones ne connaissait pas les eaux locales, contrairement à de nombreux capitaines présents au conseil. Il est plus probable que la force de débarquement était dirigée par le lieutenant Cabot, Thomas Weaver, qui connaissait également la région. Avec la force augmentée de 50 marins, les trois navires, avec le Wasp offrant un support de couverture supplémentaire, l'ont transporté jusqu'à un point au sud et à l'est de Fort Montagu, où ils ont effectué un débarquement sans opposition entre 12 et 14 heures. C'était le premier débarquement de ce qui allait devenir le Corps des Marines des États-Unis.

Un lieutenant Burke a dirigé un détachement de Fort Montagu pour enquêter sur l'activité des rebelles. Étant donné qu'il était en infériorité numérique, il a choisi d'envoyer un drapeau de trêve pour déterminer leurs intentions. De là, il apprit que leur objectif était la poudre et les magasins militaires. Pendant ce temps, le gouverneur Browne arriva à Fort Montagu avec quatre-vingts autres miliciens. Après avoir appris la taille de la force qui avançait, il ordonna le tir de trois des canons du fort et retira tous, sauf quelques hommes, à Nassau. Il se retira lui-même dans la maison du gouverneur, tandis que la plupart des miliciens, plutôt que d'essayer de prendre position, retournèrent également chez eux. Browne a envoyé le lieutenant Burke pour parlementer avec les rebelles une deuxième fois, afin d'attendre que l'officier de commandement de l'ennemi connaisse sa course et pour quelle raison il avait débarqué ses troupes.

Le tir des canons de Montagu avait donné à Nichols une pause pour s'inquiéter, mais ses hommes avaient occupé le fort, et il consultait ses officiers sur leur prochain mouvement lorsque Burke est arrivé. Ils répétèrent obligeamment à Burke qu'ils étaient arrivés pour prendre la poudre et les armes, et qu'ils étaient prêts à attaquer la ville. Burke rapporta cette nouvelle à Browne vers 16 heures. Plutôt que d'avancer plus loin sur Nassau, Nichols et sa force sont restés à Fort Montagu cette nuit-là. Browne a tenu un conseil de guerre ce soir-là, au cours duquel la décision a été prise de tenter de retirer la poudre à canon. À minuit, 162 des 200 barils de poudre à canon ont été chargés sur le Mississippi Packet et le HMS St. John, et à 2 heures du matin, ils ont quitté le port de Nassau, à destination de Saint Augustine. Cet exploit a été rendu possible parce que Hopkins avait négligé de poster ne serait-ce qu'un seul navire pour garder les canaux d'entrée du port, laissant la flotte ancrée en toute sécurité dans Hanover Sound.

Les marines Nichols occupèrent Nassau sans résistance le lendemain matin, après qu'un tract rédigé par le commodore Hopkins eut été distribué dans toute la ville. Ils ont été rencontrés en route par un comité des dirigeants de la ville, qui a offert les clés de la ville.

Hopkins et sa flotte sont restés à Nassau pendant deux semaines, chargeant autant d'armes qu'il pouvait en contenir, y compris les 38 fûts de poudre à canon restants. Il mit en service un sloop local, l'Endeavour, pour transporter une partie du matériel. Le gouverneur Browne s'est plaint que les officiers rebelles avaient consommé la plupart de ses magasins d'alcool pendant l'occupation, et a également écrit qu'il avait été emmené enchaîné comme un "criminel à la potence" lorsqu'il a été arrêté et emmené à l'Alfred.

Pendant leur séjour à Nassau, le Fly est arrivé. Son capitaine a signalé qu'elle et le Hornet avaient encrassé leurs gréements ensemble et que le Hornet avait subi des dommages importants en conséquence. Le 17 mars, la flotte a navigué pour Block Island Channel au large de Newport, Rhode Island, avec le gouverneur Browne et d'autres officiels comme prisonniers. Le voyage de retour s'est déroulé sans incident jusqu'à ce que la flotte atteigne les eaux de Long Island. Le 4 avril, ils rencontrèrent et capturèrent le HMS Hawk, et le lendemain ils capturèrent le Bolton, qui était chargé de provisions contenant davantage d'armements et de poudre. La flotte a finalement rencontré une résistance le 6 avril, lorsqu'elle a rencontré le HMS Glasgow, un navire de sixième rang lourdement armé. Dans l'action qui a suivi, le Glasgow, en infériorité numérique, a réussi à échapper à la capture, endommageant gravement le Cabot dans le processus, blessant son capitaine, le fils de Hopkins, John Burroughs Hopkins, et tuant ou blessant onze autres personnes.

La flotte a navigué dans le port de New London, Connecticut, le 8 avril.

Browne a finalement été échangé contre le général américain William Alexander (Lord Stirling) et a été vivement critiqué pour sa gestion de toute l'affaire. Nassau est restée relativement mal défendue et a de nouveau été soumise à la menace des rebelles américains en janvier 1778. Elle a ensuite été saisie par les forces espagnoles de Bernardo de Gálvez en 1782 et est revenue sous contrôle britannique après la guerre.

Alors que Hopkins a d'abord été félicité pour le succès à Nassau, l'échec à capturer le Glasgow et les plaintes de l'équipage au sujet de certains des capitaines ont conduit à une variété d'enquêtes et de cours martiales. À la suite de ceux-ci, le capitaine Providence a été relevé de son commandement, qui a été confié à John Paul Jones. Jones, qui avait bien performé lors de la rencontre de Glasgow malgré un équipage réduit par la maladie, a ensuite reçu une commission de capitaine dans la marine continentale.

La manière dont le commodore Hopkins a distribué le butin a été critiquée, et son échec à suivre ses ordres de patrouiller le rivage de Virginie a entraîné la censure du Congrès continental. Après une série de faux pas et d'accusations, Hopkins est contraint de quitter la marine en 1778.

Deux navires de la marine des États-Unis ont été baptisés USS Nassau USS Nassau (LHA-4), un navire d'assaut amphibie, est nommé spécifiquement en reconnaissance de cette bataille, tandis que l'USS Nassau (CVE-16) a été nommé pour Nassau Sound, le corps d'eau entre la Floride et les Bahamas.



VT-17 (1943-45)
VA-6B (1946)
VA-65 (1948) Groupe aérien II (2)
VA-25 (1959) Groupe Aérien VI (6)
VFA-25 (1983 et continue)

(Extrait du rapport d'après-guerre du commandant)

Ce qui allait devenir le POING de la FLOTTE a été conçu le 15 septembre 1941, lorsque la quille du USS BUNKER HILL (CV-17) a été déposé. Le 1er janvier 1943, le VT-17 fut formé sous le commandement du LCDR Frank W. “Silver Fox” Whitaker. Au cours des quinze derniers mois, l'US Navy était occupée à recruter, former et acheter l'avion et des milliers d'articles dont l'escadron aurait besoin lors de la mise en service de l'USS Bunker Hill le 24 mai 1943.

Remarque : CVG-17 a également été formé le 1er janvier 1943. Ce groupe aérien est devenu CVBG-17, puis CVBG-5 en 1946 et redésigné CVG-6 en 1948. Il est devenu CVW-6 en 1963 et a été dissous le 1er avril. 1992. La désignation numérique des groupes aériens a commencé en 1942, nombre d'entre eux étant numérotés en fonction du navire qui leur était assigné (CV-17 .. CVG-17) et chaque navire avait un design graphique distinctif pour son avion. Les aéronefs affectés à l'USS Bunker Hill ont été identifiés par une flèche verticale sur la queue.

Le “Fist of the Fleet” a commencé en tant que Torpedo Squadron 17 (VT-17) à NAS Norfolk (Virginie), initialement affecté à des avions TBF-1 puis TBM-1C dans le cadre du groupe aérien 17 (CVG-17). Le TBM Avenger était le même que le TBF conçu par Grumman, mais construit par Eastern Aircraft, une division de General Motors. L'escadron a déménagé à NAAS Chincoteague (Virginie) pour la formation, loin de l'activité de vol et d'un examen minutieux à Norfolk (Virginie).

Anecdote : selon Tom Blackburn, skipper du VF-17, le LCDR Whitaker a supplié, emprunté ou volé plusieurs radars aéroportés, qu'il a utilisés pour développer des techniques d'attaque par mauvais temps et de nuit qui ont finalement été acceptées par toute la flotte au début de 1944 - .

En septembre 1943, l'USS Bunker Hill quitta Norfolk pour le canal de Panama. À cette époque, le groupe aérien dix-sept était composé de VF-17 (F4U-1A), VB-17 (SB2C) et VT-17 (TBF-1). A l'arrivée à Pearl Harbor, le célèbre Jolly Rogers de Tom Blackburn (VF-61 avant sa dissolution en 1959) a été expédié dans le Pacifique Sud et remplacé par le VG-18, pilotant des F6F’. Quelque temps avant novembre 1944, une partie du VFN-76 a rejoint le groupe aérien, pilotant des F6F’ équipés de radars pour les interceptions de nuit. Le groupe aérien dix-sept a reçu la Presidential Unit Citation pour les opérations de combat entre le 1er novembre 1943 et le 23 février 1944.

Remarque : cet échange d'escadrons était en grande partie pour des raisons logistiques et non en raison d'une mauvaise adéquation avec les porte-avions. Le F4U a eu de nombreux problèmes lors de sa première introduction dans la flotte, mais ceux-ci ont été largement corrigés dans le F4U-1A. Blackburn avait la possibilité de transférer son escadron vers des F6F et de rester avec l'USS Bunker Hill, ou d'emmener ses corsaires à Espiritu Santo, aux Nouvelles-Hébrides.

Anecdote : Jusqu'à ce que le Bataille de Midway (Juin 1942), les escadrons VT basés sur des porte-avions ont piloté le Douglas TBD Devastator, puis sont rapidement passés aux TBM’s ou TBF’s. Les escadrons VB ont volé des SBD’ jusqu'à ce que le SB2C arrive dans la flotte en 1943. Les escadrons VF avaient des FzIF’ au début de la guerre, passant aux F6F’s ou F41-J’s en 1943.

Remarque : Un détachement VT-8 a piloté six TBF’ depuis Île de Midway le 4 juin 1942 au début de la Bataille de Midway. Un seul est revenu. VT-8’s TBD’s, volant de USS Hornet (CV-8), avait une vitesse de pointe avare de 167 nœuds et les 15 avions ont été abattus.

Air Group Seventeen a rejoint le nouveau USS Hornet (CV-12) en février 1945. A cette époque, le groupe aérien disposait de VF-17, VFB-17, VB-17 et VT-17. Air Group Seventeen a de nouveau reçu la Presidential Unit Citation pour les opérations de combat entre le 18 février 1945 et le 10 juillet 1945.

L'USS Hornet avait deux escadrons de chasse / Au moins un était probablement équipé de F6F’, qui avaient deux râteliers à bombes et six rails de fusée. Plusieurs escadrons ont volé le F4U (ou FG) à partir de porte-avions en 1945, mais il n'y a aucune trace d'un escadron de Corsair opérant à partir de l'USS Hornet pendant la Seconde Guerre mondiale.

/signé/ LCDR Frank W. Whitaker, commandant, 1er janvier 1943.

Le 13 juillet 1943, l'escadron a pris pour la première fois le statut d'opérations à bord USS Bunker Hill (CV-17). Le 28 septembre 1943, l'escadron a quitté San Diego sous le commandement du LCDR Frank M. Whitaker pour Pearl Harbor lors de sa première croisière avec le TBM Avenger, un bombardier torpilleur à trois places avec mitrailleur de queue. Le 11 novembre 1943, l'escadron a engagé son premier combat à Rabaul dans les Salomon tout en repoussant les forces japonaises en arrière de la chaîne d'îles indonésienne, également connue sous le nom de « fente » que les Japonais avaient envahie en route vers Australie.

Entre novembre 1943 et février 1944, l'escadron a combattu à Kavieng (Kawieng), Kawajalein, Eniwetok (où le LCDR Whitaker a été tué dans une collision en vol), Truk et les îles Tinian alors qu'ils se frayaient un chemin jusqu'à la fente. Après Eniwetok, le lieutenant G. N. Owens était le pilote principal de l'escadron. En mars 1944, le VT-17 retourna au NAS Alameda à bord de l'USS Essex (CV-9).

Remarque : l'USS Essex a commencé ses opérations de combat le 31 août 1943. L'USS Essex avait été complété par des catapultes, qui ont été installées lors de ce carénage au chantier naval de Hunters Point. Elle a également reçu un nouveau pont et des montures anti-aériennes supplémentaires de 40 mm. Elle a rejoint la guerre le 8 mai 1944.

Lt. G. N. “Grady” Owens, commandant (par intérim)

Lieutenant John A. Martin, commandant (par intérim)

Remarque : l'USS Bunker Hill a poursuivi ses opérations aériennes avec le groupe aérien Huit. Le 11 mai 1945, l'USS Bunker Hill a été touché par deux kamikazes qui ont fait 635 victimes. Le reste de l'équipage a conduit le navire à Pearl Harbor, puis à la Chantier naval de Puget Sound. Les réparations ont été achevées en juillet et le navire était parti NAS Alameda pour la zone de guerre lors de la capitulation du Japon.

Désarmé en janvier 1947, l'USS Bunker Hill est resté en sommeil pendant 18 ans. En 1965, le navire est devenu un laboratoire d'électronique navale à San Diego, servant de banc d'essai pour les programmes de recherche, de développement et d'ingénierie.

Le 18 avril 1944, le VT-17 quitte le NAS Alameda à bord de l'USS Hollandia (CVE-97) pour Pearl Harbor, puis le NAS Hilo à Hawaï.

Remarque : Les transporteurs d'escorte (CVE’s), qui, selon Wags, signifiaient Combustible, Vulnerable et Expendable, ont joué un rôle essentiel dans l'Atlantique et le Pacifique.Leur peau mince et leur vitesse lente (16 nœuds) signifiaient qu'ils ne pouvaient pas opérer avec les porte-avions de la classe Essex, mais ils ont réussi à se mettre en danger lors d'opérations ASM et amphibies. Plusieurs ont été coulés ou endommagés pendant la Seconde Guerre mondiale. Les escadrons de Marine F4U opéraient à partir de CVE pendant la campagne d'Okinawa et à nouveau pendant la guerre de Corée. L'USS Annapolis (CVE-107) a servi d'AGMR-1 (navire de communication) de 1965 à 1969 pendant la guerre du Vietnam. Aucun ne survit en tant que monuments commémoratifs.

/signé/ LCDR William M. Romberger, commandant, 2 mai 1944

Alors qu'il opérait à partir de Hilo, l'escadron a effectué de nombreuses attaques simulées avant l'aube contre des navires amis dans la région d'Hawaï, ce qui a permis à l'escadron de perfectionner ses tactiques de bombardement horizontal.

Remarque : le VT-17 a probablement été affecté à des TBM-3’ pour leur deuxième tournée de combat. Ces avions avaient des moteurs de 1900 chevaux au lieu de 700 chevaux, un éclairage amélioré du poste de pilotage et certains étaient équipés de radars.

Le 16 décembre 1944, le VT-17 a quitté Hawaï à bord de l'USS Nassau (CVE-16) en route vers Guam. Après un mois à Guam, l'Air Group embarque pour Ulithi dans l'USS Kasaan Bay (CVE-69).

Le 1er février 1945, le porte-avions atteignit Ulithi et le groupe aérien Seventeen sortit à bord de l'USS Hornet (CV-12). les jours suivants ont été consacrés au briefing des équipages de conduite sur l'opération Tokyo. La première cible du VT-17 était une île très proche du Japon. Tokyo a abattu Hucijo Jima le 16 février. La frappe a été un succès complet et cet après-midi-là, une autre frappe a été envoyée sur l'aérodrome de Hamarnatsu sur l'île principale. Le "flak" anti-aérien était minime et le mitraillage de l'escadron était endémique, infligeant d'importants dégâts à l'aérodrome et aux avions en stationnement. Pendant trois jours, la force opérationnelle a hanté Honshu, frappant des aérodromes tels que Toyoliamshi, Kanaya et Chickijima, un "point chaud" de la flak antiaérienne ennemie. Chickijima est l'endroit où (le président) George H. W. Bush a été abattu. (Il pilotait un TBM Avenger.)

Remarque : l'atoll d'Ulithi, dans les Carolines occidentales, a été pris aux Japonais à l'automne 1944 puis a servi de base navale pour le reste de la guerre. À seulement 350 miles au sud-ouest de Guam et à 1100 miles à l'est de Manille, Ulithi n'était pas totalement à l'abri des bombardiers japonais à longue portée.

L'escadron a appris plus tard que « l'opération Tokyo » avait été une tactique de diversion, une feinte pour garder les avions de l'Empire au sol en regardant les incendies de maison brûler. La force a ensuite fumé pour l'objectif principal des opérations, une petite île dans le volcan Retto, à 650 milles au sud de Tokyo. où des unités amphibies étaient déjà prêtes à frapper l'île d'Iwo Jima. Cinq missions de soutien ont été lancées pour soutenir les forces terrestres Iwo sur une période de deux jours.


Voir la vidéo: USS Nassau Aircraft Carrier


DateÉvénements
janvier 1996Station navale de Norfolk, Virginie.